Agnelle fête ses 85 ans avec Jeremy Kapone

La collection de gants, baptisée « Traçons l’infini par les lignes de la main », réunit pour la première fois la créativité de l’artiste Jeremy Kapone et le savoir-faire artisanal de la maison Agnelle. Visuelle et graphique, elle illustre l’audace d’une entreprise française née en 1937. « Chaque collaboration est une histoire différente, un coup de cœur partagé », précise Sophie Grégoire, troisième génération à la tête de la ganterie basée à Saint-Junien. « Jeremy Kapone est un touche-à-tout talentueux et très généreux. L’entente entre nous a été immédiate », poursuit-elle. Sa patte graphique l’a séduite tout autant. Carte blanche a été donnée au trentenaire qui dessine depuis l’enfance.

Sous le signe de l’art et de l’artisanat

La collection de gants a été pensée comme un hymne à la vie. « Une nouvelle énergie s’empare de nous lorsque l’on est bien ganté !, souligne Jeremy Kapone, connu aussi sous le nom de Jika. J’ai dessiné des modèles comme des talismans symbolisant le courage, la longévité avec des lignes de main comme des chemins et des rayons de lumière. » Chaque gant en cuir porte un nom évocateur, voire symbolique. Sur la paire Freedom, une colombe blanche s’envole lorsque les ailes des deux gants se rejoignent. Life, Horizon mais aussi Infini affichent une marqueterie de cuir représentant un baobab, une boussole solaire… Des lignes de vie sinuent en relief sur les gants Flow, Delta et Chance. Des étoiles flamboyantes ajoutent une touche « biker rock » au modèle Orion. Quant à Action, il donne le ton en portant le nom de la collection écrit en noir sur patch blanc. Complétée par Esprit et Seahorse, la ligne est majoritairement féminine mais elle décline aussi des versions masculines et mitaines. Elle sera commercialisée pour la saison 2022-23 avec des prix publics variant de 140 à 270 euros. Dévoilée en avant-première lors du salon Première Classe, elle fera l’objet d’une exposition du 19 mai au 4 juin à la Halle aux Grains de Saint-Junien.

Agnelle Sophie Grégoire Jeremy Kapone
Sophie Grégoire représente la troisième génération à la tête de la maison française.

Une histoire familiale singulière

Agnelle a 85 ans cette année. Jeremy Kapone a non seulement dessiné la collection anniversaire mais aussi le portrait pop et coloré des trois dirigeantes qui ont fait grandir l’entreprise. « Nous aurions pu disparaître, remarque Sophie Grégoire, mais nous sommes plutôt résilientes dans la famille. L’histoire d’Agnelle, à travers ma grand-mère, ma mère et moi, repose entièrement sur la transmission. » C’est Marie-Louise Pourrichon qui a bâti les fondations de la ganterie. En 1955, elle construit une usine très moderne au centre de Saint-Junien, ville de tradition gantière. Sa fille, Josie Le Royer, reprend le flambeau dix ans plus tard. C’est elle qui se tourne vers Paris et tisse des liens étroits avec les couturiers puis les créateurs. La licence Christian Dior ouvre un nouveau débouché à un moment où le gant ne se portait plus. « C’était précurseur pour l’époque », observe Sophie Grégoire qui, à son tour, prend le relai dès la fin des années 80. Elle maintient le savoir-faire dans la ville d’origine tout en diversifiant la production aux Philippines. « Si on ne s’était pas adapté au marché, l’atelier en France n’aurait pas survécu. » Sous son impulsion, Agnelle se développe en tant que marque depuis 1990, devient Entreprise du Patrimoine Vivant en 2007, ouvre sa vitrine parisienne en 2016… Les collaborations couture avec les grands noms du luxe font la paire avec des créateurs aux idées novatrices, tels Anthony Vaccarello, Cédric Charlier, Louis Gabriel Nouchi… En 2017, « Jean-Charles de Castelbajac a fait surgir le trait d’un dessin pour la première fois, ajoute Sophie Grégoire. Les univers de chacun font de ces échanges des défis permanents remplis de passion et de créativité ». Celle signée Jeremy Kapone ne fait pas exception à la règle.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Nadine Guérin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

non venenatis, neque. id ut quis id, Aliquam Phasellus risus Donec

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite