Marie Hiriart Carriat, nouvelle Présidente de la FFTM

À l’occasion de son Assemblée Générale Ordinaire en juin dernier, la Fédération Française de la Tannerie Mégisserie (FFTM) a élu, à l’unanimité, un nouveau Conseil d’Administration composé de huit membres pour une durée de trois ans. Marie Hiriart Carriat, Présidente de la tannerie Rémy Carriat, en est la nouvelle Présidente. Elle succède à ce poste à Jérôme Verdier, dirigeant de la tannerie Mégisserie Alran SAS, désormais premier Vice-Président de la FFTM.

Une tannerie familiale

Marie Hiriart Carriat représente la troisième génération de tanneurs basés à Espelette dans les Pyrénées-Atlantiques. La tannerie Carriat a été fondée en 1927 par son grand-père Rémy, qui a donné son prénom à l’entreprise. Son fils Jacques lui a succédé dans les années 1960. Entrée dans l’entreprise depuis 1992, Marie Hiriart Carriat en a pris les rênes en 1999. La tannerie Rémy Carriat, entreprise indépendante et familiale, emploie aujourd’hui 70 personnes et perpétue la tradition du cuir de taurillon et de buffle pour les univers de la maroquinerie, de la chaussure, de l’ameublement ainsi que de la sellerie.

Marie Hiriart Carriat Présidente Fédération Française Tannerie Mégisserie
Marie Hiriart Carriat est la nouvelle Présidente de la Fédération Française de la Tannerie Mégisserie.

La tannerie mégisserie française

Le secteur de la tannerie mégisserie en France compte 53 entreprises industrielles de différentes tailles couvrant toutes les spécialités. Réparties sur l’ensemble du territoire avec néanmoins trois grands pôles, en Auvergne-Rhône-Alpes (25% du chiffre d’affaires), en Occitanie (13%) et dans le Grand Est (12% – source Observatoire Économique du Conseil National du Cuir), ces entités emploient 1 650 salariés pour un chiffre d’affaires annuel de quelque 400 millions d’euros. Les tanneurs mégissiers français tannent près de 5 millions de m2 de peaux par an, tous types de peaux confondues. Ces peaux sont valorisées à 40% par la maroquinerie, 30% pour les chaussures et 30% par le secteur de l’ameublement, du vêtement ou encore de la sellerie. Figurant parmi les leaders mondiaux des cuirs de veau et peaux exotiques, le secteur est reconnu pour « la qualité de ses peaux, son savoir-faire, ses services, l’innovation, la proximité et son adaptabilité aux demandes et besoins de ses clients, tout en composant avec les contraintes industrielles. C’est l’une des forces de notre secteur », explique Marie Hiriart Carriat. La traçabilité représente également un atout majeur, matérialisé par le dispositif ALIS mis au point par CTC, un système d’identification unitaire de chaque peau sous forme de marquage au laser CO2. « La transparence dans nos métiers est cruciale, qu’il s’agisse de l’origine des peaux ou du bien-être animal. Les tanneries mégisseries françaises sont fortement contrôlées et encadrées tant localement qu’au niveau national. Ce type de contraintes représente un véritable atout qui rassure nos clients et nous permet d’attirer de nouveaux prospects, français ou étrangers. »

Tannerie Mégisserie Française cuirs
Le secteur de la tannerie mégisserie en France est reconnu pour la qualité de ses peaux, son savoir-faire, ses services, l’innovation et son adaptabilité aux demandes et besoins de ses clients - Photo © Corinne Jamet.

Salons professionnels, partenariats écoles…

Cette nouvelle présidence s’inscrit dans la continuité des actions menées par le travail collégial de la fédération, animé par sa déléguée générale, Sophie Hivert. La FFTM et ses adhérents sont très actifs et participent à différents salons internationaux comme ACLE à Shanghai, Lineapelle Milan, New York et Londres, Première Vision Leather à Paris, APLF-Leather and Materials à Bangkok et Dubaï… La tannerie mégisserie française réalise 35% de son activité à l’export, principalement en Europe, puis à destination des États-Unis et de la Chine-Hong Kong. De plus, cet été la fédération est également allée à la rencontre des professionnels en Espagne et au Portugal afin de présenter le savoir-faire de ses acteurs spécialisés dans différents types de cuir appliqués à différents univers. Elle mène par ailleurs des partenariats avec des écoles de mode comme l’IFM ou des écoles de design afin de sensibiliser les étudiants aux atouts du cuir, de la filière française, de ses entreprises et leurs spécificités. Autant d’actions que la FFTM valorise à travers une communication sur les réseaux sociaux ou via French Leather Marketplace, plateforme de sourcing en ligne de cuirs made in France destinés aux professionnels.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

nec diam id, Praesent odio libero ut fringilla
Fermer