Les Cuirs de l’Ouest, engagés dans une diversification responsable et certifiée

Réunissant deux entreprises familiales presque centenaires, implantées sur deux sites, à Bain-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine et à Civray dans la Vienne, Les Cuirs de l’Ouest collectent principalement auprès de petits abattoirs des peaux de veaux et gros bovins issues d’exploitations locales.
S’adaptant à l’évolution de la demande d’une clientèle française et internationale de plus en plus exigeante, l’entreprise, guidée par la passion du cuir, propose désormais aux côtés des traditionnelles peaux entières, de la découpe ainsi que du pré-tannage. Une diversification qui va de pair avec une modernisation des méthodes de travail, un enrichissement des compétences de chacun et un souci permanent de développer une activité respectueuse de l’environnement et du bien-être animal. Des engagements couronnés par l’obtention de la certification Leather Working Group (LWG) depuis 2022.

les cuirs de louest troupeaux
Basés en Ille-et-Vilaine et dans la Vienne, Les Cuirs de l’Ouest collectent principalement auprès de petits abattoirs des peaux de veaux et gros bovins issues d’exploitations locales.

Se diversifier sur un marché en perpétuelle évolution

Les Cuirs de l’Ouest ont développé leur activité autour d’une clientèle française et européenne très large, opérant dans une grande variété de secteurs, allant de l’ameublement, la décoration, à la chaussure en passant par la ganterie, la maroquinerie, la sellerie et, pour une faible proportion, l’alimentaire.
Cette stratégie de diversification a été élaborée grâce à un travail de veille permanent car, comme le souligne Manon Gauthier, Directrice Générale de l’entreprise, « la demande se concentre désormais sur des produits de meilleure qualité, plus singuliers, mais en plus petite quantité », ce qui oblige l’entreprise à toujours plus de flexibilité ». Une démarche contraignante mais aussi plus vertueuse car ce qui est sélectionné auprès des abattoirs est certain d’être vendu pour être valorisé par les clients tanneurs et ateliers.
Cette adaptabilité de l’offre repose principalement sur la création de trois pôles distincts, représentant chacun un tiers de l’activité : les cuirs entiers, les cuirs à la coupe et le pré-tannage. Si la vente de peaux entières, socle historique de l’activité des Cuirs de L’Ouest, répond de plus en plus à une recherche spécifique de provenance, sexe et taille des animaux, il est devenu indispensable de pouvoir proposer aux clients de n’acheter que les parties qu’ils souhaitent travailler, satisfaisant leurs exigences d’épaisseur de la fleur, race, poids et taille, évitant ainsi le gaspillage.
Poussant plus loin la diversification, Les Cuirs de l’Ouest travaillent en partenariat avec une tannerie italienne certifiée LWG, afin de pouvoir proposer des peaux wet blue. Là encore, les clients qui se déplacent sur le site peuvent choisir d’acheter selon leurs besoins des peaux à la coupe, les cuirs entiers étant de moins en moins demandés.
La variété de l’offre est néanmoins dépendante des capacités des fournisseurs à répondre aux évolutions du marché et Manon Gauthier insiste sur l’importance des échanges avec les abattoirs afin de sensibiliser tout l’amont de la filière.

les cuirs de louest decoupe 2
Aux côtés des peaux entières, Les Cuirs de l’Ouest proposent aussi des découpes, afin de satisfaire les demandes spécifiques de leurs clients.

Une filière amont mobilisée pour la qualité

La cheffe d’entreprise observe que le perfectionnement des compétences des salariés est une préoccupation importante des abattoirs fournissant Les Cuirs de L’Ouest. Elle constate d’ailleurs que ces derniers sont fortement demandeurs des interventions de formation proposées par la Fédération Française des Cuirs et Peaux (FFCP), afin de les aider à améliorer leurs pratiques, et notamment le travail de dépouille. Cet engagement a bien entendu un impact positif sur la qualité des peaux collectées. Un système précieux dont Manon Gauthier souligne qu’il est une véritable exception française.
Afin de permettre de tracer les peaux jusqu’aux éleveurs, Les Cuirs de l’Ouest ont développé un marteau grâce auquel elles sont toutes frappées d’un numéro d’entrée lors de la collecte. Une innovation qui permet aux clients finaux de retrouver le fournisseur ainsi que la date d’abattage et ce, même après tannage. Un moyen efficace de pouvoir continuer à améliorer les conditions d’élevage et le soin apportés aux troupeaux.

les cuirs de louest tri
L’entreprise est en recherche permanente d’amélioration des conditions de travail, passant par la mécanisation et un travail sur les gestes et postures.

Vers un travail toujours plus qualifié

Si l’entreprise est à l’écoute de ses clients et fournisseurs, elle sait aussi être attentive aux besoins de ses équipes et les intégrer activement à son processus d’évolution. Un travail quotidien est mené avec les acheteurs et les commerciaux, mais aussi en production avec des salariés ayant parfois plus de trente ans d’expérience. Manon Gauthier résume avec fierté : « Les anciens sont une ressource, leurs savoir-faire sont notre encyclopédie. »
L’évolution en interne est importante et des parcours de formation sont élaborés afin de permettre à tous d’accéder à des postes qualifiés. Les anciens forment les plus jeunes et tous acquièrent rapidement des connaissances poussées sur les peaux. L’entreprise a travaillé conjointement avec la CARSAT (organisme public veillant à la prévention des risques professionnels) afin d’améliorer les conditions de travail, limitant les ports de charges et les déplacements grâce à l’installation de treuils et de machines à dessaler, et réalisant régulièrement des formations gestes et postures.
Pour accompagner la montée en qualification de tous, un système de rémunération basé sur le niveau de compétence et encourageant la prise d’initiative a été mis en place. Chacun y trouve un intérêt à s’investir dans les choix opérés. Les salariés participent d’ailleurs à la politique RSE de l’entreprise en siégeant au sein d’un comité dédié.

Un engagement durable matérialisé par la certification LWG

Les Cuirs de l’Ouest mènent une politique de recyclage aboutie. Les déchets qui ne sont pas commercialisés directement sont recyclés par le groupe SARIA, qui les retraite, favorisant ainsi une économie circulaire. Le sel, qui ne peut être détruit, est criblé et retraité afin d’être réutilisé et l’entreprise consomme très peu d’eau. Pour compléter sa démarche durable, Les Cuirs de l’Ouest réalise actuellement un audit de son bilan carbone.
Cette mobilisation des ressources internes, humaines et matérielles autour de valeurs durables et cet engagement à participer à l’amélioration de la qualité, grâce au savoir-faire et au bien-être animal, positionne d’emblée Les Cuirs de l’Ouest dans une démarche vertueuse économiquement, écologiquement et socialement. C’est donc sereinement que Manon Gauthier a engagé le site de Bain-de-Bretagne dans le processus d’audit récemment ouvert aux négociants par le Leather Working Group, obtenant en juin 2022 la certification du site. Une reconnaissance qui vient couronner les efforts d’une entreprise à la forte implantation locale, qui sait concilier performance économique, responsabilité sociale et respect de l’écosystème pour valoriser l’excellence du cuir français.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir, toutes les deux semaines, un condensé de l’actualité de la filière cuir.

Rédaction Hélène Borderie
Crédit photos : Tony Guillou/FFCP 

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

Alma Saphir Beauté du Cuir Crème surfine nettoie cuirs
25 Fév

Aux petits soins du cuir

Depuis quarante-sept ans, le groupe Alma F.R.C. se voue à l’entretien du cuir avec professionnalisme et perfectionnisme. Ses deux fleurons, Saphir Beauté ...

risus dolor. Donec ut diam Curabitur ut tempus nunc facilisis Praesent felis