Quand la mode s’adapte aux nouvelles mobilités

Salut salut sacs cuir
Modulables pour s’adapter à tous types de déplacements, les sacs Salut.Salut font la part belle aux couleurs toniques.

Après une pause contrainte par la pandémie, les voyages et déplacements professionnels reprennent de plus belle. Crise sanitaire oblige, de nombreux urbains ont opté pour les deux roues comme moyen de transport. Au sortir du confinement, la fréquentation des pistes cyclables a ainsi progressé de 27% (source Vélo&Territoires). Mais il n’est pas forcément aisé d’allier sécurité routière, confort et style. Alors comment passer à la vitesse supérieure avec un équipement et des accessoires pensés pour la mobilité urbaine et pour faciliter les déplacements du quotidien ? La rédaction vous propose une sélection de pièces à adopter pour voyager l’esprit léger.

Salut.Salut petits bagages citadins

Des sacs pratiques, durables et modulables ! C’est dans cette optique que des amis marseillais ont imaginé Salut.Salut, « maroquinerie optimiste ». Marine Jacquety et Pako de l’agence créative Billy, Julien Tual, cofondateur du label de lunettes écoresponsable Waiting for the Sun et l’agence Paf Paf Prod, sont partis « du constat que l’on mène plusieurs vies en une seule journée, d’où des articles utiles conçus comme de petits bagages de ville ». Attentive au « mieux consommer », l’équipe a pensé la collection autour de basiques transformables à l’envi. Assemblés à la main en Tunisie à partir de cuirs italiens, les sacs de différents formats et portés sont disponibles dans une palette chromatique allant des classiques noir et camel aux audacieux jaune fané ou lilas printanier. Inspirée de l’outdoor pour la technicité et la praticité, Salut.Salut a agrémenté ses modèles de détails qui permettent un usage multiple : tous sont dotés de sangles en cuir amovibles, reliées par un mousqueton blanc, pouvant être remplacées par des bandoulières en nylon ou de maxi chaînes en acétate. Lancé à la rentrée 2021 en s’affranchissant de toute saisonnalité, le label a fait, pour ses débuts, le choix d’une distribution directe via son e-shop.

Valet de pique, l’élégance nomade revisitée

Martin Meunier entend valoriser le savoir-faire sellier à travers sa marque de maroquinerie artisanale Valet de pique confiée à un atelier spécialisé dans le XIe arrondissement de Paris. « Notre production est maîtrisée, res­ponsable, transparente et made in France. Fabriquer dans l’Hexagone est porteur de valeurs fortes, favorise l’économie locale et permet de réduire l’empreinte carbone », explique le jeune fondateur. Le design des pièces intemporelles pour hommes et femmes est sobre, les tons neutres et l’approche minimaliste. La marque, dont le nom est un clin d’œil au métier de maroquinier – un valet est un outil traditionnel qui permet de faire une couture aux pinces -, étoffe régulièrement sa gamme. Dernier né, le sac de voyage Prosper est inspiré des traditionnelles caisses à outils des plombiers, valorisé par un cuir de vachette pleine fleur. Idéal pour les week-ends, le format cabine de 35 litres peut être personnalisé à la gravure laser. Chaque modèle est numéroté et daté. Signe de reconnaissance des professionnels, le jeune label vient d’être sélectionné par ADC Au-Delà du Cuir, l’incubateur mode de la filière cuir, pour intégrer sa promotion 2022.

Léon Flam prend son envol

L’atelier Léon Flam a vu le jour à Paris en 1924 et fabrique alors des bagages en toile et cuir. En pleine aventure de l’Aéropostale, son savoir-faire séduit rapidement aviateurs et voyageurs. Sous la houlette de Louis Epaulard et Guillaume Gibault (NDLR – fondateur du Slip Français) depuis 2011, la marque de maroquinerie, bagages et accessoires pour hommes et femmes valorise cet héritage à travers des lignes inspirées des années 20 qui réinterprètent les codes emblématiques des sacs de pilotes de l’époque. En 2016 l’entreprise a installé son atelier à Châtillon-sur-Indre où tout est confectionné à la main dans des cuirs de vachette à tannage végétal issus de tanneries françaises et italiennes. Résistantes et imperméables, les toiles de coton sont sourcées dans une unité spécialisée en Normandie. Engagée dans une démarche durable, la marque privilégie, pour certains modèles, des cuirs upcyclés provenant de stocks dormants de maisons de luxe françaises. Léon Flam propose par ailleurs une alternative à l’achat de produits neufs via sa plateforme de seconde main (fins de séries ou prototypes à prix réduits).

Sellerie Georges sacoche cuir vélo
Sacoche latérale moto Easy Rider La Sellerie Georges en cuir de vache pleine fleur étanche, renfort intérieur amovible, assemblée à la main en France, 365€ prix boutique conseillé.

La Sellerie Georges, des cylindrées aux mobilités douces

Créée en 2012 par Georges Asséo et Bruno Courtine, passionnés de belles mécaniques et d’artisanat, La Sellerie Georges « habille » les montures citadines avec bagages et accessoires en cuir de vache pleine fleur à tannage végétal d’Espagne et d’Italie. Des sacoches moto des origines, la marque a préservé son ADN à travers des collections étoffées d’articles adaptés à la mobilité. Les modèles sont confectionnés à la main par des artisans selliers en France, à Paris et au Mans, et pour certains réalisés sur-mesure.

Ann/so, pour les périples du quotidien en toute élégance

C’est en sillonnant Paris à vélo qu’Anne-Sophie Biseau a créé ann/so en 2020. La collection de maroquinerie et accessoires s’articule autour de pièces essentielles adaptées aux trajets du quotidien. Les modèles se fixent et se retirent aisément sur le porte-bagages ou sur le guidon. Épurés et fonctionnels, les sacs en cuir à tannage végétal, sourcé en Italie, sont fabriqués aux portes de Paris dans le respect de la tradition de la sellerie-maroquinerie. Les soufflets textiles de couleur sont enduits de PU (polyuréthane) rétro-réfléchissant. Le système de clip en polyamide, renforcé en fibre de verre, permet de verrouiller en toute sécurité les sacs sur la monture pour rouler l’esprit libre.

Lou Chartres maroquinerie ludique et fonctionnelle

Lou Chartres a dévoilé sa marque éponyme lors du salon Première Classe à Paris en octobre dernier. Développée autour d’une ligne d’accessoires originale dédiés aux transports, la collection est le fruit de sa réflexion sur « la fonctionnalité et l’esthétique du sac qui se transforme en coussin de voyage ou dossier confortable. Les trajets en transport en commun sont souvent l’occasion de se reposer, de dormir parfois mais le confort n’est pas toujours au rendez-vous. Les modèles deux en un, aux formes ergonomiques, font à la fois office de contenant avec une fonction utilitaire, tel un oreiller, et s’adaptent à différentes configurations », explique la jeune femme. La production de la première collection tout cuir, composée de trois modèles, est réalisée au Portugal. Lauréate du Prix Master Firmenich HEAD Fashion 2020 et du trophée HEAD x Premiere Classe (la Haute École d’Art et de Design de Genève), Lou Chartres figurait parmi les 10 finalistes du Festival international de mode, photographie et accessoires de Hyères

Saint Lazare upcycle des matériaux atypiques

Depuis deux ans, Saint Lazare développe de la bagagerie, de la maroquinerie et des bijoux à partir de matières upcyclées. Capucine Thiriez, sa créatrice, entend « donner une seconde vie à des matériaux destinés à être jetés ». Engagée dans une démarche responsable, la marque valorise ainsi des chambres à air de moto et ceintures de sécurité issues de l’industrie automobile, mais également des toiles nautiques, des lances à incendie… « Face aux impacts environnementaux, j’ai eu envie d’agir à mon échelle pour une mode circulaire, locale et solidaire. J’aime dénicher des pépites, exploiter leur potentiel, les sublimer, les détourner de leur usage premier pour les transformer en accessoires élégants et durables. Je m’entoure d’artisans locaux qui ont su adapter leur savoir-faire aux spécificités techniques de ces matières insolites. » La marque intègre par ailleurs une dimension sociale puisqu’elle confie la fabrication de ses sacs à un atelier de maroquinerie près de Paris qui emploie des personnes en situation de handicap. À la recherche permanente de « matières détenant un certain potentiel de reconversion esthétique et durable », la start-up lilloise fait la part belle aux sacs à dos et sacs de voyage au design épuré pour les déplacements du quotidien commercialisés dans des concept-stores tels La Part Française à Lille, L’Étal de l’Hexagone à Tarbes ou en Belgique chez Yuman à Bruxelles.

Nat&Nin, parée pour les déambulations citadines

Filles de maroquiniers, Nathalie Wu et Ninny Heide ont lancé leur marque de maroquinerie femme Nat & Nin à Paris en 2005. Les collections font la part belle aux pièces intemporelles et colorées conçues à partir d’une sélection de peausseries sourcées dans des tanneries italiennes et françaises certifiées Silver par Leather Working Group, principalement du cuir de vachette. Inspirées par la tendance rétro, les jeunes femmes réinterprètent, « telle une re-création ludique », des basiques à la fois chics et pratiques adaptés au quotidien de la gent féminine.  En 2012 elles complètent leur offre avec une ligne destinée à l’homme, baptisée Antonyme, avant d’étoffer leur catalogue avec des chaussures en 2019. Dans l’air du temps, la marque a développé des sacs à dos chics et pratiques répondant aux besoins des nomades urbains. Les collections Nat & Nin sont disponibles via leur boutique en ligne, au sein des trois magasins à l’enseigne dans la capitale et en province à Rennes, en grands magasins, chez les multimarques et les pure players.

Longchamp, l’art de vivre à la française

Depuis 1948, Longchamp perpétue son savoir-faire d’artisan maroquinier à travers une offre de sacs, bagagerie, prêt-à-porter et accessoires. Sous la houlette de la famille Cassegrain depuis quatre générations, la maison française, reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), est engagée dans un processus de transition écologique afin de limiter son impact environnemental. Ainsi son iconique sac Le Pliage en toile polyamide et cuir de Russie, inspiré de l’origami, devient plus écoresponsable grâce à l’utilisation de matières recyclées. « L’objectif est de fabriquer l’ensemble de la gamme en toile recyclée d’ici 2023 », annonce la marque. Distribuée dans 80 pays, Longchamp compte six sites de production dans l’Hexagone, dans la région des Pays de la Loire. L’entreprise emploie 3 200 personnes à travers le monde, dont 1 300 sur notre territoire. Fortement imprégnée de sa culture d’artisan, elle collabore avec ses partenaires tanneurs afin de garantir la maîtrise environnementale du processus de tannage grâce à la certification Leather Working Group (LWG). Et fidèle à sa politique de développement durable, son service de réparation à disposition de ses clients traite quelque 60 000 articles chaque année, dont certains très anciens.

Bleu de chauffe sac vélo
Sac vélo Bleu de Chauffe collection printemps-été 2022 en toile de coton biologique labellisé GOTS (Global Organic Textile Standard), coloris ocre, 270€ prix boutique conseillé.

Bleu de Chauffe, maroquinerie héritage responsable

Depuis sa création en 2009 par Alexandre Rousseau et Thierry Batteux avec pour leitmotiv de remettre au goût du jour les anciens sacs de métiers adaptés à la vie moderne, Bleu de Chauffe s’inscrit dans une approche durable à 360 degrés. Avec pour challenge de fabriquer en France ses collections pour hommes et femmes dans un souci permanent de minimiser son impact environnemental. Forte de son ADN workwear et outdoor, la marque, qui tire son nom de la veste que portaient les cheminots, fait la part belle aux cuirs de bovins à tannage végétal sourcés en France. Son offre “Business Essentials” et “Travel” se compose de sacs à dos, sacs de voyage ou autres besaces, dont certains modèles sont mixtes.

Holland Bikes, dutch way of life

Spécialiste des vélos et accessoires dédiés à la mobilité, Holland Bikes a été fondé en 2002 par Rob Lemmerlijn et Bart Vos, deux Néerlandais installés en France pour qui il était inconcevable d’abandonner leur vélo au quotidien. Désireux de partager la tradition du cycle hollandais, véritable état d’esprit et art de vivre, ils distribuent tous types de vélos dans l’Hexagone. Depuis sa création, l’entreprise a accompagné plus de 100 000 usagers dans leur transition de mode de transport, et développé différents services au sein de son réseau de trois magasins et deux ateliers à Paris.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

Contre Allée chaussures raphia
19 Jan

Le raphia tisse sa toile

Incontournable de la prochaine saison estivale, la tendance raphia est à l’image de la quête de sens et de l’évolution des modes de consommation ...

Curabitur justo nunc Aliquam vel, quis efficitur. Nullam Sed luctus

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite