Fleuron Paris, maroquinerie DNVB

Marine Chang Fleuron Paris
Marine Chang, fondatrice de Fleuron Paris, fraîchement diplômée de l’IFM.

Forte d’une longue expérience passée à développer le succès de la marque Lancaster, devenue incontournable, Marine Chang lance aujourd’hui un projet plus personnel avec la bénédiction de sa tribu et de son réseau professionnel. En septembre, elle présentait pour la première fois sa propre ligne d’accessoires, Fleuron Paris, imaginée sur un modèle économique DNVB, en phase avec son temps.

L’approche slow fashion 

Créer sa marque relève toujours du défi, aussi épaulé soit-on. Marine Chang baigne depuis toujours dans l’univers de la maroquinerie. En 17 ans, elle s’est forgée une connaissance approfondie des différents métiers – de la fabrication à la vente – dans lesquels elle a évolué au sein de l’entreprise familiale. Lancaster s’est taillée une place de choix sur le marché national comme international en proposant, dès les prémisses de la fast fashion, des produits tendance à portée de toutes les bourses. La marque rayonne sur tous les fronts jusqu’au digital. Dès lors Marine Chang s’est donné un nouveau challenge. Il se nomme Fleuron Paris, empreint d’une philosophie slow fashion, avec une attention particulière aux matières et aux finitions. Du cuir tantôt lisse ou grainé, végétal ou minéral qu’elle sélectionne chez Masure en Belgique, Curtidos Badia en Espagne et Vecchia Toscana dans la région de Florence, à deux pas de l’usine qui confectionne ses sacs.

L’attention aux détails

Ni minimaliste ni opulent, le luxe est dans chaque détail, jusqu’à celui qui ne se voit pas, que l’on garde pour soi, exalté par des formes puisées dans l’architecture et la nature. À l’image du Swann en cuir à tannage végétal délicatement scellé d’une fermeture d’esprit botanique telles deux feuilles qui se déploient de part et d’autre du sac. Avec son intérieur intégralement doublé d’une suédine en microfibre respirante de couleur claire, permettant de retrouver aisément ses effets personnels, d’une poche zippée cousue à fleur et d’un renfort en cuir structurant le fond, le grand format commercialisé au prix de 345 euros affiche de solides ambitions pour le marché du luxe accessible. Aussi beaux à l’intérieur qu’à l’extérieur, les modèles sont tous estampillés d’un logo doré à chaud en accord avec la bijouterie. Comme le mini sac Magnolia, qui arbore une chaîne protégée d’une couche d’or 0,2 micron exempte de nickel dont le prix peut varier de 50 centimes à 70 euros le mètre ! Le delta est énorme mais Marine a pris soin de sourcer une qualité dont la dorure passera avec succès la décennie prochaine.

La culture des savoir-faire

Épicentres de la création contemporaine, les valeurs de la durabilité constituent les principaux piliers de Fleuron Paris. « Respecter les normes environnementales, recycler les eaux… toutes les étapes du processus de tannage ont leur importance et toutes les peaux ne se valent pas, mes fournisseurs ont passé avec succès les tests au niveau de l’élasticité, de la tenue des pigments… », souligne la créatrice. Réceptive à la nouvelle vague de consommateurs, très demandeuse de transparence et d’éthique, Marine Chang a fait le choix de travailler sans intermédiaire de vente, lui permettant d’aller chercher les savoirs là où ils se trouvent et de proposer la meilleure qualité à un prix juste. Pendant les huit mois qui ont précédé le lancement de la marque, elle a beaucoup appris de ces échanges avec le patron et le chef d’atelier de la manufacture toscane à qui elle a confié la production de ses sacs. Prendre le temps d’observer le moindre détail, de bien faire les choses, à l’instar du tannage végétal qui exige a minima quatre semaines de production incompressibles.

Mini Magnolia Rose Clair Fleuron Paris
Mini sac Magnolia rose pâle en cuir de veau grainé pleine fleur, 325€.

La carte de l’intemporel

Maîtrise et précision infusent un style raffiné. Les modèles jouent la carte de l’intemporalité dans des teintes naturelles : rose, sable, amande, olive, beige, bordeaux… et les indispensables noir et blanc. Pour définir son identité, Marine Chang a fait appel à une designer, et a bénéficié du soutien de l’IFM, où elle a suivi le MBA des entrepreneurs du secteur de la mode l’an dernier. Et n’a pas hésité à remonter ses manches ! Elle s’est formée à la confection et à la couture sellier ! « L’approche que je chéris c’est celle de l’hyper précision que l’on enseigne à La Fabrique et dans les écoles de maroquinerie », renchérit l’entrepreneuse qui planche déjà sur la petite maroquinerie, qui sera développée à partir des chutes de cuir. Dans l’immédiat, trois références – deux sacs à main et un cabas pour ordinateur portable – sont disponibles en ligne entre 259 et 375 euros.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Juliette Sebille

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

venenatis, ut libero. tempus lectus Aliquam non

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite