Orega, maroquinerie ludique !

Avec leurs sacs aux volumes géométriques inspirés de l’origami, le trio Adrien Lefebvre, Florian Lapp et Sébastien Bonneaud, co-fondateurs de la marque Orega, ont fait de l’apprentissage scolaire une activité ludique. Explications.

L’origami, première source d’inspiration

Passionné de pop culture, Sébastien Bonneaud, Directeur de la Création, s’est imprégné des codes de l’imaginaire japonais pour définir sa ligne créative. Ainsi le premier modèle Lov, en cuir de vachette pleine fleur avec soufflets en croûte de velours et un système d’ouverture magnétique à plat breveté, a été conçu suivant l’art du pliage origami. Pour la ligne suivante, il s’est laissé guider par la palette colorielle de Pierre Bonnard, l’un des initiateurs du mouvement nabi fortement influencé par l’art japonais. « Je travaille les formes dans leur simplicité brute », explique-t-il. « Nos modèles apportent soit une nouveauté dans leur usage – sac à main se transformant en sac à dos, sac à dos devenant un support d’écriture -, soit une originalité dans leur forme ou leur design. » La collection actuelle se compose de 5 familles de produits intemporels, allant du sac à main Kiss aux courbes arrondies et sa version mini baptisée Smack au sac à dos Embrace qui, grâce à ses bretelles en cuir ajustables, peut également se porter à l’épaule ou en bandoulière.

Orega maroquinerie Lovely
Sac Lovely en cuir de vachette coloris burgundy, soufflets en cuir velours, fermeture magnétique, confectionné main en France, 330€ prix boutique conseillé.

L’artisanat français, patrimoine bien vivant

« Les modèles sont confectionnés à la main dans trois ateliers de la région d’Anjou, certains labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), reconnus pour leur savoir-faire séculaire et le respect des techniques artisanales de la haute maroquinerie française », précise Adrien Lefebvre. Ces structures à taille humaine, réactives et flexibles, permettent à la marque de fabriquer en petites séries ou éditions limitées et de répondre à des demandes de personnalisation. Les modèles sont en cuir de vachette provenant de tanneries italiennes certifiées Der Blaue Engel, ecolabel garantissant les normes environnementales en vigueur concernant le traitement des eaux usées et la gestion des déchets.

L’internationalisation de la distribution

En mars la marque a dévoilé sur le salon Première Classe aux Tuileries à Paris sa nouvelle ligne, Twisty et Twist, dont les modèles évoquent « une fleur en papier s’ouvrant selon les codes de l’art du pliage japonais ». Inspirées de l’univers floral, du lexique végétal, les formes aux courbes sensuelles en cuir de vachette lisse sont entièrement réalisées au point sellier. La collection est commercialisée de 190 euros pour le modèle Smack à 580 euros pour le Twist, prix boutiques conseillés, dans un réseau de concept-stores, boutiques multimarques et grands magasins tels que Front de Mode, NJ&Friends et Leather Concept Store à Paris, les Galeries Lafayette Haussmann ou encore Clic à New York. Si la marque réalise aujourd’hui la moitié de ses ventes aux États-Unis, elle sera prochainement diffusée à Tokyo et disponible sur le site de L’Exception.

Orega maroquinerie
La maison Orega a développé un système d’ouverture totale à plat permettant une visibilité optimale du contenu du sac.

L’acte d’achat, solaire et solidaire

« Acheter un sac Orega, c’est aussi donner en retour puisque chaque modèle vendu finance la création, la production et la distribution d’un sac-cartable solaire dans des zones dépourvues d’électricité en Afrique de l’Ouest. Nos clients peuvent ainsi agir directement et positivement sur la vie d’un enfant. » Fabriqué dans un atelier au Maroc à partir de cuir à tannage végétal, le Wabag se transforme en un support de travail éclairé grâce à son ouverture à plat et un module solaire développé par un laboratoire français permettant de recharger sa batterie. Une vingtaine d’écoliers sénégalais ont reçu un sac-cartable en fin d’année dernière et peuvent ainsi lire et écrire même une fois la nuit tombée.

Le manifeste d’Orega s’incarne jusque dans sa dénomination, association du haut de gamme « or » avec la solidarité et l’égalité « ega », ou comment donner du sens à l’acte d’achat. 

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique

Sed leo leo. dapibus pulvinar libero