Réparation et entretien du cuir : carnet d’adresses

Bruno Desbois cordonnier batignolles
Bruno Desbois, Compagnon du Devoir, a ouvert sa cordonnerie dans le quartier des Batignolles à Paris – Photo © Paul Lesourd.

Du produit d’entretien à l’animation événementielle, les prestations autour de la réparation font peau neuve. Nous vous livrons un échantillon d’adresses pour prolonger le cycle de vie de vos souliers et accessoires en cuir. Courez-y et la planète vous dira merci !

Authentique 

Bruno Desbois a réalisé son projet : monter sa propre cordonnerie. Depuis 4 ans, l’Atelier Desbois participe à l’esprit d’émulation collective entre commerçants voisins de la rue Biot aux Batignolles. Sans fard, l’entrepreneur qui as fait ses armes chez les Compagnons, ne se définit ni « maître bottier » ni « maître cordonnier », et revendique sans prétention le souci du travail bien fait. La devanture ancienne de son échoppe figure parmi les plus typiques de la capitale. L’intérieur cultive le style vintage, intégralement meublé de machines rétro et de mobilier scandinave. Dans les casiers de bois qui jonchent le mur du sol au plafond, les paires de Miista, Louboutin et autres Weston attendent leur propriétaire. Une clientèle de particuliers dans un quartier en pleine ébullition dynamisé par les politiques d’inclusion urbaine. Au-delà des travaux de cordonnerie classique, l’entreprise se démarque par la prise en charge des articles de petite maroquinerie (changement de crochets, œillets, fermetures…) Pour l’accompagner, Bruno Desbois s’est entouré de deux personnes qui, comme lui, ont choisi de rendre ses lettres de noblesse au métier. En atteste la confiance que leur vouent les marques, de plus en plus nombreuses à leur confier des projets. Comptez 25 euros pour un changement de patins à 145 euros le ressemelage complet.

L’atelier Desbois
27, rue Biot
75017 Paris

Atelier Desbois Batignolles
L'Atelier Desbois, cordonnerie fondée par Bruno Desbois rue Biot à Paris.

Streetwear

Ouvert à Marseille en juillet 2017, l’Atelier de la Basket est l’un des premiers concepts en France à proposer exclusivement l’entretien et la réparation de baskets. Ses fondateurs Grégory Mardjoian et Thomas Obrador ont transposé les techniques de cordonnerie conventionnelle à ce marché en plein boom. Les deux associés proposent la pose de demi-semelles, le ressemelage, le nettoyage intérieur et extérieur, la réparation des trous et éraflures, la recoloration partielle ou totale, pour des tarifs compris entre 19 et 80 euros. La personnalisation gagnant du terrain, les sneakers peuvent être décorées à la main par les artistes de l’atelier mais aussi déconstruites et remontées avec d’autres matières et éléments distinctifs. Après l’ouverture d’un corner d’entretien et de customisation au magasin Citadium des Terrasses du Port à Marseille, cette cordonnerie d’un nouveau genre se déploie en ligne avec un service de réception et expédition et un catalogue de plus 200 possibilités de customs créatifs (dessins mangas et aplats de couleurs) à faire soi-même ou à confier à l’atelier (à partir de 39 euros).

L’atelier de la Basket
4, rue Montgrand
13006 Marseille

L'Atelier de la Basket à Marseille, spécialisé sur ce segment très porteur – Photo © Camille Boudot.

Luxe et SAV

Ils sont rares les artisans bottiers maroquiniers selliers à véhiculer l’aura d’un prestigieux passé manufacturier. Depuis 81 ans, Claraso perpétue un savoir-faire unique dans le domaine de la réparation de chaussures et de maroquinerie. L’enseigne parisienne créée par Monsieur Claraso puis rachetée par André Paulin, le fondateur du syndicat de la cordonnerie industrielle (SRIC) décédé l’an passé, est en pleine refonte. Reprise par un groupe financier, la société mise sur le segment de la maroquinerie et renforce ses partenariats avec les bottiers et maisons de luxe grâce au concours du consultant Virgile Leyva-Charles Mangeon. Boutiques de seconde main et particuliers comptent parmi la clientèle de l’enseigne qui a pignon sur rue à deux pas de la Madeleine et du Bon Marché. Pas question de faire des devis en ligne, la politique de diagnostic est très stricte pour garantir un résultat à la hauteur du temps passé et du tarif ! Comptez de 192 à 807 euros un remontage entier.

Claraso
34, rue Godot de Mauroy
75009 Paris
& 82, rue du Bac
75007 Paris

Le sac dans tous ses états

Inspiré de ce qui se fait dans le domaine de la botterie, l’Atelier 2311 est un concept de rénovation, réparation et personnalisation spécialisé dans la maroquinerie. Au-delà des services proposés dans l’atelier, les fondateurs ont lancé une gamme de « pillow bags » sur le principe de l’embauchoir de chaussures. Ainsi le Joséphine, réalisé à la main dans des tissus tapissiers de qualité, s’adapte aux formes des sacs Chanel et Hermès. Entreposés dans un placard, même les sacs les plus lourds gonflés de ouate conserveront leur structure originelle et ne prendront pas de mauvais plis. Le produit peut être conçu sur mesure pour entretenir un sac en particulier et rempli de matières des plus sophistiquées à mémoire de forme grâce au dispositif de fermeture à glissière. Comptez de 15 euros pour une simple réparation à 700 euros pour une rénovation des plus complexes et de 35 à 65 euros pour les coussins de sacs.

L’Atelier 2311
11, rue d’Auteuil
75 016 Paris

Atelier 2311 réparation maroquinerie
L'Atelier 2311 dans le quartier d'Auteuil à Paris, dédie son activité à l'entretien et la réparation d'articles de maroquinerie.

Initiation

Lancé il y a trois ans maintenant, Le Calcéophile est un concept masculin de chaussures et articles de maroquinerie prêts à patiner. Ainsi, le client fait son choix parmi la gamme de produits crust (mocassin, loafer, richelieu, derby, portefeuilles, porte-monnaie/documents…) et définit la finition à apporter avec le concours d’un maître patineur formé au sein des plus grandes maisons. Gris boisé, brun acajou, bois de rose… autant de nuances pour personnaliser les peausseries issues d’une sélection de fournisseurs italiens. En plus de la patine, Le Calcéophile recommande deux solutions d’entretien selon les cas. Le glaçage est une technique de cirage qui permet de protéger le cuir des agressions externes et de sublimer leur patine avec un effet lustré. Le bichonnage s’apparente plus à une cure de jouvence. Plusieurs étapes sont nécessaires pour donner une seconde jeunesse aux souliers. À commencer par le décapage du cuir avec des laits, suivi d’un chauffage à 400/500°pour le débarrasser des cirages antérieurs. Enfin, l’application de crèmes pour le nourrir et l’assouplir, le cirage et le glaçage. Grâce à un tel traitement, les souliers peuvent se passer de cirage pendant des semaines. Les clients les plus assidus peuvent gracieusement s’inscrire à une soirée bichonnage en boutique, tous les premiers jeudis du mois, pour un apprentissage autour d’un apéritif ! Comptez 40 euros pour un bichonnage et 80 euros pour une patine, bichonnage inclus.

Le Calcéophile boutique-atelier
85 rue de Courcelles
75017 Paris

Le Calceophile boutique à Paris
La boutique-atelier Le Calcéophile fondée par Rémi Jallat.

Événementiel

Ce n’est pas un hasard si l’Hôtel du Crillon a fait appel à lui. Jérémy Estelrich peut se targuer d’être l’un des seuls Compagnons sur la place parisienne à proposer des prestations de sublimation du cuir. Rebondissant sur les tumultes des crises successives des 24 derniers mois – gilets jaunes, grèves et COVID, l’entrepreneur réadapte son modèle avec un service de « pick and drop » pour sa clientèle d’esthètes friands de Church’s, Weston, John Lobb, Berluti, Crockett & Jones… et quelques rares initiés au sur mesure. Comme son nom l’indique – Le Cireur de Paris -, l’enseigne se concentre sur le cirage, son cœur de métier alors que la globalité de l’activité est basée sur tout ce qui a trait au soulier. Jérémy Estelrich intervient également à l’occasion d’animation de soirées et événements et espère pouvoir accueillir ses fidèles très prochainement dans un lieu physique afin de leur délivrer des diagnostics dans les meilleures conditions. 

Le Cireur de Paris
@lecireurdeparis

customisation cuir tilli.fr

Prêt-à-relooker

Parfois dépassée, tant au niveau de la qualité des prestations que du manque de soin apporté à l’espace d’accueil, la retoucherie de quartier fait sa révolution sous la houlette de Beryl de Labouchere. Bien que l’on puisse réserver les services d’une couturière depuis son canapé sur le site et l’appli qu’elle a créés, Tilli place l’échange physique au cœur de son concept basé sur un service de visites à domicile. Le réseau de « tillistes » se compose de couturiers, retoucheurs, modélistes et stylistes expérimentés, qui ont bien souvent fait leurs classes auprès de grandes marques et ne manquent pas d’imagination pour relooker des vêtements. Raccourcir une jupe, transformer une robe en top, réajuster un pantalon… un rien suffit parfois à raviver l’envie de porter nos achats passés. Tilli s’est adjoint les compétences de couturiers dans le domaine du cuir et propose depuis peu la création d’accessoires dans les tissus de son choix. Comptez de 12 à 32 euros pour une retouche simple, de 5 à 15 euros pour la livraison. Relooking sur devis.

tilli.fr

Maître coloriste

Formée chez Corthay, Emilie Torcq propose des patines personnalisées selon le type de cuir travaillé : python, autruche, galuchat… Elle intervient sur tous types de chaussures, articles de maroquinerie et assisses en cuir.  Les souliers pèsent pour l’essentiel de son activité, 80% de son chiffre d’affaires étant réalisé auprès des marques et enseignes qui font appel à ses compétences pour désengorger leur service après-vente. Naturellement encline à la transmission, la jeune femme propose des formations aux étudiants en maroquinerie, en botterie et cordonniers membres de la Fédération Française de la Cordonnerie Multiservice. Son expertise, reconnue le Conseil National du Cuir, était par ailleurs à l’honneur à l’occasion de la dernière biennale internationale des métiers d’art et de la création contemporaine Révélations.

Emilie Patine
emilie.patine@gmail.com

Boutique Monsieur Chaussure Paris
L'enseigne Monsieur Chaussure ouvrira une nouvelle boutique dans la XVe arrondissement de Paris en octobre.

Hotline

Spécialiste indépendant de la cordonnerie, Monsieur Chaussure dispose d’un réseau de corners et boutiques à Paris (rue de Miromesnil, Printemps de l’Homme boulevard Haussmann et place des Ternes). Le site est exclusivement géré par l’équipe Monsieur Chaussure et offre cette capacité à corriger en moins de 48 heures toutes réclamations sur simple formulaire. Mieux encore, la hotline répond aux questions du mardi au vendredi de 11h à 20h. Comment entretient-on des souliers en cuir cousus Blake ou Goodyear ? Comment nettoyer ses chaussures en daim ? Comment sauver sa paire de sneakers ? … le blog est régulièrement enrichi de conseils. Toutes les réparations, de la pose de patin à la restauration complète d’une paire, sont effectuées dans l’atelier de cordonnerie dans le respect d’un savoir-faire artisanal. En octobre, l’enseigne inaugurera son nouveau siège dans le XVe arrondissement de Paris disposant d’un atelier plus spacieux au-dessus d’une troisième boutique. Comptez entre 19 et 23 euros pour l’entretien selon les qualités de cuir ou entre 95 et 145 euros pour un ressemelage complet.

Monsieur Chaussure
monsieurchaussure.com

Universel

Deux ans que Veja projetait de lancer son premier laboratoire de réparation et recyclage chez Darwin. C’est chose faite depuis le 25 juin dernier ! Porteur de projets sociaux, écologiques, artistiques et locaux, Darwin est un vivier de talents composé de 200 entreprises et 50 ONG qui ont pris possession d’une ancienne caserne militaire sur les bords de la Garonne à Bordeaux. Un choix cohérent avec les valeurs écologiques de la marque. L’espace Veja x Darwin occupe 350 m², surface nécessaire pour commercialiser des prototypes collector jamais lancés, des paires à prix usine avec un défaut minime en sus de la cordonnerie et du dispositif de recyclage en test. L’ambition du projet ? Prolonger la durée de vie des baskets, peu importe la marque. L’atelier répare à moindre frais afin d’engager les personnes à conserver leur paire lorsqu’elle peut encore être portée. Nadège, la cordonnière des lieux a pris en charge plus de 120 paires depuis juillet. Les cas désespérés, sont quant à eux, collectés via les caissons de recyclage prévus à cet effet. Comptez 5 euros le nettoyage et de 10 à 30 euros pour une réparation. Rendez-vous dans un an pour les résultats de cette phase d’expérimentation !

Veja X Darwin
87 Quai des Queyries
33100 Bordeaux

Ligne Weston vintage
La ligne Weston Vintage commercialisée au flagship de l’avenue des Champs Élysées - Photo ©Juliette Sebille.

Vintage

En juillet 2018, J.M. Weston inaugurait son nouveau flagship sur la plus célèbre avenue du monde à Paris incarnant la nouvelle dynamique dans laquelle la maison s’est engagée avec l’arrivée d’Olivier Saillard comme Directeur Artistique, Image et Culture. J.M. Weston renforce sa position de référent de la chaussure française de luxe en proposant l’un des plus grands espaces dédiés à ses collections et aux soins du cuir en Europe. Le samedi (avant COVID) un cireur maison y propose des nettoyages complets (40 euros), maquillage, glaçage ou « pose de conforts » pour faire les souliers grâce à des formes adaptées. J.M. Weston a toujours encouragé ses clients à prolonger la durée de vie de leurs chaussures – son atelier de restauration intégré à la manufacture de Limoges remonte et répare déjà 10 000 paires chaque année -. Avec sa ligne Vintage, la marque entend aller encore plus loin dans le processus d’économie circulaire. À date, plus de 700 clients ont confié leurs chaussures usagées parmi 9 modèles emblématiques contre un bon d’achat. Deux paires sur trois ont pu être remises à neuf et intégrées dans l’offre de seconde main commercialisée au sein de la boutique. Les plus ? Des prix plus accessibles, des finitions collectors, de belles patines et du confort d’où la liste d’attente d’amateurs qui s’allonge de jour en jour. Comptez  de 330 euros pour une paire de mocassins 180 en cuir de veau à 1 800 euros en cuir de croco.

J.M. Weston
55, avenue des Champs Élysées
75008 Paris
* La ligne Weston Vintage est également disponible dans les boutiques de la rue Saint Honoré à Paris et d’ Aoyama à Tokyo.

Location et seconde main

À travers leur enseigne Bocage, le groupe Eram (6 000 collaborateurs, 1 100 points de vente, 20 millions de paires de chaussures vendues, 11 marques de mode accessibles) expérimente de nouveaux modes de consommation. L’Atelier Bocage, lancé en 2018, se base sur l’usage plutôt que la possession de chaussures. Les femmes peuvent désormais louer leurs souliers pour 34 euros par mois et retourner leurs paires en magasin après deux mois minimum. Elles seront remises en état par LA MANUFACTURE du groupe Eram de Montjean-sur-Loire puis revendues dans les boutiques sélectionnées pour un nouvel usage. Comment générer de la croissance sans user des énergies renouvelables ? Au-delà de l’expérience client, ce modèle disruptif est l’expression des préoccupations quant à l’épuisement des ressources et rompt avec l’obsolescence programmée. Passer de la vente d’un produit à la location répond aux nouveaux enjeux d’une industrie déclinante et aux évolutions des besoins des consommateurs. Les Magasins « Comme neuf by Eram » prouvent que la seconde main peut être comme neuve.

Bocage location
latelierbocage.fr
Bocage seconde main
90, rue de Rivoli
75004 Paris
& 20, rue d’Orléans
44000 Nantes

Devanture Bobbies Paris
Le flagship de la marque Bobbies rue des Blancs-Manteaux à Paris.

Service client

Début 2018, Bobbies, la marque à succès de mocassins à picots lançait une ligne de souliers homme d’exception et costume dans son flagship de la rue des Blancs-Manteaux (NDLR – relativement accessible de 250 à 280 euros la paire). Pour l’occasion Bobbies a décliné un service d’entretien, de réparation et de personnalisation baptisé l’Atelier. Les prestations sont réalisées par le cordonnier-bottier Benoît Boussaingault et le maître-cireur Yolsé Bandaogo assurant une présence chaque semaine en boutique. Le service d’entretien, de réparation, de patine personnalisée et de glaçage est non seulement recommandé pour les souliers d’exception mais pour toute la gamme Bobbies à partir de produits d’entretien exclusifs à la marque (cirage, crèmes…). Aujourd’hui cette activité représente environ 5% du chiffre d’affaires de Bobbies qui a étoffé son offre à la maroquinerie et aux ceintures. Comptez 15 euros pour un entretien, 75 euros pour une patine personnalisée ou encore 50 euros pour un ressemelage.

Bobbies
1, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris

Rédaction Juliette Sebille

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest, fonds d'investissement de la filière cuir

Consultez
le best-off
de la rubrique

ut commodo Sed ante. efficitur. Praesent adipiscing Praesent Aenean