Tendances cuir
printemps-été 20
#2 : À Minima

Photo © Joel Filipe.
Photo © Joel Filipe.

Radicaliser la simplicité

Équation minimaliste
Le minimalisme semble être une philosophie durable et indémodable qui soutient l’« être » plutôt que l’ « avoir ». Ainsi, côté style, on privilégiera les coupes tailleur rigoureuses et la noblesse des matières. Le pitch de la saison est de mixer les classiques, avec des codes matières et vestimentaires issus du streetwear, qui viennent en digresser le porté classique. Aller résolument à l’essentiel d’une féminité accomplie et assumée, un empowerment au féminin, actif et moderniste qui radicalise les silhouettes.

Vestiaires inspirationnels
Vu chez Off White une veste tailleur jaune tilleul ceinturée d’une pochette banane vif argent. Kenzo réencode un pardessus à carreaux Prince de Galle, en l’associant au blanc streetwear d’un sweat à capuche. Le bleu sport des stop-cordons joue un rôle de teaser graphique. Fendi digresse le classisme d’une robe par la fluidité ultra laquée d’un cuir vinyle. Akris joue à sérigraphier en all over des photos urbaines aux noirs et blancs argentiques.

Pistes créatives

Nouveaux neutres
Côté couleur, on se tourne plutôt vers de nouveaux neutres comme un jaune abaissé et rompu, des nuances de gris béton ciré, féminisés par des nudes glossy travaillés en camaïeux.
Cette palette décale ces tonalités classiques en leur apposant des finitions techniques de sublimation. Surlignages bleu vibrant ou détails d’inserts fluo, viennent en touche.

Structurer le vide
Les résilles se déploient en jeux de perforations travaillés au laser. Dégradés de micro perforations à effets de trame, ajours XXL, maillages en losange, hexagonaux ou en carré, ajours déployés, dématérialisent tout en souplesse la matérialité du cuir.

Photo © Andrew Childress

Vifs argents crispés
Les métallisés sont crispés et froissés comme des feuilles de papier aluminium. On recherche un effet brush off urbain et street en travaillant le mat-brillant des surfaces. À la manière de l’usure des miroirs étamés, les couches d’argenture sont piquées et oxydées pour un look used plus street.

Photo © Rawpixel
Photo © Rawpixel.

Aspects vinyles et transparences plastiques
Les volumes sont simplifiés pour rechercher, des tombés et des mouvements subtilement drapés. On travaille sur la fluidité et la brillance vinyle. On articule des mosaïques de cuirs vernis qui viendront architecturer des sandales perchées sur talons transparents.

Touchers gommeux et transferts silicone
Les enductions silicones deviennent matière à création de motifs graphiques et placés. Une confrontation entre noblesse des peausseries et coating par transfert à chaud. Tandis que les plissés en cuir gommeux, se déploient en géométries variables et construites.

Rédaction Anne Liberati

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN

Consultez
le best-off
de la rubrique