Idées cadeaux, la sélection cuir atypique de la rédaction

Les fêtes approchent et vous n’avez pas encore d’idées cadeaux ? La rédaction de Leather Fashion Design (LFD) vous propose sa sélection coups de cœur de créations en cuir originales et durables, repérées sur le salon MIF Expo Paris, qui feront la différence au pied du sapin.

Gant huitres cuir Sillage Maroquinerie
Coffret huîtrier fabriqué en France composé d’un gant en cuir de bovin, un couteau à huîtres en inox et bois fabriqué dans le Puy-de-Dôme et une bourriche en bois de Peuplier fabriquée dans les Deux-Sèvres, 42,90-49,50€ prix boutique conseillé.

Sillage Maroquinerie sublime le cuir à travers des articles utiles et inattendus

Créée par Pauline Aubry en 2020, Sillage Maroquinerie se positionne sur une offre de niche créative avec pour produit phare, le gant huîtrier. Terminée l’ouverture des coquilles avec un torchon rapidement mouillé ! Pratique et esthétique, ce gant de protection est en cuir gras Suportlo® à tannage végétal de la tannerie Degermann. Disponible pour gauchers et droitiers en coloris ébène, noir et camel, ce modèle déposé est commercialisé dans un coffret en forme de mini bourriche d’huîtres. Pour un cadeau unique, il est possible de personnaliser le gant et/ou le coffre. La créatrice travaille également des collections capsules à partir de cuirs issus de stocks dormants de maisons de luxe sourcés auprès d’Adapta Paris.
Ancienne maroquinière pour une grande maison française, Pauline Aubry a installé son atelier en Vendée où elle imagine et réalise artisanalement toute une gamme de maroquinerie atypique, utile et intemporelle comme un élégant échiquier de voyage en basane (cuir de mouton) à tannage végétal. Rangé, il ressemble à un parchemin ; déroulé, il dévoile un damier en cuir et des pièces en bois marquées à la main, rangées dans une pochette en cuir cousue sur le plateau. Sillage Maroquinerie conçoit également des ceintures en cuir de bovin à tannage végétal de taille universelle grâce à une boucle clip ajustable, un étui à pétanque en cuir de veau lisse, une sacoche à vélo en cuir… La marque est aujourd’hui diffusée via son e-shop, dans quelques concept-stores et sur les marketplaces Ankorstore et Faire qui lui assurent une visibilité auprès du réseau retail. Sa participation au salon dédié au made in France MIF Expo Paris en novembre devrait contribuer à renforcer sa notoriété.

Vertu, un combo vertueux entre cuir et design végétal

« J’ai créé Vertu comme une réponse au besoin de végétalisation dans une volonté de transition responsable made in France. C’est une aventure collective née en 2020 d’un besoin de nature au quotidien et de création d’articles éco-responsables », annonce Maïté Seegmuller. Découverte.

Une expérience végétale écoresponsable et ludique

Sa collection de cache-pots est réalisée en cuir upcyclé, à partir de croûte de cuir refendue sourcée et valorisée par la tannerie Sovos dans les Vosges, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant. Carole Pradelle, maroquinière-sellière, a imaginé le modèle Céleste, au design sobre et contemporain, qu’elle confectionne dans son atelier parisien. Cet article de teinte beige naturel, qui peut être détourné en pot à crayons, vide-poches ou accueillir des fleurs séchées, est disponible en deux formats. Originalité particulière : il est expédié à plat, charge à son heureux propriétaire de le mettre en forme lui-même, façon origami, sans outil ni colle. Céleste est disponible sur le e-shop de la marque et sa distribution se développe progressivement en concept-stores sélectifs comme chez Biloba dans le Xe arrondissement de la capitale.

Une végétalisation sur-mesure

Outre cette gamme de produits, la petite entreprise propose un service d’agencement sur mesure de bureaux, espaces de co-working, restaurants… où se mêlent cuir, bois et végétal. « Le leitmotiv est d’amener du vivant, une scénarisation, l’expression des valeurs de l’entreprise en matière de RSE. » Maïté Seegmuller a ainsi conçu avec un designer français des cloisons mobiles en bouleau de forme organique qui permettent de séparer des bureaux en open space tout en accueillant des plantes et les cache-pots Céleste. Ces panneaux modulables peuvent également s’appliquer à domicile chez des particuliers désireux d’aménager leur espace dédié au télétravail. La fondatrice gère par ailleurs la végétalisation de bureaux selon une formule de leasing de plantes, libérant ainsi l’entreprise de toute contrainte de gestion et d’entretien. « Notre habillage végétal répond aux enjeux de désirabilité des espaces de vie : singularité, style, atmosphère, animation, confort visuel et acoustique ».
Après le salon MIF Expo en novembre, Vertu sera présente à Paris au sein d’un pop-up store au Bastille Design Center du 5 au 9 décembre. Rendez-vous est pris.

Maison Origin ou la seconde vie du cuir

Comment un industriel, spécialiste de la petite maroquinerie, s’attache-t-il à remédier à l’importante quantité de chutes de cuir que génère sa production ? Comment les utiliser ? Les valoriser de la façon la plus écologique possible ? Maison Origin recycle uniquement des chutes de cuir à tannage végétal, sans ajout de produit chimique ni teinture, associées à du latex, une matière naturelle. « La matière issue de ces « déchets » transformés présente les mêmes caractéristiques que le cuir – odeur, patine – dans les couleurs naturelles (le coloris rose se voit appliquer une peinture à l’eau afin d’éviter la teinture). Mais elle est plus difficile à travailler que le cuir car elle n’a pas son élasticité », explique Romane Quillet, Brand Manager. « Un vernis fin à base d’eau est ajouté à cette matière brute afin de faire ressortir la couleur, les détails et la protéger des rayures et tâches. »

Des articles à faible empreinte écologique

Maison Origin se structure autour de trois collections imaginées par le designer Nicolas Laghetti : la petite maroquinerie, le bureau/high-tech et la décoration. Les articles – portefeuille, étui d’ordinateur, sets de table, porte-étiquettes de voyage, pochette, vide-poches…- sont fabriqués dans l’unité de production de l’entreprise basée à Grasse, en petites quantités afin de limiter les invendus. Comptez 19,90 euros pour un porte-cartes, 59,90 euros un portefeuille et jusqu’à 69-89 euros la pochette ordinateur. Le prochain challenge de l’entreprise : parvenir à produire de plus grosses pièces de maroquinerie. Le défi est lancé.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

Parallele bottes iconiques semelles crantées
31 Jan

Parallele s’offre une seconde vie

Rachetée il y a deux ans par la société Shoenco, la marque de chaussures féminines Parallele revient en force sur le marché. Avec bientôt deux ...

velit, Sed tempus commodo massa dictum felis mattis

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite