Larson Upholstery, spécialiste de l’habillage cuir des deux-roues

Comment l’atelier Larson Upholstery réinterprète un équipement essentiel -l’incontournable casque Bell Bullitt – dans le respect du savoir-faire artisanal et de la culture des belles mécaniques.
Sortir de sa zone de confort…Ce qui apparaît comme un exercice de créativité peut à jamais changer une vie. Matthew Larson en témoigne, lui qui menait une carrière ordinaire dans un atelier automobile de Seattle où il personnalisait l’intérieur de voitures. « L’organisation était très structurée et j’appréciais cette méthode de travail. Le dirigeant était mon maître zen », se remémore-t-il. Outre ce quotidien, la culture motard a toujours fait partie de la vie de l’artisan qui fabriquait régulièrement des sièges en cuir pour lui-même ou des amis. En 2014, il fonde Larson Upholstery, un atelier de personnalisation d’articles en cuir pour deux-roues qui l’a notamment mené à habiller de cuir le casque Bell Bullitt, unique en son genre. Découverte.

Larson Upholstery casque gainé cuir
L’atelier Larson Upholstery est spécialiste de la personnalisation d’articles en cuir pour deux-roues.

Vous avez commencé à fabriquer des sièges en cuir pour vos amis comme un défi personnel pour laisser libre cours à votre créativité. Quand ce challenge est-il devenu votre activité ?

Mon employeur de l’époque était très compréhensif et nous avons beaucoup échangé sur mon avenir. J’ai estimé que je pouvais franchir le pas et exercer en indépendant. L’aventure était lancée. L’expérience a été particulièrement libératrice.

Quel est le plus grand défi dans la customisation du casque Bell Bullitt ? D’où est venue l’idée d’utiliser du cuir dans un casque ?

Mon premier client, Garret, était le concessionnaire Triumph à Seattle. En m’accordant sa confiance il a joué un rôle déterminant dans tout ce que j’ai entrepris ensuite. Il organisait un événement réunissant des constructeurs locaux et m’a proposé d’habiller un casque de moto de cuir. Ce n’était pas le casque intégral vintage Bell Bullitt mais un modèle de sport encore plus difficile à aborder. J’avais seulement cinq années d’expérience dans l’atelier automobile avant de débuter l’aventure Larson. Je me suis lancé avec enthousiasme sans redouter les contraintes techniques que cela impliquait et sans me poser de limites. Je ne savais pas véritablement comment faire mais j’ai considéré que c’était réalisable ! Parce que je n’avais aucune idée préconçue, je l’ai abordé comme un défi. Je suis très reconnaissant envers toutes ces personnes qui ont cru en moi.

Votre approche du cuir est particulièrement inspirante. Quel lien établissez-vous entre cette matière et la personnalisation sur-mesure ?

Le cuir est utilisé depuis si longtemps. Ce matériau a fait ses preuves en termes de durabilité et de résistance ! D’autant plus dans le monde et la culture « moto ». Cette matière parle à tous : chacun possède au-moins un article en cuir transmis dans sa famille.
Après une pause de deux années pour se consacrer à son plus beau projet – devenir papa -, Matthew Larson va prochainement dévoiler son interprétation cuir du casque Nexx XG100.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Contenu partenaire METCHA

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

elit. ut ut Aenean lectus nec diam

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite