Rapprochement entre
l’IFM & la Chambre Syndicale : on fait le point

Sylvie Ebel Institut Français Mode
Sylvie Ebel, Directrice Générale Adjointe de l’Institut Français de la Mode - Photo ©Jean Picon.

Né de la fusion en janvier 2019 entre l’IFM et l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne (ECSCP), l’Institut Français de la Mode revendique son statut d’école de mode de référence mondiale. Cet établissement pluridisciplinaire repose désormais sur trois piliers : la création, le management et le savoir-faire technique. Sylvie Ebel, sa Directrice Générale Adjointe, nous dit tout.

IFM eleves accompagnement
Les élèves de l’Institut Français de la Mode bénéficient d’un accompagnement individuel et d’un apprentissage par petits groupes - Photo © Allyssa Heuze.

Quelle a été la genèse de l’union entre ces deux institutions ?

Pour résumer l’ambition de ce projet, je citerai Pierre Bergé, Président de l’IFM en 2016 : « ce rapprochement entre l’IFM et l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne a pour ambition de doter la France d’une école de mode de référence mondiale, fondée sur des valeurs d’ouverture et de diversité, accueillant aussi bien des apprentis en CAP que des étudiants en Bac+5 ».

Quels étaient les atouts respectifs des deux écoles ?

Ces structures étaient complémentaires. L’ECSCP, créée en 1927, était reconnue pour l’excellence de ses formations techniques, du CAP à Bac+4, avec un cursus particulier en stylisme, au savoir-faire « haute couture » plébiscité par les maisons et les ateliers. L’IFM, fondé en 1986, a été le pionnier de la formation en management de la mode puis son enseignement a été étoffé avec la création de mode niveau Bac+5. La proximité avec les entreprises ainsi que le réseau des diplômés IFM Alumni, actif et solidaire, constituent également des atouts indéniables.

IFM eleves mannequin
Le cursus de création intègre deux nouveaux programmes : un Bachelor en Management de la Mode et des Industries de la Création, en français et en anglais, et un Master of Arts - Photo © Allyssa Heuze.

Comment les programmes ont-ils évolué suite à ce rapprochement ?

La transversalité des enseignements a été étendue à l’ensemble des formations et une nouvelle équipe pédagogique a été recrutée. Le cursus de création a été remodelé pour intégrer deux nouveaux programmes : un Bachelor en Management de la Mode et des Industries de la Création, sur trois ans, proposé en français et en anglais, avec pour ambition d’inculquer un esprit analytique et créatif à nos étudiants ; et un Master of Arts, en deux ans, composé de six spécialisations, dont une en maroquinerie et une en chaussure. Les thématiques liées à l’innovation, à la fashion tech et au développement durable ont par ailleurs été renforcées.
Mais l’Institut Français de la Mode propose également de courts programmes de formation continue, certifiants ou sur-mesure pour les entreprises et maisons, des cours estivaux, un centre de formations d’apprentis, une activité de recherche académique donnant lieu à des publications dans le domaine de l’économie mais aussi des sciences sociales et humaines appliquées à la mode et au design. L’Observatoire Économique propose des outils de pilotage pour les professionnels du secteur et une analyse au quotidien de la consommation et de la distribution de mode.

Institut Francais Mode atelier
Au sein des Docks, les étudiants disposent d’ateliers, de studios, d’une matériauthèque, d’une bibliothèque… - Photo © Jean Picon.

Comment définiriez-vous la nouvelle structure ?

La stratégie repose sur trois axes : l’excellence, la différence et la préférence. Notre école bénéficie d’un ancrage unique dans l’écosystème de la mode parisienne et une grande proximité avec les entreprises du secteur et les maisons qui la soutiennent. Celles-ci contribuent à la pédagogie à travers des interventions et des workshops au sein des différents programmes. La réunion sous un même toit de trois disciplines – le management de la mode, la création et le savoir-faire technique – permet de décloisonner les compétences et de reproduire à l’échelle de l’école la réalité du fonctionnement d’une maison ou d’une entreprise de mode. L’employabilité est en effet au cœur des préoccupations : nos étudiants sont au contact de la réalité professionnelle tout au long de leur parcours à travers les interventions de nombreux dirigeants, managers et créatifs en activité. Ils bénéficient également d’une expérience terrain à travers des périodes longues de stage ou d’alternance. Une équipe dédiée les accompagne dans l’élaboration de leur projet professionnel et dans leur recherche de stage et d’emploi. La culture occupe aussi une place importante à travers des enseignements dédiés, des conférences, des podcasts et des partenariats avec des institutions culturelles comme le Centre National de la Danse, la Cinémathèque française, le Centre Pompidou

Quid de l’installation au sein d’un même établissement ?

Les travaux de construction d’un nouveau campus – baptisé les Docks – de près de 9 000 m² sont en cours au sein de la Cité de la Mode et du Design dans le XIIIe arrondissement mais la crise sanitaire a malheureusement retardé le chantier qui devrait être entièrement terminé début 2021. Les étudiants bénéficieront de nouveaux équipements : des studios (de création, image…), des ateliers (couture, maroquinerie, maille, bricolage), une matériauthèque, une bibliothèque…

Cité mode design
Les étudiants sont réunis au sein d’un nouveau campus de près de 9 000 m² à la Cité de la Mode et du Design à Paris - Photo © Cécilia Garroni Parisi.

Comment se présente la rentrée de septembre 2020, la deuxième depuis la fusion ?

Les travaux d’une partie du bâtiment des Docks étant terminés, les étudiants des programmes de Création et de Management pourront prendre possession de leurs nouveaux espaces de travail. Quant aux élèves de deuxième année de Master en Création, ils prépareront, pour la première fois, leurs collections en vue d’un défilé lors de la Paris Fashion Week fin février 2021. De nouvelles formations en ligne vont être proposées, en français ou en anglais, en formation continue ou en Summer School, dans les domaines du management, de l’image et du savoir-faire technique.

Quel est le profil des étudiants ?

790 étudiants sont inscrits, répartis comme suit : 336 en Création, 247 en Management et 207 en savoir-faire technique. Par ailleurs, chaque année, quelque 3 000 professionnels suivent nos programmes en formation continue. 39% de nos étudiants sont étrangers, tous programmes confondus, en provenance du monde entier. Avec le lancement de nouvelles formations, les effectifs pourraient atteindre 1 000 étudiants dans les années futures même si notre stratégie ne consiste pas à augmenter significativement le nombre d’inscrits. L’Institut Français de la Mode est une école sélective et professionnalisante : l’accompagnement individuel et l’apprentissage par petits groupes caractérisent notre pédagogie.

Institut Francais Mode apprentissage
La réunion sous un même toit de trois disciplines - le management de la mode, la création et le savoir-faire technique - permet de reproduire à l’échelle de l’école la réalité du fonctionnement d’une maison ou d’une entreprise de mode - Photo © Jean Picon.

Qu’en est-il de la création d’une Fondation Institut Français de la Mode ?

L’Institut Français de la Mode s’est doté d’une Fondation en janvier 2019 qui compte une vingtaine de membres, parmi lesquels Burberry, Celine, Chanel, Chloé, Christian Dior Couture, Christian Louboutin, Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, Première Vision, Galeries Lafayette, Groupe Etam, Hermès, Kenzo, Kering, L’Oréal Luxe, Louis Vuitton, Paco Rabanne, Saint Laurent, Veuve Clicquot… Sa mission principale est de promouvoir l’ouverture sociale de l’école à travers l’attribution de bourses – 40% des étudiants ont bénéficié d’une bourse en 2019/20 -. Elle œuvre également pour le financement de la recherche et de l’innovation pédagogique. Cette Fondation symbolise la volonté de l’école de nouer des liens forts, pérennes et structurés avec, d’une part, les entreprises qui souhaiteront accompagner son développement et, d’autre part, avec ses anciens élèves et d’autres donateurs individuels.

Comment avez-vous fait face à l’épidémie Covid-19 pour maintenir les cours ?

La continuité pédagogique a été assurée à distance. Certaines formations, notamment en création, vont faire l’objet d’une période d’enseignement intensif supplémentaire (six semaines à partir de la fin du mois d’août). Nous avons par ailleurs été vigilants au bien-être de nos étudiants, notamment à travers une cellule de soutien psychologique et la mise à disposition d’un fonds de solidarité financé par la Fondation Institut Français de la Mode pour ceux traversant des difficultés financières. Concernant la formation continue et la Summer School, nous avons développé une offre de suivi en ligne. À la rentrée, une partie des enseignements sera aussi disponible en ligne, notamment pour permettre aux étudiants venant de l’étranger de débuter leur scolarité à distance s’ils ne peuvent pas se déplacer. D’ailleurs la rentrée des nouveaux étudiants a été repoussée de quelques semaines afin de s’organiser au mieux.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

id neque. velit, commodo dictum nunc tristique ipsum

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite