La Fédération Française des Cuirs et Peaux se dote d’une nouvelle identité

Actif depuis 1948, le Syndicat Général des Cuirs et Peaux (SGCP) apparaît désormais sous l’appellation de Fédération Française des Cuirs et Peaux. « Ce changement de dénomination signe le dynamisme de notre organisation et de nos membres. Il marque leur investissement constant dans la recherche et les innovations afin de répondre aux enjeux de notre filière », explique Christophe Dehard, son Président. Ses 32 adhérents – collecteurs, négociants et abattoirs – représentent plus de 90% du commerce français des cuirs et peaux bruts. Outre la représentation et la défense de ses membres, l’organisation professionnelle sensibilise les différents acteurs aux enjeux et à la valorisation de la peau, sous-produit de la viande, mène des actions d’information et de veille sur les réglementations et normes. La FFCP s’attache notamment à favoriser les bonnes pratiques d’élevage (manipulation, transport, hygiène, utilisation de produits anti-parasitaires afin de prévenir les défauts de fleur et de texture…). Un service dédié à l’amélioration de la qualité des peaux, composé de techniciens spécialistes, répond aux demandes des abattoirs français : conseils, formations, accompagnement dans les pratiques de manipulation des bêtes, dépouille, salage/conservation… Mobilisée, la profession tire par ailleurs profit des innovations technologiques qui lui permettent de moderniser ses équipements et de faciliter les conditions de travail de ses salariés : automatisation, avancées sur l’adaptation d’exosquelettes…

Fédération Française Cuirs Peaux collecte
La Fédération Française des Cuirs et Peaux sensibilise les acteurs de la filière aux enjeux et à la valorisation de la peau.

La France, troisième exportateur mondial de cuirs et peaux bruts

Membre du Conseil National du Cuir, l’instance représentative travaille, comme l’ensemble de la filière, à l’amélioration de la traçabilité et la préservation des savoir-faire. Elle a ainsi initié avec CTC, Comité Professionnel de Développement Économique Cuir, Chaussure, Maroquinerie, Ganterie, des formations « Classement et tri des peaux brutes » à destination des abattoirs et collecteurs afin de répondre au renouvellement générationnel. Afin de promouvoir le secteur et ses métiers, la fédération met à disposition de la filière une vidéo retraçant le parcours des peaux françaises, du champ à la tannerie. « Ce film se veut pédagogique : il retrace le cheminement de la peau, mais pas seulement. Nous souhaitions également mettre en avant les femmes et les hommes grâce à qui cette matière première est valorisée. » L’organisation de missions collectives de développement commercial permet également de faire connaître les peaux brutes françaises à travers le monde favorisant ainsi les exportations. Selon les données de l’Observatoire Économique du Conseil National du Cuir, la France, qui dispose d’un important cheptel, est le troisième exportateur mondial de cuirs et peaux bruts (7,3% des exportations mondiales). Si les exportations sont en baisse depuis 2013, elles restent surtout destinées à nos voisins européens : en valeur, 83% des peaux sont expédiées sur le vieux continent, contre 91% en 2019. Les ventes en Italie représentent à elles seules plus des 2/3 des échanges.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin
Photo © COVICO SAS.

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

libero sit ipsum Donec quis Sed velit, tempus Lorem

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite