Sista Paris en fait voir de toutes les couleurs au python

Sista Paris maroquinerie cuir python
Les sacs Sista Paris se différencient par leur utilisation de pythons d’élevage colorés, une démarche rare chez les marques françaises.

Née après le confinement de 2020, Sista Paris propose des sacs en python coloré. Ce choix audacieux a permis à la marque de se faire rapidement remarquer par les détaillants en France et à l’export. Même si le recours au cuir exotique ralentit les formalités pour pénétrer certains marchés.

Coup de foudre pour le python

Pour réussir, mieux vaut faire preuve d’audace. Et Joanna Da Prato et Carole Hayoun, les deux créatrices de la jeune marque de maroquinerie Sista Paris, n’en ont pas manqué ! Avec l’irruption de la pandémie, le calendrier ne jouait pourtant pas en leur faveur. « Nous avons démarré en décembre 2020, en plein Covid », explique Joanna. Mais les deux amies sont entrepreneuses dans l’âme : la première a exploité des magasins de mode à Paris et la seconde exercé ses talents dans l’événementiel et une chaîne de télévision. Leurs profils complémentaires les ont incitées à imaginer une marque dédiée à leur passion : le sac.
Pour peaufiner leur projet, elles parcourent de 2017 à 2019 des pays reconnus pour leur cuir. Elles ont un coup de foudre pour une spécialité de Bali, le python d’élevage (respectueux des normes CITES, la convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées). « Très peu de marques de sacs l’utilisent, ce qui nous permettait de nous différencier », poursuit Carole. Pour se démarquer encore plus, elles font teindre sur place ces peaux dans des couleurs très flashy, qu’elles mélangent et ennoblissent parfois (applications à la feuille d’or). « Comme ces opérations, artisanales varient selon l’opérateur, l’âge et les spécificités du python, aucune couleur n’est identique. Et chaque sac est unique ! » Pour fabriquer leurs modèles, le duo s’adresse à différentes usines visitées à Bali, en Inde, Tunisie, Espagne, Italie…

Sista Paris Carole Hayoun Joanna Da Prato
Carole Hayoun et Joanna Da Prato ont choisi Bali et son python d’élevage pour créer Sista Paris, une marque de sacs différenciante.

Montaigne Market conquis

Aux innocents les mains pleines : le premier modèle, un Clutch (bourse), avec ou sans bandoulière, baptisé Uniq, tape aussitôt dans l’œil de Montaigne Market. Le concept-store le référence aussitôt dans sa boutique parisienne (fermée depuis) et dans la seconde à Saint Barth (où la marque est toujours diffusée). Alors que Sista Paris compte désormais huit modèles – cabas, bananes, sac ordinateur…-, le best-seller Uniq pèse toujours la moitié des ventes. Un autre modèle, le Meghan, bénéficie du buzz de l’influençeuse Véronika Loubry. « Elle est venue nous voir et a craqué pour ce mini sac en bandoulière contenant portefeuille et iPhone. Et nous avons été séduites par cette quinqua simple, naturelle et inclusive, suivie par des femmes de 30 à 60 ans. » Outre sa forme pratique, le Meghan se distingue par sa déclinaison dans une quinzaine de couleurs glamour : barbade (vert menthe), lemon (jaune citron), electric pink (rose flamboyant), pink floyd (rose plus doux), arni (kaki) ou noir et blanc avec une étoile. Les autres modèles de Sista Paris – outre Uniq, la banane Nolan, le seau à multiples zips Amber, la pochette Sam…- existent, eux aussi, dans une vingtaine de teintes différentes chaque saison et parfois deux tailles, large ou mini. Selon la clientèle, cette offre colorée fait vraiment la différence et permet de porter son sac comme un bijou pour pimenter une tenue plus classique. Seul le dernier-né pour le printemps-été 2023, le porte-serviette Fred, premier modèle pour femme et homme utile pour glisser son ordinateur, opte pour des tons plus retenus : noir, beige, ou le plus osé, un mélange mordoré.

Une diffusion qui explose

À l’image de ce feu d’artifice de couleurs, la diffusion a explosé, avec plus de 120 multimarques sélectifs en France (Merci à Paris, Lulli à Marseille, Ma Première Boutique à Montpellier, Blush à Lyon…) et une trentaine à l’étranger (Capri, Mykonos, Dubaï, Rabat, Marbella, Madrid, Florence, Milan…). « Montaigne Market, notre premier client, a tellement communiqué que les boutiques sont venues à nous directement. » Le site E-commerce sert, lui, « surtout à réorienter » la clientèle vers les boutiques revendeurs. « Notre produit plaît partout », se réjouit Joanna. Les prix pratiqués, relativement abordables (de 420 à 650 euros prix boutique) expliquent aussi en partie le succès de ces produits coup de cœur.
Avec déjà deux agents en France, la marque en recherche désormais à l’export. Lors de sa première exposition sur un salon, soit la dernière édition de Première Classe en mars, Sista Paris a eu quelques touches avec l’Asie et Hong Kong. Pour certaines destinations, comme les États-Unis ou la Suisse, « les demandes sont nombreuses » mais la démarche demande un peu de patience. « Pour pouvoir exporter hors UE, il faut parfois faire une demande dont la réponse est assez longue à obtenir, en faisant valoir que nous avons bien les documents douaniers relatifs au respect de la convention de Washington sur les espèces menacées. »

Un pari réussi

Mais de façon générale, le pari du python, qui donne son ADN à la marque, semble plutôt réussi. L’utilisation de la peau d’une espèce protégée ne l’a pas desservie. « Nous avons été peu attaquées depuis nos débuts », souligne Joanna qui admet que « certaines clientes disent aimer nos modèles mais avoir un peu de mal avec le serpent ». Sista Paris a de fait décliné son modèle Uniq en cuirs d’agneau et de vachette pour la saison printemps-été 2023. La fantaisie (huit couleurs vives, aspect métallisé, teinture léopard…) est toujours de mise. Et là encore, bingo ! Les boutiques qui référençaient déjà ses sacs en python « ont aussi adopté » ces déclinaisons. D’autres modèles recourant à ces cuirs italiens, espagnols ou marocains suivront pour l’automne-hiver 2023-24.
Pas de doute, Sista Paris est sur de bons rails. Si son chiffre d’affaires est encore modeste (600 000 euros), il a été multiplié par presque trois en 2022.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Sophie Bouhier de l’Ecluse

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

Porte monnaie cuir Sans Couture Le Tanneur version sac à main pliage montage rivets
09 Fév

Le Tanneur réveille son héritage

Le Tanneur, fondé à la Belle Époque, est l’une des plus anciennes marques de maroquinerie. Collaborations lifestyle et fabrication artisanale ont guidé ...

commodo velit, vel, dapibus eget id,