Ankorstore, marketplace et salon virtuel en BtoB

mini bridget camel
Marketplace BtoB européenne, Ankorstore entend faciliter le référencement de marques et créateurs au sein de points de vente physiques.

Nouvelle plateforme professionnelle européenne, Ankorstore entend faciliter le référencement de marques et créateurs au sein de points de vente physiques. Plus qu’une marketplace, cette solution digitale va organiser en septembre son premier salon virtuel. En cette période économique et sanitaire inédite, et alors que plusieurs rendez-vous clés ont annoncé ne pas maintenir leur édition de rentrée, Ankorstore veut renforcer les liens et le business entre les acteurs du marché.

Le concept

Ankorstore permet à des marques et créateurs d’entrer en relation avec des commerces de tous types : détaillants indépendants, boutiques multimarques, concept-stores, restaurants… La plateforme recense plus de 1 100 marques et 7 000 revendeurs français et européens. Quelque 50 nouveaux labels sont intégrés chaque semaine sur le site. Les ventes à l’international représentent 40 % de son activité, réparties entre la France, l’Espagne, la Belgique et l’Allemagne.

sac joan rose destree
La plateforme recense plus de 1 100 marques de différents secteurs - mode, accessoires, décoration, beauté, maison, cadeau ou encore épicerie fine -, parmi lesquelles Louvreuse, D’Estrëe, Jolee Môme…

Les fondateurs

Pierre-Louis Lacoste, Nicolas d’Audiffret, Nicolas Cohen et Mathieu Alengrin, forts de leurs expériences respectives chez Etsy, Vestiaire Collective et A Little Market, lancent en novembre 2019 une place de marché sur laquelle les marques tendances peuvent développer leurs ventes au sein de commerces physiques.

On y trouve

Des marques de divers secteurs : mode, accessoires, décoration, beauté, maison, cadeau ou encore épicerie fine.

Comment ça marche ?

Les articles mis en ligne par les marques et créateurs doivent être disponibles immédiatement à la vente. Cet achat pronto assure aux boutiques des délais d’approvisionnement courts. Ankorstore se rémunère sur une commission de 20% HT sur le montant de la première commande du commerçant puis de 10% HT sur les suivantes.

chaussons laurel camel
Plus de 7 000 commerces français et européens - détaillants indépendants, boutiques multimarques, concept-stores… - utilisent aujourd’hui les services d’Ankorstore.

Les atouts pour les marques

La plateforme est accessible sans droit d’entrée ni durée d’engagement et permet de vendre les collections de la saison en cours à des boutiques localisées en France et dans le reste de l’Europe. Une solution pratique pour alléger son stock. Ankorstore garantit le paiement à la commande, bienvenu pour la trésorerie, et prend à sa charge les frais de port, quel que soit le montant des achats, notamment via un accord avec UPS.

Les plus pour les multimarques

Ankorstore, c’est une véritable fenêtre ouverte sur un large choix de marques, pour certaines quasi exclusives, accessibles en quelques clics, 7j/7 et 24h/24. Avec un minimum de commande incitatif (100 euros HT), l’acheteur peut tester une marque avant de s’engager sur un assortiment plus large.

On aime

L’outil de configuration de sa propre boutique en ligne est facile à prendre en main pour les marques, accompagnées par un membre de l’équipe Ankorstore.
Les délais de paiement accordés aux commerçants : paiement à 30 ou 60 jours, en trois fois sans frais ou comptant.

sac kasimir mini louvreuse
La plateforme est accessible sans droit d’entrée ni durée d’engagement et permet de vendre les collections de la saison en cours à des boutiques localisées en France et dans le reste de l’Europe.

Qu’en disent les créateurs ?

Déjà présente sur la plateforme wholesale B2B Playologie pour des commandes concernant la prochaine saison, la marque de maroquinerie, bijoux et accessoires D’Estrëe a également opté pour Ankorstore au début du confinement afin d’écouler son stock en cours. « L’un des atouts de la plateforme réside en effet dans la vente immédiate », remarque Laetitia Lumbroso, sa Directrice Générale. Quant à la tenue du premier salon virtuel, elle l’estime complémentaire à un salon physique en cette période incertaine. De son côté, Victoire de Villiers, créatrice de la maroquinerie Louvreuse, s’est inscrite sur la plateforme début mars et a constaté des ventes régulières notamment à l’approche de la fête des mères. « Durant la période de confinement, le e-commerce a rapidement pris le relais des boutiques physiques. Ankorstore m’a par ailleurs permis de faire mon entrée chez des revendeurs que je n’avais pas encore prospectés telles les boutiques de décoration comme les concept-stores lifestyle et ce, dans des régions où la marque est encore peu distribuée. » Quant à sa prochaine participation à un salon, la jeune femme devrait opter pour l’événement digital.
Si Ophélie Ibouily Ondo, créatrice de Jolee Môme, confirme que « le digital est venu à la rescousse des ventes pendant le confinement », son inscription sur la marketplace visait surtout à lui faire gagner en visibilité. « Vitrine pour ma marque, Ankorstore, dont le process est simple d’accès, me permet de toucher des profils de commerçants diversifiés, notamment des concept-stores spécialistes enfants et des multimarques. » Depuis un an, elle ne participe plus à des salons physiques privilégiant la prospection directe. Mais pourquoi pas un showroom virtuel ?

Inédit : un salon B2B virtuel 

Du 3 au 6 septembre, Ankorstore organise les Lift Days, son premier salon digitalisé gratuit d’accès pour les marques comme pour les boutiques. Cet événement en ligne réunira plus de 1 500 labels multi-catégories français et européens à travers une programmation re-adaptée à ce format : nouvelles tendances, rendez-vous individuels entre créateurs et détaillants, présentations de marques sous forme de pitch par catégories de produits, interventions d’experts en webinar sur les évolutions retail, le merchandising… « Ce mode d’approvisionnement repensé va permettre aux acteurs du secteur de passer leurs commandes en prévision de Noël et de la saison hivernale sans limitation géographique et sans frais de déplacement. La création de ce salon virtuel se veut complémentaire des salons physiques », explique Pierre-Louis Lacoste, co-Fondateur.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique

quis vel, dapibus dolor accumsan neque. elit. nunc libero.