Vases à métamorphoses

Deux vases originaux par deux studios français qui ont pour dénominateur commun la pratique de l’upcycling. Explications.

Doppio par Forget Me Not

Doppio est la nouvelle collection – et la première en cuir – de Forget Me Not. Le studio français, né en 2010, est multidisciplinaire, investissant aussi bien la mode que la maison ou bien l’art. Sa fondatrice est diplômée de l’école Duperré et des Arts-Déco. Coco Brun, illustratrice aussi à l’aise dans l’art figuratif que dans le travail d’ornementation, produit des concepts créatifs autour du motif, tantôt imprimé, cousu, brodé, gravé… Doppio, aux découpes surréalistes, explore cette fois un travail en volume, très épuré, transformant un dessin et un matériau à plat en objet 3D. Il suffit en effet d’envelopper un contenant en verre pour que l’étui prenne la forme d’un vase graphique. Forget Me Not livre sa vision décalée d’un accessoire décoratif familier. Le choix du matériau n’est pas anodin. Doppio est réalisé à partir de chutes de cuirs issus de maisons de luxe françaises. Souplesse, noblesse, élégante sensualité sont les signes distinctifs d’un produit « éco-design », à choisir entre huit modèles monochromes et trois tailles. Des nouveautés seront présentées à l’occasion de 1000vases du 2 au 6 septembre. 

Carnations par Studio Foam

Sous l’impulsion de Caroline Venet, le vase devient une affaire de couple dont les éléments constitutifs sont le cuir et la porcelaine. À la fois robustes et fragiles, les matières revendiquent une vision de la beauté au naturel, mise à nu dans des tonalités chair (laiteuse, rosée, brune, noire), signature du projet Carnations. L’univers chromatique est dépouillé, mais tout est dans la forme. L’objet fait main est né d’une investigation autour du cuir, initiée il y a un an. Une recherche indissociable de l’esthétique, pour la designer passée par Duperré et l’ENS-ENSCI, qui a fondé son studio spécialisé en scénographie et développement de matériaux. Ou comment donner des ailes à sa décoration ! La figure aérienne semble flotter dans les airs… Coiffé d’un col fixé par deux boutons en laiton, le vase frise la perfection. Moulée dans l’eau, selon la technique artisanale traditionnelle, la pièce de cuir confère à l’ensemble un style bien trempé. La série de vases composée de 15 créations uniques réalisées grâce à des chutes et rebuts contient une essence d’infini. Le cylindre, contretype chromatique du cuir, est teinté dans la masse, à partir de porcelaine perpétuellement concassée, tamisée, réutilisée par la céramiste Fanny Richard. Le cuir est issu de La Réserve des arts, plateforme alternative qui assure la collecte de matériaux inexploités auprès des entreprises pour les mettre à disposition des artistes. L’insatiable designer planche sur la suite du projet, tour à tour présenté au VIA, à la Design Week d’Eindhoven (DDW) par le passé. En attendant, elle expose à la Galerie Archik à Marseille jusqu’à la fin du mois d’août.

vase carnations Studio Foam
Vase de la série Carnations, col en cuir de 35 x 25 cm d’envergure, cylindre en porcelaine de 20 x 9 cm, Studio Foam, 380 euros.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Nadine Guérin & Juliette Sebille

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest, le fonds d'investissement de la filière cuir

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

Maison Baum Semelle
19 Oct

Maison Baum, confort et talons hauts

Quelle femme n’a pas, un jour, souffert perchée sur des escarpins ? Mêlant harmonieusement esthétique et confort, Christof Baum et Sophie Tréhoret ont ...

astre collier ledog cognac chien
14 Oct

Astré, maroquinerie dog-friendly

Inspirante et inspirée, Astrée Demulder conjugue ses passions pour le cuir et les chiens afin d’imaginer une maroquinerie fonctionnelle et élégante. À ...

leo. elit. consequat. lectus risus. diam suscipit id justo

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite