Défilés prêt-à-porter homme printemps-été 19 :
des classiques
et quelques audaces

Bomber en cuir Officine Generale
Bomber en cuir défilé homme printemps-été 2019 Officine Générale

Présent à tous les niveaux de la garde-robe masculine, le cuir confirme son statut de matière incontournable pour le printemps été 2019 dans des finitions et des coloris classiques. Certains spécialistes se permettent tout de même quelques innovations.

Fin juin, les défilés masculins ont révélé les orientations des créateurs pour le printemps été 2019. Et ceux-ci, malgré la hausse confirmée des températures, n’ont pas oublié le cuir dans leurs choix de matières. Toutefois, c’est plutôt pour leurs basiques qu’ils ont sélectionné ce matériau noble. Entre les différentes collections, on retrouve donc tout le vestiaire essentiel de l’homme – ou presque – décliné en cuir. Le blouson aviateur, chez Neil Barrett, ou bomber, chez Officine Générale (photo ci-contre), ne manque pas à l’appel, origine militaire oblige ! Tout comme le trench qu’on retrouve chez Louis Vuitton (photo ci-dessous) et Dunhill. Le perfecto, grâce à Kenzo, ne fait pas non plus défaut. Le blazer est également au rendez-vous, chez Dunhill (photo ci-dessous), dans une version faussement croisée particulièrement réussie.

La chemise en cuir intègre la garde-robe estivale au prix de quelques petites concessions : ses manches ne dépassent pas le coude et sa coupe boxy, courte, droite et légèrement ample, se porte sur le pantalon, selon la tendance du moment, comme chez Dunhill (photo ci-dessous). Le tee-shirt est aussi de la partie, chez Hermès (photo ci-dessous) ou Ermenegildo Zegna, taille extra-large, en agneau fin et souple. Enfin, le pantalon adopte le cuir pour des coupes plutôt ajustées, voire skinny, comme chez Dunhill, Lanvin, Paul Smith ou Wooyoungmi (photo ci-dessous), quoique Kenzo tente une version taille froncée oversize.

Pantalon skinny en cuir Wooyoungmi
Pantalon skinny en cuir défilé homme printemps-été 2019 Wooyoungmi

Le veau et l’agneau en valeurs sûres

Les différents types et teintes de cuir présents dans les collections de l’été prochain reflètent aussi une certaine prudence. C’est par conséquent sans surprise qu’on retrouve le veau lisse et l’agneau plongé en matières maîtresses. Sagement aussi, Prada et Neil Barrett mixent le cuir avec d’autres matières, comme la maille ou la toile de coton. Cependant – à tout seigneur, tout honneur – Hermès (photo ci-dessous) ose le serpent d’eau pour plusieurs pièces, dont un pantalon dans les tons de vert, bronze et gris. Le célèbre sellier mise aussi sur un agneau velours sérigraphié pour un blouson à la composition cubisante tandis que Lanvin (photo à la une) risque une finition marbrée rouge et noire sur base agneau pour un sept-huitième inspiré du perfecto. Enfin, l’agneau perforé, cuir d’été par excellence, figure en toute logique aux génériques matériels de Fendi et Ermenegildo Zegna.

Rédaction François Gaillard
Photos © Alain Gil-Gonzalez

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Suivez-nous sur Instagram !

Consultez
le best-off
de la rubrique