Les sneakers Wibes ont les pieds sur deux continents

Issue du métissage entre l’Europe et l’Afrique, la jeune marque de baskets Wibes mise sur une mode éthique et responsable. Créée en 2018 par Aurélie Gisclon et Nicolas Raudrant, Wibes mixe les cultures française et africaine, plus spécifiquement celle de la Côte d’Ivoire où est né et a vécu Nicolas pendant 15 ans. Partageant une passion commune pour les chaussures, le duo imagine des modèles au design épuré rehaussés de touches colorées grâce au wax ivoirien.

Économie, Esthétique, Ergonomie, Éthique et Émotion

Dessinées entre Paris et Abidjan, les sneakers sont confectionnées artisanalement au Portugal, dans la région de Porto, à partir de matériaux minimisant l’impact environnemental.

Trois formes de modèles, tous mixtes, du 36 au 46, composent la collection.
La ligne la plus colorée, baptisée Akwaba (« bienvenue » en Côte d’Ivoire), entrée de gamme de la marque, est positionnée à 125 euros prix boutique conseillé médian. Les sneakers se composent de toile 100% recyclée à partir de vieux vêtements et bouteilles plastiques, de coton biologique certifié GOTS (Global Organic Textile Standard) et de wax. Ce tissu en coton imprimé typiquement africain, réalisé avec des cires hydrophobes, est produit localement à Abidjan par des travailleurs expérimentés. « Nos pagnes sont imprimés en édition limitée, et leur découpe fait que chaque paire de chaussures est unique », expliquent les jeunes entrepreneurs français.
La gamme nommée “N’Zassa”, à traduire « mélange de cultures ou de tissus », arbore une forme plus affinée. En cuir de veau lisse de tannage sans métaux lourds, avec empiècement arrière et languette en wax, les modèles sont commercialisés au prix boutique de 150 euros.
Quant à la ligne Rétro en cuir de veau lisse, empiècement arrière et contour lacets en tissu wax, elle est montée sur une semelle plus épaisse en gomme recyclée à 40%, au prix boutique conseillé de 160 euros.

Wibes-N'Zassa-
Les sneakers de la ligne "N'Zassa", en cuir de veau lisse de tannage sans métaux lourds, arborent un empiècement arrière et une languette en wax.

Démarches sociales et environnementales

Au-delà de leur démarche environnementale, les créateurs ont placé l’humain au cœur de leur projet. Même le Tote Bag qui accompagne les modèles est en coton et chutes de pagne recyclés, confectionné à la main à Abidjan par un petit atelier artisanal, rendant chaque exemplaire unique. Ayant grandi à Abidjan, il était naturel pour Nicolas Raudrant de soutenir l’Association Internationale des Femmes de Côte d’Ivoire qui œuvre depuis plus de 50 ans pour l’accès à l’éducation des plus démunis. Pour une paire de Wibes achetée, une journée d’étude est financée pour une jeune fille ou une femme de l’AIFCI. En décembre 2018, la marque a été récompensée par l’Institut Français du Design du prix Janus, label de référence en matière de design et d’innovation, dans la catégorie Mode, pour son respect des 5E : Économie, Esthétique, Ergonomie, Éthique et Émotion.

Forte de cet engagement, la marque exposera sur le salon Who’s Next du 6 au 9 septembre à Paris, au sein du nouvel espace hybride Impact dédié aux acteurs écoresponsables de la mode. Wibes participe également deux fois par an, en juillet et en février, au salon Pure à Londres.

Wibes-Akwaba-Hibiscus
Modèle Hibiscus de la ligne Akwaba en toile 100% recyclée, à partir de coton et plastique issus de bouteilles recyclés, et tissu wax ivoirien, du 36 au 46, 125€ prix boutique conseillé.

Un réseau de distribution éclectique en expansion

Outre son e-shop et les market-places telles Dreamact, Meotion, Ditwee, Common’dress, Pagn’unik ou encore Relevé Fashion, la marque est commercialisée dans une sélection de multimarques et boutiques autour du sport et de l’éthique tel Run Green à Pontarlier. Wibes participe également à des ventes pop-up au sein de grands magasins ou concept-stores tels les Galeries Lafayette Montparnasse au printemps dernier et La Garçonnière, dans le quartier du Marais jusqu’en septembre. Wibes est également référencée au Printemps Haussmann et bénéficie d’un corner permanent chez Fleux, concept-store lifestyle à Paris.

À l’étranger, la marque est présente à Londres chez Lali Shop, en Suisse chez La Malle d’Aya, mais aussi en Côte d’Ivoire chez Monsieur D et L’Appartement à Abidjan, en Afrique du Sud, en Belgique, à Madagascar.

Collab-Wibes-x-WeAllShareRoots
Collaboration Wibes x WeAllShareRoots en édition limitée de 35 exemplaires, 205 euros prix boutique conseillé.

Wibes en nouveautés

Cet été la marque multiculturelle a fait ses premiers pas dans la mode enfant avec une déclinaison de sa ligne Akwaba à partir de la pointure 30, au prix boutique de 85 euros, qu’elle va développer sur ses autres sneakers.

Wibes, qui tire son nom du mixte entre « wax » et «vibes » pour bonnes ondes, a également initié cet été une collaboration avec We All Share Roots, marque de sacs éthiques fabriqués en Afrique du Sud. Selon les principes d’une mode engagée et responsable, la capsule Wibes x WeAllShareRoots se compose d’une paire exclusive de sneakers et d’une pochette assortie en tissu sud-africain shweshwe et cuir façonnée à la main à Cape Town par des femmes issues d’un environnement défavorisé. Le pack de cette édition limitée, produite à seulement 35 exemplaires, est disponible au prix boutique de 205 euros. Au printemps 2020, la marque dévoilera une autre collaboration.

À la rentrée, de nouvelles variantes couleurs vont compléter les lignes N’Zassa et Rétro. Et en janvier prochain, une nouvelle forme de sneakers et des versions montantes de modèles existants verront le jour. À suivre …

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Les Portes du Cuir : 27-29 Sept.19

Consultez
le best-off
de la rubrique