Accessoires et écriture : le cuir gagne ses lettres de noblesse

L’écriture n’est pas une pratique qui a disparu ! Alors que le papier regagne ses lettres de noblesse, le cuir embellit des objets de caractère, fonctionnels, polyvalents, parfaitement adaptés à notre mobilité contemporaine.

Pensées, projets, voyages, dessins, souvenirs… Le carnet sert à tout. À chacun de lui donner son usage. Il invite à la liberté créative, favorise le temps de la réflexion, convoque l’imagination, l’émotion, entretient le plaisir sensuel de l’écriture manuscrite. Cet accessoire du quotidien est un assistant indispensable, un compagnon de vie à part entière. Utile, nomade, intime, il gagne en élégance lorsque le cuir, au toucher unique, vient l’habiller. Passage en revue de quelques marques spécialisées, auxquelles on confie sans hésiter nos prises de notes, essentielles et précieuses…

Carnet de projets aimanté en cuir lamé façon boa, Louise Carmen, 179€ prix boutique conseillé.

Durable avant tout

Nathalie Valmary, à l’origine de la marque Louise Carmen, l’affirme : « L’usage du papier et du stylo a une puissance bien supérieure à ce que notre société de plus en plus digitale voudrait nous faire croire ». C’est au retour d’un voyage familial en Asie qu’elle décide de revisiter le carnet de voyages. Ses produits fabriqués artisanalement dans le Berry depuis 2016 combinent organisation modulable et couvertures racées en cuir français ou italien. Ses Pocket Organizer, Roadbook et autre carnet de projets séduisent rapidement Le Bon Marché, Merci mais aussi l’association Au-Delà du Cuir et le fonds d’investissement de la filière, Cuir Invest, qui décident de soutenir la marque parisienne dans sa croissance. Prochaine étape, l’ouverture d’un atelier de personnalisation. Le concept du carnet durable car rechargeable nourrit aussi la Compagnie du Kraft. La plus ancienne fabrique française de carnets rechargeables célèbre ses 90 ans en 2020. Son produit « signature » tire son origine du carnet de liaison qu’utilisaient les forestiers landais. La marque, relancée en 2008, parle de « garde-écrits », tout simples, capables de résister à l’épreuve du temps. L’association d’une couverture en cuir brut et de papier en fibre de bois en fait un objet différent et rare. Chaque carnet est monté à la main, sans colle, dans l’atelier. Le cuir de taurillon limousin provient de la tannerie Arnal dans l’Aveyron et peut être personnalisé par marquage à chaud. Matériaux nobles et coloris naturels caractérisent les accessoires Labrador, fonctionnels et empreints d’authenticité. Sylvain Cresp a implanté à Paris la marque thaïlandaise éco-responsable. « 70% des accessoires d’écriture sont en cuir recyclé », souligne t-il. Ses carnets et trousses sont des « basiques » mixtes et intergénérationnels, de plus en plus prisés.

Smythson carnets cuir
Smythson édite ses carnets chic et colorés depuis 130 ans, à partir de 50€ prix boutique conseillé.

Raffinement cosmopolite

On ne présente plus les carnets Moleskine, au nom devenu générique. « Les penseurs créatifs d’aujourd’hui succèdent aux artistes avant-gardistes d’autrefois », précise la marque milanaise qui exporte dans le monde entier depuis 1997 son célèbre carnet Classic. Son ruban marque-pages, ses angles arrondis, sa poche arrière à soufflet sont autant de signes distinctifs. Sans oublier, le colorama varié de sa solide couverture en cuir grainé. C’est précisément la couleur qui est la plus difficile à choisir chez le Britannique Smythson. On a l’embarras du choix entre le rouge écarlate, jaune citron, châtaigne, bleu du Nil, vert sauge ou vert d’eau pour rehausser le cuir d’agneau texturé, le cuir de veau grainé ou gaufré croco des agendas de toutes tailles, semainiers et journaliers, pensés pour une organisation plus que parfaite. C’est sur Bond Street à Londres qu’est né Smythson en 1887. Il fournit aussitôt la reine Victoria et réalise en 1920 un bureau miniature «  nomade » tout en cuir. Lors de l’exposition « Geek mais chic » au Bon Marché en 2019, la marque a présenté un bras mécanisé intelligent capable de reproduire fidèlement l’écriture sur le cuir de ses accessoires atemporels. La collection épurée Treuleben s’appuie sur le savoir-faire centenaire d’un fabricant allemand de calendriers à l’origine. Lancée il y a trois ans, la marque basée à Hambourg offre un large choix d’agendas et de carnets élégants, déclinés en papier sable et cuir de vachette coloré. Fine&Candy est une autre griffe, portugaise cette fois, qui séduit les amateurs d’écriture et du « fait main ». Le duo de décorateurs d’intérieur Oitoemponto avait déjà aménagé la boutique de la marque à Porto. La collaboration se poursuit avec la collection d’accessoires Garam Masala en cuir épicé. Sur la couverture du Guestbook, un motif poétique et symbolique évoque la transmission de l’écriture : une main tenant une plume d’écriture.

Carnet Thibierge carnets connectés
Carnets Thibierge, connectés, en cuir de chevreau grainé incrusté, 395€ et 475€ prix boutiques conseillés.

Connecté et luxueux

Emeric Thibierge est de ceux pour qui écrire est un plaisir. « L’écriture est fondamentale, assure t-il. Elle est un signe de raffinement ». Depuis 1987, il crée du papier d’écriture d’exception pour ses clients positionnés dans le luxe. L’usage quotidien du smartphone lui a donné l’idée d’un outil mobile, performant, tout aussi compact qu’esthétique. Le carnet 2.0 est né après trois années de mise au point. Il contient 192 pages de papier ultra fin et léger, fabriqué à 100% en fibres de lin. Les cahiers cousus-collés et rechargeables s’ouvrent à plat à l’intérieur d’une reliure magnétique. Le carnet Thibierge est « complètement en phase avec le monde numérique », ajoute son concepteur.  L’intégralité du contenu, en effet, se scanne, s’archive, se partage automatiquement via une application. Sa couverture résistante se décline en laque noire mate ou brillante mais le cuir apporte aussi sa préciosité à cet accessoire de luxe atypique. La version « premium », en cuir de chevreau incrusté dans la masse par un atelier de gainerie français, n’est pas passée inaperçue. La marque Saint Laurent a signé deux collaborations exclusives dans ses cuirs emblématiques : noir monochrome et veau zébré. En 2019, la marque s’est implantée chez Nordstrom à New York après avoir conquis des multimarques haut de gamme spécialistes de l’écriture mais le Japon occupe une place à part. « Les Japonais sont des experts du papier et de l’écriture, poursuit le créateur. Ils ont rapidement validé le produit ». Emeric Thibierge n’a aucun doute sur son avenir. « Le sur-mesure se prête au produit. Des déclinaisons dans d’autres cuirs permettront de féminiser la clientèle. La moitié de mes clients n’ont pas 40 ans. » Et d’ajouter : « Bill Gates affirme que le clavier va disparaître au profit d’une interface basée sur la parole et l’écriture. Quand on écrit, on filtre, on synthétise, on retient mieux l’information. La pensée est plus rapide ». L’écriture n’a a pas fini de se réinventer au XXIème siècle.
 

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Nadine Guérin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest, fonds d'investissement de la filière cuir

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

porta. ut Sed id luctus dolor. ipsum id suscipit lectus libero mattis

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite