Le LVMH Innovation Award met sept jeunes pousses à l’honneur

LVMH Innovation Award Antoine Bernard Arnault Toshi
Antoine Arnault, Directeur Général de Berluti et Président de Loro Piana (à gauche), et Bernard Arnault, PDG de LVMH (à droite) entourent Sojin Lee, la fondatrice de Toshi, Grand Prix LVMH Innovation Award.

Depuis six ans, le LVMH Innovation Award récompense des start-ups disruptives et innovantes contribuant à réinventer l’expérience client dans l’univers du luxe. La britannique Toshi est la grande gagnante de l’édition 2022.
Le palmarès 2022 a été dévoilé le 16 juin lors du salon Viva Technology, grand rendez-vous dédié à la tech et aux start-ups organisé par les groupes Les Echos et Publicis. Le palmarès 2022 du LVMH Innovation Award a ainsi placé sous les projecteurs sept jeunes labels internationaux. Les membres du jury, des experts reconnus du digital, avaient l’embarras du choix. Sur plus de 950 dossiers de candidatures venus de 75 pays, 21 start-ups de dix pays ont été pré-sélectionnées. Avec un profil paritaire puisque 48% des entreprises finalistes ont été fondées ou co-fondées par une femme. Après examen des dossiers, sessions de pitchs puis délibérations du jury avec Bernard Arnault, dirigeant de LVMH, sept lauréats ont finalement été retenus. Plusieurs sont susceptibles d’intéresser la filière cuir.

LVMH Innovation Award Bernard Arnault lauréats
Bernard Arnault entouré des lauréats du LVMH Innovation Award.

Des livraisons personnalisées et écologiques

Le Grand Prix a été décerné à la londonienne Toshi dans la catégorie “Excellence des opérations et de la fabrication”. Elle pourra ainsi bénéficier, pendant six mois, d’un accompagnement personnalisé au sein de l’accélérateur du groupe – La Maison des Startups LVMH – installé à Station F à Paris depuis 2018.
Fondée en 2017 Toshi, spécialisée dans la technologie pour la logistique retail, s’est donnée pour mission « d’élever les standards de la livraison de produits de luxe tout en les humanisant ». L’objectif est d’offrir en ligne la même qualité de services que celle qu’on peut trouver en magasin. Et ce, en se faisant « livrer à l’heure et à l’endroit qui conviennent le mieux » et en bénéficiant d’un bouquet de services. Grâce à l’appli Toshi ou via le site e-commerce, le client peut ainsi recevoir sa commande, à une demi-heure près, essayer plusieurs tailles et articles, sans aucun paiement initial, et se faire conseiller des pièces complémentaires. Le retour des produits non retenus est, lui, immédiatement pris en charge. Autre atout de la start-up, alors que la logistique de l’e-commerce est régulièrement pointée du doigt comme peu durable, Toshi utilise … les transports en commun et une flotte de véhicules électriques. Un partenariat avec Toshi déboucherait sur de multiples  vertus : optimisation des stocks, hausse du panier moyen et meilleurs taux de conversion en achats et fidélisation de la clientèle… Pas étonnant si la start-up a décollé rapidement et déjà tapé dans l’œil de maisons de luxe anglo-saxonnes, mais également de plusieurs marques du groupe LVMH (Berluti, Christian Dior Couture, Rimowa). Autre indice de l’intérêt de son modèle : Global Blue, le leader mondial de la détaxe touristique, est entré à son capital de façon minoritaire en début d’année. Sojin Lee, la fondatrice et PDG de Toshi, ravie, avec son équipe, de remporter ce prix en est persuadée : « les services à domicile fournis par Toshi deviendront la nouvelle norme d’achat dans un avenir proche. Les marques se doivent d’être omnicanales, durables tout en se concentrant sur le service et l’expérience client. »

Les autres start-ups lauréates

Les autres innovations primées de LVMH de l’Innovation Award devraient également tracer leur sillage.
Fondée en 2018, l’américaine Bitski a ainsi reçu le prix 3D/Virtual Experience & Metaverse. Son système de gestion permet à ses clients de créer, vendre et intégrer des NFT à leurs sites internet, jeux ou applications de métaverse. Les utilisateurs peuvent, eux, stocker leurs NFT dans des porte-monnaies conformes et sûrs et bénéficient d’une inter-opérabilité entre métaverse.
Elle aussi américaine, la jeune pousse MarqVision a reçu un prix spécial pour ses travaux liés à la Data et à l’IA (Intelligence Artificielle). Elle permet de détecter les contrefaçons grâce à la reconnaissance d’image par l’IA et l’analyse sémantique.
Le prix Media & Brand Awareness a été remis à la suédoise SeenThis. Sa technologie de streaming accélère l’affichage de contenu et de publicités vidéos, sans restriction de taille de fichier. Toutes les publicités s’adaptent à la connexion des internautes, chargent instantanément et sont ainsi respectueuses de l’environnement. 
La française Gamino a été distinguée par le prix “Employee Experience & CSR” (expérience salariés & RSE). Ses formations numériques sensibilisent les collaborateurs en entreprises aux questions liées au handicap. Enfin, le prix Sustainability est revenu à la française WeTurn qui transforme invendus et textiles en nouveaux fils, et le prix Omnichannel & Retail à la suisse The ShowCase. Son dispositif matériel à utiliser en magasin permet aux vendeurs d’horlogerie et de bijouterie d’effectuer une « présentation à distance personnalisée, de qualité et améliorée des produits » grâce à des vidéos en direct « tout en gardant simultanément un contact étroit avec leur client ».
« L’innovation est dans l’ADN de LVMH, a souligné Bernard Arnault. Les finalistes de l’Innovation Award 2022 contribueront à alimenter davantage la rencontre entre le monde du luxe et celui de la technologie. Leur esprit entrepreneurial rejoint et inspire le nôtre. »

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Sophie Bouhier de l’Ecluse

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

tempus Sed ut in elit. id, id felis vel, mi, dolor libero.

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite