Saison Printemps-Été 2024, avant-première !

Tour d’horizon des tendances du printemps-été 2024 repérées sur le salon Première Vision Leather.

Magique

Un printemps-été 2024 où le cuir se fait caméléon, où la matière paraît être ce qu’elle n’est pas… Entre irréalité et fantasmagorie, les cuirs de la saison étonnent et détonnent, couleurs et matières se font symboles, matité et brillance irréelles dialoguent, une fraîcheur rassérénante interroge une rondeur alanguie, froid et chaud cohabitent, aux couleurs mystérieuses et nocturnes se succèdent des couleurs comme surexposées, comme en plein soleil, des finitions élaborées et sophistiquées qui n’empêchent pas le charme du brut et de la simplicité.

Mystique

De l’or, du cuivre, des médailles, des trésors… Suite et renouveau des métalliques qui s’affirment, gagnent en nuances et subtilités, à l’or clinquant et l’argent des saisons passées, ce sont des reflets cuivrés qui s’imposent, sur agneau (Tess), des cuivrés doubles tons aux effets craquelés façon reliques antiques, avec comme des effets d’oxydations, sur chèvres, agneaux, ou cuirs exotiques (Rial 1957, Alran, Italven Conceria). Les métallisations or rose, étain, nacre sont aussi plébiscitées et sont une proposition récurrente dans les collections des tanneurs, mouton rasé avec ces reflets argentés façon chimère (Rial 1957), découpes lasers pour effet sirène (Conceria Gaeba) ou craquelé façon joaillerie (Tannerie Lauret), alchimique encore avec un or souple, malléable et une étonnante fluidité (Conceria Gaeba)…
Artisanat précieux, inspirations ethniques et gestes ancestraux sont réinventés, réinterprétés sur les peaux, des cuirs comme des trompe-l’œil de vannerie ou de tressages (Inter Leather). Pour le tanneur japonais Tomita Kogyo, c’est la tradition ancestrale du « kintsugi » qui est revisitée version cuir, mais aussi un travail d’insert d’or pur dans des finitions aux aspects particulièrement précieux. Des finitions d’exception pour ce travail, sur-mesure, de cuirs peints main, ou encore sublimé par ces applications de feuille d’or par l’atelier parisien d’Anne Gelbard (sur le secteur Maison d’Exceptions du salon).

Botanique

Une jungle, la nuit, le bruissement dangereux dans les feuillages et des tonalités de verts qui, cette saison, se font incontournables… Vert mystérieux, reflets nocturnes et changeants sur chèvre (Alran), vert chlorophylle comme gorgé de sève tout en souplesse sur taurillon (tannerie Rémy Carriat), vert ultra-mat et profond (Mégisserie de la Molière, Dias Ruivo), coloris kaki, vert cactus et autres plantes étranges et dangereuses avec des effets de nervures, des grains caviar en doubles tons (David Leather Expressions). Des effets de surfaces et de végétaux froissés, des effets d’érosion, de griffures…d’une nature qui subit les outrages du temps et des intempéries, qui s’en protège et n’en est que plus sublime, et qui demeure une inépuisable source d’inspiration (Soydan, Rial 1957, CICB Brazilian Leather).
Les animaux dangereux, ceux qui évoluent, tapis sous les eaux de sombres marécages, des grains serpents, anguilles, des crocos ou grains crocos, se parent de ces verts luisants, de ces aspects moites, des brillances comme ruisselantes d’eau (Conceria Samanta, David Leather Expressions, Dias Ruivo, Italven Conceria).

Fantomatique

Apparition-disparition, lumière irradiante, présence rassurante, pastels assoiffés de soleil… Les couleurs sont comme blanchies, talquées, cérusées (Pellami Daniele, Alran). Halo de lumière, nuage de couleurs et douces irrégularités, coloris délavés comme surexposés (Curtidos Badia, Rémy Carriat, Inter Leather). Aquarellés aussi, tout en douceur sur des cuirs exotiques ou vachettes (Italven Conceria, Conceria Samanta). Peau d’ange, envie de suave, de souplesse, de malléabilité avec des ultra souples, des touchers velours, sur ovins ou croûte vachette, avec ce « blanc plâtre » (Mégisserie de la Molière, Eustaquio Canto Conceria, Inter Leather, Curtidos Badia). Rose nacré et gourmand, subtile irisation en double face sur mouton (Rial 1957) ou vernis « confiserie » façon dragée (Inter Leather).
Nostalgie, inspiration cotonnade et linge de maison, avec des sérigraphies plumetis sur croûte velours (Dias Ruivo), rayures mouchoirs sérigraphiées sur vachette (Conceria Samanta) ou encore agneaux lisses comme des foulards de soie à la brillance aussi discrète qu’élégante (Soydan).

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Florent Paudeleux 

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

15 Mai

French Icon #5

Nous terminons en beauté cette série d’articles consacrés aux récents succès des accessoires cuir des maisons de luxe « made in France » avec deux ...

prêt à porter automne hiver 2004 Hermès Jean Paul Gaultier
09 Avr

Cuir statut

Regard sur l’influence de Claude Montana (1947-2024) et des années 80, côté cuir… Cuir, très cuir… Je me souviens, Paris, la semaine des ...

Fermer