Réduction de l’impact environnemental et traçabilité au coeur des débats du Sustainable Leather Forum #2

Fort de la présence de 400 participants du secteur de la mode, du cuir, de la chaussure, de la maroquinerie et du luxe, le Sustainable Leather Forum (SLF), organisé par le Conseil National du Cuir, et dont Leather Fashion Design (LFD) est partenaire, a été rythmé par les prises de parole de 28 intervenants autour de différentes thématiques liées aux bonnes pratiques des industries du cuir en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et aux enjeux durables de la filière cuir. Retour sur les tables rondes et keynotes de l’après-midi du 12 septembre à Paris consacrées aux autres matières premières que le cuir (coton, lin, chanvre, laine) et à la traçabilité.

Sustainable Leather Forum 2022 Paris RSE
La quatrième édition du Sustainable Leather Forum (SLF), organisé par le Conseil National du Cuir, a réuni 400 participants du secteur de la mode, du cuir, de la chaussure, de la maroquinerie et du luxe.

Change for Good, un cas d’école

En ouverture de cette deuxième partie de journée riche en informations et networking, Isabelle Desfontaines, Directrice Développement Durable du Groupe Éram, a présenté l’engagement RSE de l’entreprise familiale aujourd’hui dirigée par la troisième génération Biotteau. La transformation profonde et ambitieuse de son modèle d’entreprise responsable se matérialise à travers un projet global baptisé Change for Good déployé sur ses dix marques de mode : 30% de l’offre éco-conçue d’ici 2025, matières labellisées ou recyclées, réduction de 30% de son empreinte carbone en 2030, suppression des emballages plastique à usage unique, transport de matières principalement en bateau ou camion… Le groupe mise sur la traçabilité de ses produits et a développé une application qui permet de découvrir le lieu de fabrication, l’audit environnemental, l’empreinte CO2 du produit… Il a par ailleurs mis au point une calculatrice environnementale pour la chaussure et une autre pour le textile permettant de dresser le bilan carbone de ses produits (plus de 700 déjà réalisés). La réparation, dans l’une des deux usines de chaussures que le groupe presque centenaire possède encore en France, et la location, avec sa marque Bocage, sont deux autres axes de son engagement durable.  

SLF 2022 Julie Pariset Nathalie Lebas Vautier Quentin Hirsinger
Julie Pariset, Directrice Innovation et RSE de la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre, Nicolas Rossignol, modérateur, Nathalie Lebas-Vautier, CEO de Good Fabric, et Quentin Hirsinger, Fondateur de matériO’.

Quid des matières premières ?

Si le cuir était le fil conducteur de cette manifestation, une session a abordé les autres matières premières comme le coton ou le lin qui ont le vent en poupe dans les marchés de la mode et du luxe. Pour Nathalie Lebas-Vautier, CEO de Good Fabric, entreprise à mission qui accompagne les marques de mode vers une production plus vertueuse, « le choix des matières premières constitue le premier élément décisif pour diminuer son impact environnemental. » Pionnière de la mode éthique, elle a présenté la plateforme Footbridge, un outil de traçabilité blockchain et de calcul d’impact environnemental et social « afin que les marques maîtrisent mieux leurs conditions de fabrication et soient en mesure de communiquer ces informations à leurs clients. La traçabilité ne devrait plus être une question, elle devrait être normée depuis longtemps ».
Julie Pariset, Directrice Innovation et RSE de la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC), a rappelé que « le lin, comme le cuir, est aussi une matière première naturelle et millénaire. Cette fibre « verte » vertueuse, 100% végétale et renouvelable, est une matière locale puisque 80% de sa production mondiale s’étale entre Caen et Amsterdam. » L’organisation européenne agro-industrielle fondée en 1951, qui regroupe tous les stades de production et de transformation du lin et du chanvre et fédère 10 000 entreprises, est mobilisée autour de la traçabilité. La CELC a ainsi publié les premiers résultats d’une étude sur le cycle de vie de la fibre de lin teillée européen certifié European Flax®, menée selon la nouvelle méthode PEF (Product Environmental Footprint) mise en place par la Commission européenne. Les données vont permettre aux entreprises d’anticiper leur calcul d’empreinte environnementale selon les nouvelles règlementations européennes.

Veja François Ghislain Morillion SLF forum RSE 2022
François-Ghislain-Morillion, co-fondateur de Veja, et des membres de son équipe en charge du sourcing et de la traçabilité.

Veja, de la pampa brésilienne au commerce équitable

Enjeu majeur de la RSE, la traçabilité – de la peau, des matières et des produits finis – est l’un des piliers de la transformation durable des marques et répond à la demande de transparence des clients. Dans cette optique, Veja a témoigné de son organisation et de son dispositif spécifique quant à l’origine des cuirs qu’elle source au sein de la ferme de bovins de Victor Wortmann qui perpétue l’entreprise familiale installée au sud du Brésil et ce, dans le respect des traditions, de la culture et la préservation de l’écosystème local (en zone environnementale protégée). La marque de sneakers, fondée en 2005 par François-Ghislain Morillion et Sébastien Koop, était précurseur dans son engagement social et environnemental en sourçant au Brésil du coton biologique et du caoutchouc d’Amazonie tout en contribuant à rémunérer à prix juste des coopératives locales qui font travailler de nombreuses familles.

Maria Teresa Pisani Deborah Taylor SLF Paris 2022
Maria Teresa Pisani, Chargée de politique économique et Chef de projet pour l’UNECE (United Nations Economic Commission for Europe), et Deborah Taylor, Directrice Générale du Sustainable Leather Foundation.

Des outils pour faciliter la traçabilité 

La dernière table ronde a réuni trois experts qui proposent des solutions concrètes de traçabilité. Maria Teresa Pisani, Chargée de politique économique et Chef de projet pour l’UNECE (United Nations Economic Commission for Europe), et Deborah Taylor, Directrice Générale de la Sustainable Leather Foundation, ont fait part de l’initiative “The Sustainability Pledge” pour une durabilité mesurable et vérifiable dans le secteur du vêtement et de la chaussure. Il s’agit d’une boîte à outils, basée sur la blockchain, qui permet de connaître la provenance et la composition des articles.
« Les données, fiables, instantanées et associées à un produit, sont au cœur du sujet. Pour un déploiement optimal de la traçabilité, il faut être en capacité d’exploiter au mieux l’information. Pour cela les entreprises doivent être équipées d’outils informatiques de gestion de la donnée performants », estime Cédric Vigier, Directeur Innovation Technologique à CTC. Il a mis en lumière deux thématiques sur lesquelles travaillent le centre technique de Lyon. Tout d’abord un projet pilote sur la traçabilité produit pour la filière chaussure est en cours depuis six mois. D’autre part une solution plus mature sur la traçabilité matière, solution globale baptisée ALIS (Automatic Leather Identification System) composée d’un module de marquage laser CO2 ALIS Marking et d’un bloc de lecture automatique de codes, ALIS Reading. Les informations collectées sont ensuite stockées dans une base de données.

L’engagement RSE de la filière cuir reconnu

En clôture de cette journée, Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, a rappelé l’attention qu’elle porte à cette filière dont elle a « salué l’engagement constant depuis des années dans sa transition écologique. La Filière Française du Cuir est une filière d’excellence avec des savoir-faire exceptionnels, de l’amont à l’aval, qui se distingue par une dynamique économique ». Frank Boehly s’est dit « ravi du succès de cet événement à portée de plus en plus internationale. Le comité d’organisation veille chaque année à renouveler les thèmes structurant le forum tout en restant de plain-pied dans l’actualité. Cette quatrième édition a conforté son rôle de plateforme incontournable d’information, d’échanges sur les bonnes pratiques de la RSE dans les différents métiers du cuir. À l’instar de la publication du troisième Livre Blanc qui dresse un panorama des nombreuses initiatives engagées par la filière, de façon individuelle et collective. » Les organisateurs donnent d’ores et déjà rendez-vous l’an prochain aux professionnels du secteur pour une nouvelle édition.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin
Photos © SLF Paris 2022 – Romuald Meigneux pour le Conseil National du Cuir

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

leo leo. ipsum libero venenatis, nec diam eleifend felis tempus ut id

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite