Empreinte carbone, analyse de cycle de vie du cuir, on fait le point avec CTC

Régis Léty CTC Responsable Développement Durable
Régis Léty, Responsable Département Développement Durable à CTC, éclaire le débat sur les avancées en matière de RSE au sein de la Filière Française du Cuir.

À l’occasion de la troisième édition du Sustainable Leather Forum, rencontre annuelle de la filière cuir dédiée à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), Leather Fashion Design (LFD), partenaire de l’événement, recueille les analyses de spécialistes qui interviendront le 13 septembre à Paris. Rencontre avec Régis Léty, Responsable Département Développement Durable à CTC qui éclaire le débat sur les enjeux liés à l’empreinte environnementale dans le cadre des actions menées par le Comité Professionnel de Développement Économique Cuir, Chaussure, Maroquinerie, Ganterie.

Quelle place occupe la RSE au sein des activités de CTC ?

En tant que comité professionnel de la filière Cuir, Chaussure, Maroquinerie, Ganterie, CTC informe et accompagne les entreprises du secteur afin de leur permettre d’être plus compétitives. Les enjeux liés à la Responsabilité Sociétale des Entreprises occupe depuis plusieurs années une place importante au sein de notre Département Développement Durable comme au sein de CTC. Pour preuve les actions menées dans des domaines aussi divers que la protection du consommateur, l’ergonomie, l’environnement, le développement des compétences, la transparence via la traçabilité, autant de sujets adressant des objectifs RSE. Au-delà de ces projets, de la veille sur les dispositifs destinés aux entreprises membres et la diffusion d’informations (à travers des formations, webinaires…), notre mission nous conduit à développer des outils sectoriels pour faciliter la mise en oeuvre de ces démarches dans les entreprises. Dans ce cadre, CTC, en liaison avec les fédérations professionnelles et le Conseil National du Cuir (CNC), a coordonné la mise en place, au sein de la Filière Française du Cuir, d’un référentiel commun qui identifie des objectifs prioritaires et permet aux sociétés de structurer leur démarche en matière de RSE.

Comment cet engagement se caractérise-t-il au sein de de la filière cuir ?

CTC entend rendre la RSE accessible aux petites et moyennes entreprises de la filière. Si les grands groupes sont déjà structurés sur le sujet, c’est plus difficile pour les PME et TPE aux ressources plus limitées. Suite à l’élaboration du référentiel, CTC a assuré la mise en œuvre technique de cet outil de pré-diagnostic, baptisé DiagRSECuir. Distribué gratuitement à ses entreprises membres, il leur permet de s’auto-évaluer en toute autonomie et en quelques clics grâce à une vingtaine de questions afin de « situer » leur niveau de maturité sur ce sujet. Une quarantaine de sociétés l’ont déjà utilisé depuis son lancement au début de l’année ; cela révèle une bonne dynamique et un intérêt certain. Celles qui le souhaitent peuvent partager leurs résultats avec notre centre afin d’identifier les attentes de la filière et ainsi permettre à CTC de proposer des modes d’accompagnement adaptés à leurs besoins. C’est là le cœur de notre mission : accompagner collectivement la filière.

Dans ce contexte, quelles sont les actions menées par CTC en matière d’empreinte carbone et d’analyse de cycle de vie du cuir ?

Ces deux aspects font partie intégrante des thématiques associées au référentiel RSE pour la filière Cuir. CTC a figuré parmi les premiers centres industriels à réaliser des bilans carbone au début des années 2000 et à mener des opérations collectives en 2004-2005. Il en est de même pour l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) et le déploiement de méthodes d’évaluation des produits. Dans le cadre du travail collectif mené pour la filière, CTC participe à des groupes de travail français et européens concernant l’élaboration de méthodologies officielles d’évaluation de l’empreinte environnementale des produits. Par cette implication, CTC se positionne en caution technique à l’échelle de la filière quant à la qualité des données et des procédures adoptées en s’assurant de la prise en compte de certains points spécifiques à notre secteur, comme l’empreinte environnementale de la matière cuir. Aujourd’hui peu de données publiques officielles et fiables sont disponibles sur cette matière. L’évaluation de la durée de vie des produits, notion complémentaire à l’impact environnemental, requiert également notre vigilance. Effectivement plus un article est conçu pour durer, plus son empreinte carbone sera atténuée dans le temps. Mais cette notion fondamentale n’est pas encore particulièrement bien définie ni structurée. Des projets européens sur les méthodologies ACV dans l’habillement et la chaussure sont en cours de finalisation. Nous suivons cela avec attention.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

risus mattis quis tristique Aliquam non

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite