Cuir Marin de France :
une nouvelle tannerie
fait surface

cuir squama saumon
Le développement à façon dans des teintes et finitions exclusives est ouvert à compter d’un minima de 100 cuirs d’une superficie de 55 à 65 centimètres de long sur 10 à 15 centimètres de large.

On dirait bien que le cuir de poisson a la pêche ! Après Femer, peausserie artisanale en circuit court avec les mareyeurs pisciculteurs du bassin d’Arcachon, c’est au tour d’un trio de jeunes ingénieurs en chimie verte de se jeter à l’eau.

Leur concept ? Valoriser les ressources existantes, réinventer la science et faire bouger les lignes en matière d’environnement, sans rogner sur les performances. Encore en pleine phase de recherche et développement produits avec l’appui de CTC (Comité Professionnel de Développement Cuir Chaussure Maroquinerie Ganterie) il y a quelques mois, le projet d’une nouvelle tannerie va émerger cette année. La jeune équipe entend bien mettre un joli coup de filet sur les peaux de poissons non valorisées – estimées à 50 000 tonnes rien qu’en France – pour les transformer en cuirs, de préférence à tannage végétal ou synthétique. Leur démarche environnementale a fait mouche auprès d’ADC, dispositif d’aide au développement d’entreprises de la Filière Française du Cuir, qui les accompagnera pendant les trois prochaines années. De son côté, le réseau Entreprendre Rhône soutient financièrement la start-up dans ses premiers investissements : quatre foulons, une écharneuse, une presse, une cabine à spray et un palisson. Tout nouvellement basée à Saint-Fons près de Lyon dans un établissement de 250m², elle vise un objectif de production de 2000 peaux par mois destinées aux marchés de la petite maroquinerie, du bijou et de l’horlogerie. Les premières commandes de cuirs de saumon essentiellement dans des tonalités de noir, rouge, bleu, gold et marron sont en cours. Déposé sous le nom SQUAMA®, le produit présente divers bénéfices : le grain, très serré, est parfaitement symétrique sur toute la surface de la peau. Et bien que travaillée en toute finesse, cette dernière se relève extrêmement résistante, soit trois plus qu’une peau de crocodile. Plus souple et élastique, le SQUAMA® est également hypoallergénique. Le développement à façon dans des teintes et finitions exclusives est ouvert à compter d’un minima de 100 cuirs d’une superficie de 55 à 65 centimètres de long sur 10 à 15 centimètres de large.

Rédaction Juliette Sebille
Photo © Corinne Jamet

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique