Les sacs personnalisables Camille Vost se déclinent dans un premier écrin parisien

Camille Vost Studio
Camille Prévost a ouvert le Studio Camille Vost rue de Miromesnil à Paris, à la fois boutique et show-room de la marque.

Lancée voilà trois ans par Camille Prévost, la marque française de maroquinerie Camille Vost repose sur un concept de sacs à composer selon ses envies. Grâce à des rabats et bandoulières interchangeables, chaque femme peut créer son sac personnalisé en fonction de son look du jour.

La personnalisation, nouvel adage de l’expérience d’achat

Basée sur un astucieux système de rabats amovibles par pression, la griffe au style épuré associe chic à la française et modernité. Inspirés de l’architecture via des lignes graphiques et des associations de couleurs, les modèles offrent ainsi aux clientes une multitude de choix à partir d’une base en cuir lisse de vachette. Unique, la cliente peut faire évoluer ce sac en changeant rabats et/ou bandoulières. « Le sac est une pièce majeure d’une silhouette. C’est un élément très personnel que l’on porte tous les jours », considère la jeune femme. Au centre d’un parcours Online-Offline, l’adage du client roi n’a jamais été aussi vrai.

À partir d’une base en cuir lisse de vachette, le modèle Tino, porté épaule ou croisé, peut revêtir, grâce à un système de pression, tous types de rabats en cuir pleine fleur, suède, peau de serpent d'eau, avec ou sans clous.

Une première adresse pour accueillir les clientes

Depuis début juin, le Studio Camille Vost, rue de Miromesnil dans le VIIIe arrondissement à Paris, fait office de bureau et show-room. Cet espace permet à la créatrice d’accueillir ses clientes qui peuvent ainsi composer leur sac personnalisé avec l’aide de la créatrice grâce au stock centralisé à cette adresse. La marque propose la personnalisation également Online via son e-shop : choix de la couleur de base, rabat classique en cuir pleine fleur, suède ou serpent d’eau, avec ou sans studs ; bandoulière fine, large, avec studs ou chaîne. Chaque modèle est disponible en noir, bordeaux, blanc cassé, rouille et kaki, « des coloris faciles à porter aussi bien l’été que l’hiver ». Comptez de 410 et 575 euros selon les matières, origine Italie, pour les sacs fabriqués au Portugal, avec bords francs cirés, et de 75 à 95 euros prix boutique pour toute bandoulière supplémentaire.

Les nouveautés de la rentrée

Modèle de lancement de la marque, le sac baptisé Paulette est un grand volume capable de contenir un ordinateur, à porter à l’épaule ou croisé. Le modèle phare, Tino, est doublé velours et orné d’un fermoir élégant en laiton doré, signature de la griffe. Doté d’une bandoulière ajustable et amovible, il se porte également à l’épaule ou croisé. En cette rentrée, c’est Charly qui vient agrandir la famille sous un format demi-lune avec, nouveauté, un système de rabat par zip et non pas par bouton pression. En serpent d’eau doublé velours, il sera édité en nombre limité au prix boutique conseillé de 500 euros. Et fin octobre un cabas « grand format pratique pour le quotidien » sera proposé pour la première fois : le Sofia. En vachette pleine fleur, ce modèle ne sera, en revanche, pas modulable.
Si la marque propose déjà de petites pochettes, baptisées Gary, elle va étoffer son offre l’été prochain avec un portefeuille et un sac du soir. La gamme de bandoulières et rabats va, elle, également être élargie pour des collections de toutes tailles.

Camille Vost Tino
Grâce à des rabats et bandoulières interchangeables, chaque femme peut créer son sac personnalisé en fonction de son look du jour.

Les réseaux de distribution

Aujourd’hui encore principalement diffusée via son e-shop, la marque développe sa distribution physique et fait ses premiers pas à l’export, notamment au Japon et en Allemagne. Dans l’hexagone, elle est commercialisée au sein du concept-store Blush à Lyon et chez Arlette à Paris. Si l’an dernier elle s’est installée durant six mois aux Galeries Lafayette Haussmann et était présente via la plateforme de marques de créateurs indépendants Face to Face, Camille Vost est aussi régulièrement visible via des pop-up stores. Camille Vost, c’est une griffe prometteuse à (re)-découvrir sur le salon Premiere Classe fin septembre à Paris.

La créatrice en quelques mots

Styliste prêt-à-porter formée à l’Institut Supérieur des Arts Appliqués (LISAA) de Paris, Camille Prévost a passé plusieurs années à New York où elle a travaillé chez Diane Von Furstenberg, The Row ou encore Juliette Longuet.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique