Le Bon Marché fait sa révolution numérique

Le bon marché Ecco 3D
Outil bluffant, l’impression 3D utilisée par la marque de chaussures ECCO qui permet de réaliser une semelle idéale et sur-mesure grâce au procédé high-tech Quant-U qui scanne la forme du pied.

Jusqu’au 22 avril, l’enseigne parisienne propose sa vision du shopping du troisième millénaire avec l’exposition vente intitulée « Geek mais chic ». Découverte !

Mené en collaboration étroite avec plus de 80 marques internationales en mode, beauté ou lifestyle, l’événement invite à découvrir et tester le shopping 3.0. Dédié aux innovations numériques et aux expériences sensorielles technologiques, le rendez-vous invite les consommateurs à vivre différemment l’expérience d’achat.

La customisation, nouveau must

Ainsi, parmi les technologies présentes, place au vidéo-mapping. À tester sur des mocassins Tod’s ou des sneakers Stella McCartney, celle-ci permet la « personnalisation augmentée » grâce à un procédé qui projette des vidéos 3D, avec un choix de coloris et matières variés, sur la surface d’un modèle de couleur neutre gris ou blanc. En magasin, l’illusion d’optique est totale et donne réellement l’impression de customiser un soulier en quelques clics. Autre outil bluffant, l’impression 3D utilisée par la marque de chaussures ECCO qui permet de réaliser une semelle idéale et sur-mesure grâce au procédé high-tech Quant-U qui scanne la forme du pied. Tandis que la griffe Smythson propose de reproduire fidèlement une écriture ses accessoires en cuir grâce à un bras mécanisé.

 « Jamais autant de marques ne se sont donné rendez-vous au Bon Marché pour pousser encore plus loin la personnalisation de leurs produits et de leurs services, souligne Jennifer Cuvillier. Aujourd’hui, grâce aux technologies digitales, chaque client peut ainsi entrer en interaction avec l’univers d’une griffe pour mieux l’essayer, se l’approprier et customiser un produit. »

Le bon marché cuir geek mais chic
« L’idée est de faire tester aux clients des expériences technologiques exclusives qui leur permettent d’apprécier, de ressentir et de connaître autrement les univers des marques », explique Jennifer Cuvillier, Directrice du Bureau de Style du Bon Marché Rive Gauche.

Expérience 3.0

Mais les innovations numériques déferlent aussi dans l’univers des cosmétiques. Place au maquillage virtuel avec Nars et son miroir connecté ou à la prescription de soins sur-mesure adaptés à sa problématique de peau avec les marques Dior et Laboté. Même les parfumeurs s’y mettent et permettent de trouver son parfum idéal parmi 110 fragrances grâce à une cabine signée Guerlain. Après un entretien avec un assistant vocal intelligent, des algorithmes délivrent la fragrance parfaite. Tandis que Sillages Paris propose un logiciel pour créer son parfum sur-mesure. Bref, l’achat du futur se veut ludique et divertissant.

Les marques de mode s’en donnent aussi à cœur joie. À l’image de Ralph Lauren qui invite à tester son interface digitale géante ; de Calvin Klein qui propose un miroir Selfie ; ou Valextra qui permet de créer son monogramme original puis de l’imprimer all-over sur le sac de son choix ou encore Les Merveilleuses qui permettent de créer sa robe de soirée à partir de formes présélectionnées. « Le Bon Marché est connu pour proposer des produits toujours plus exclusifs et avec “Geek mais chic“ nous voulions aller encore plus loin dans la personnalisation et l’expérience client », conclue Jennifer Cuvillier. Mission réussie !

Rédaction Céline Vautard

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Suivez-nous sur Instagram !

Consultez
le best-off
de la rubrique