Who’s Next :
5 marques incontournables
du 18 au 21 janvier

maroquinerie de la marque Bolsillo
Au prix boutique moyen de 250 euros, chaque sac ou petite maroquinerie de la marque Bolsillo est cousu main par des artisans de la région de Cadix à partir de cuirs italiens.

Du 18 au 21 janvier Porte de Versailles à Paris, le salon Who’s Next dévoilera les nouveautés automne-hiver 2019-2020 de quelque 1 500 exposants chaussures, maroquinerie, accessoires, prêt-à-porter mais également beauté, « soit le plus grand concept-store du monde », selon ses organisateurs. Focus sur 5 marques incontournables de cette édition.

Anthology Paris, silhouette chic et accessible

Marque française de chaussures et maroquinerie créée en 2011 par Sev Le Roy et Anthony Knopfer, Anthology Paris revisite les classiques à travers des lignes sobres et élégantes dans des cuirs premium sélectionnés en Europe. Souliers de tous styles pour hommes et femmes, sacs féminins et accessoires – ceintures, pochettes, porte-cartes – sont fabriqués au Portugal, dans la région de Porto. Ce segment de marché représente plus de la moitié des ventes de la marque, dont 85 % pour la femme.
Dessinés en France, les modèles se déclinent dans une palette de coloris intemporels. « Anthology Paris, c’est un style volontairement sobre, une allure nonchalante, une esthétique épurée, une volonté d’aller à l’essentiel et de relever le défi de proposer un vestiaire chic et confortable à un prix juste », explique le couple qui nourrit son inspiration de ses voyages, d’expositions…Avec un prix boutique conseillé moyen de 250 euros, les collections sont aujourd’hui commercialisées dans quelque 70 points de vente multimarques en France et autant à l’étranger (Japon, Belgique, Royaume-Uni, Espagne, Italie…) ainsi que dans les 4 magasins à l’enseigne Anthology Paris situés dans la capitale (quartiers de Montmartre, Pigalle, Marais et Saint-Germain-des-Prés). Poursuivant son développement, la griffe ouvre début février une boutique en propre à Bruxelles et sa première franchise, à Biarritz, en avril. 

Retrouvez Anthology Paris Hall 3 stand B49.

collections Anthology Paris
Avec un prix boutique conseillé moyen de 250 euros, les collections Anthology Paris sont aujourd’hui commercialisées dans quelque 70 points de vente multimarques en France et autant à l’étranger.

Bolsillo, l’élégance au naturel

Jeune marque de maroquinerie née en janvier 2018 dans le sud de l’Espagne, Bolsillo entend proposer « des sacs féminins polyvalents, conçus à partir de lignes pures, qui s’adaptent à n’importe quel moment de la journée et de l’année », explique sa créatrice, María Vázquez, qui s’attelle à valoriser « le sac comme un objet et pas un simple accessoire de mode ». Tel son sac bandoulière baptisé Olena inspiré des anciens étuis semi-rigides qui protégeaient les jumelles. Ou comment tenter d’aborder la mode d’un point de vue intemporel, loin des tendances et collections saisonnières pour des modèles qui nous accompagnent au fil des années.
Diplômée en droit et administration des affaires, María Vázquez décide, après avoir travaillé entre Madrid et Londres, de changer de vie pour se consacrer à sa passion. Elle se forme alors au design de mode à la IED Design and Fashion School de Barcelone. Au prix boutique moyen de 250 euros, chaque sac ou petite maroquinerie est cousu main par des artisans de la région de Cadix à partir de cuirs italiens, « principalement du cuir tanné végétal plus respectueux de l’environnement ».
Si à ce jour la marque est diffusée majoritairement via sa boutique en ligne et dans quelques points de vente multimarques en Espagne, elle travaille à l’ouverture, dans les prochains mois, de son premier flagship, à Lausanne. Dans le cadre de son expansion à l’international, elle participe pour la première fois au salon Who’s Next en janvier et recherche des partenaires pour assurer son développement.

Retrouvez Bolsillo Hall 3 stand E53.

maroquinerie Bolsillo
Jeune marque de maroquinerie née en janvier 2018 dans le sud de l'Espagne, Bolsillo entend proposer « des sacs féminins polyvalents, conçus à partir de lignes pures, qui s'adaptent à n'importe quel moment de la journée et de l'année. »

Sabina Vargas, entre tradition et innovation

Diplômée en design industriel, la créatrice espagnole Sabina Vargas a consacré sa thèse à l’art du textile nord-africain. Sa passion pour le tissage l’amène à s’installer au Maroc où elle travaille sur des projets de recherche dans le domaine du design textile. Suite à cette expérience, elle s’installe en Andalousie, sa région d’origine, pour développer sa marque éponyme voilà deux ans basée sur son approche hybride et multiculturelle, inspirée par l’artisanat africain. Résultat : sa griffe de bagues atypiques, baptisée Knot & Nut, associe harmonieusement tradition et innovation, artisanat et industrie. Tout cuir, venant d’Espagne et d’Italie, ses collections sont conçues à partir d’éléments interchangeables grâce à un mécanisme simple de vissage et dévissage.
Fabriquées en Espagne, les bagues sont composées d’un nœud (Knot), une bandelette en cuir tissée à la main inspirée de l’artisanat textile marocain, d’un bracelet en cuir amovible réalisé par les artisans maroquiniers d’Ubrique, petit village de la province de Cadix réputé pour son industrie du cuir, et de deux écrous (Nut) et vis. « Le nœud est le joyau de la bague mais sa véritable valeur réside dans la façon dont il a été tissé autour du cylindre intérieur, selon une technique ancestrale. Quant à l’écrou, il représente le pivot qui unit et maintient les différents éléments de l’anneau. Symboliquement, la bague représente le lien entre le langage traditionnel et le langage moderne » explique la créatrice.
Positionnées entre 75 et 115 euros, les bagues sont aujourd’hui commercialisées dans des concept-stores en Europe et aux États-Unis. La marque n’est pas encore diffusée dans l’hexagone et cherche à développer sa distribution avec une première participation au salon Who’s Next. À bon entendeur !

Retrouvez Sabina Vargas Hall 3 stand Y86.

Positionnées entre 75 et 115 euros, les bagues Sabina Vargas sont aujourd’hui commercialisées dans des concept-stores en Europe et aux États-Unis.

Delafon Paris, jeux de matières

Créée en 2010, la marque de maroquinerie française Delafon Paris revendique « une touche d’irrévérence et des ornements décomplexés, libres et assumés ». En 2018, elle a pris un nouveau départ avec son rachat par Judith Fabre qui s’est entourée d’une équipe féminine experte et inspirée par les matières et les mix audacieux : jouer avec l’exubérance des matières et l’infinie possibilité qu’offrent leurs associations, l’harmonie des teintes, le contraste des textures et les techniques d’assemblage inédites. L’atelier parisien du 32, rue du Faubourg Poissonnière dans le Xe arrondissement, poursuit ses créations façonnées dans des cuirs haut de gamme d’agneau pleine fleur, de chèvre velours ou de python véritable, tressés ou vernis, aux finitions cousues main. Sacs seaux ou besaces, cloutés, frangés, chaînes bijoux…les modèles saisonniers sont créés en éditions limitées cohabitant avec les sacs iconiques de la marque. Un porte-carte en cuir noir les accompagne, marqué à l’or de leur appellation et année d’édition. Proposés de 300 à 1 100 euros, prix boutique, dans une sélection de points de vente à Dubaï, Tokyo ou encore Casablanca, les sacs griffés Delafon Paris sont fabriqués à Paris, en Italie, au Portugal et au Maroc. À noter que la griffe va lancer, le 26 février, une collection capsule Coachella composée de 10 sacs uniques et numérotés.

Retrouvez Delafon Paris Hall 3 stand D60.

Delafon Paris maroquinerie
Proposés de 300 à 1 100 euros, prix boutique, dans une sélection de points de vente à Dubaï, Tokyo ou encore Casablanca, les sacs griffés Delafon Paris sont fabriqués à Paris, en Italie, au Portugal et au Maroc.

Nat & Nin, la mode version rétro chic

Nathalie Wu et Ninny Heide créent Nat & Nin à Paris en 2005. Filles de maîtres maroquiniers, les deux sœurs héritent la passion du cuir de leurs parents. C’est dans leur atelier parisien, parmi les effluves de cuirs tannés que, petites, elles passaient le plus clair de leur temps. Imprégnées de cette atmosphère à la fois mêlée de passion et de savoir-faire artisanal, elles décident de lancer leur propre griffe de sacs à main alors seulement âgées de 19 et 25 ans. Des pièces intemporelles et fortes, « des essentiels dans l’air du temps ». Autodidactes, les deux créatrices imaginent des sacs féminins colorés conçus à partir d’une sélection de peausseries françaises et italiennes, essentiellement du cuir de vachette, à la fois chics et pratiques, inspirés par la tendance rétro qu’elles revisitent pour s’adapter au quotidien des femmes d’aujourd’hui, telle « une re-création de basiques, une récréation ludique ».
En 2012 Nathalie Wu et Ninny Heide complètent leur offre avec une ligne de maroquinerie destinée à l’homme, baptisée Antonyme. Clin d’œil à leur petit frère, Anthony, également impliqué dans l’aventure familiale, la ligne représente aujourd’hui 10 % des ventes de la griffe.
Pour la saison printemps-été 2019, les deux jeunes femmes étoffent leur catalogue avec une collection de chaussures. Une ligne contemporaine et tendance de sandales, mules et babies, aux détails soignés fabriquée au Brésil. Les créations Nat & Nin sont disponibles via leur boutique en ligne, leurs deux magasins en propre à Paris, boulevard Beaumarchais et rue Montmartre, dans les grands magasins – Galeries Lafayette, Printemps et BHV-, chez les multimarques et les pure players, soit plus de 300 points de vente revendeurs en France et quelque 70 à l’étranger. De nouvelles boutiques à l’enseigne devraient ouvrir leurs portes cette année en province. 2019 verra également le développement de Nat & Nin aux États-Unis, avec un E-shop dédié au marché américain dont la mise en ligne est prévue en ce début d’année.

Retrouvez Nat & Nin Hall 3 stand E52.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Suivez-nous sur Instagram !

Consultez
le best-off
de la rubrique

Accessoires Aizéa
01 Jan

Aïzea, des accessoires dans le vent

Pratiques et élégants, les accessoires pour hommes d’Aïzea expriment avant tout l’amour du cuir de leur créateur. Sentiment désormais partagé avec ...