Object Particolare Milano, maroquinerie singulière

Constance Ponti Directrice Object Particolare
Constance Ponti, Managing Director d’Object Particolare, revendique une approche sobre du luxe. Elle porte le sac Vitti medium de « l’Edizione Particolare » en cuir de veau italien coloris tan-fuchsia, 690€ prix boutique conseillé.

À travers sa marque Object Particolare Milano, Constance Ponti revendique son goût pour le luxe sans artifice. Ses sacs design sont conçus dans la pure tradition maroquinière italienne. Rencontre avec sa pétillante fondatrice au parcours…particulier.

Constance, comment est né Object Particolare Milano ?

Franco-italienne, j’ai grandi entre Milan, Paris et Rome dans un environnement créatif. Comédienne de formation, j’ai lancé il y a trois ans, en parallèle de ma carrière, ma propre marque afin d’associer ma passion des sacs au savoir-faire traditionnel italien. J’ai passé une partie de mon enfance dans les ateliers de maroquinerie que possédaient des membres de ma famille. Cet univers m’est familier, j’avais à cœur de valoriser cet artisanat et de créer mon entreprise. Je suis également metteure en scène, un métier où la créativité prend tout son sens. Je retrouve ce lien entre le monde du théâtre et de la mode. Je me sens à l’aise entre ces deux activités qui sollicitent en permanence l’imagination.

Comment définissez-vous votre marque ?

Object Particolare Milano, ce sont des sacs entièrement made in Italie intemporels, pratiques et légers. Je souhaite proposer une approche plus sobre du luxe…à prix accessibles. Un sac doit valoriser la silhouette féminine tout en restant discret. C’est un juste équilibre à trouver. Outre la simplicité, le design architectural est l’un des mots clés qui définit la marque. J’ai toujours vécu dans des villes sublimes qui m’inspirent. Entourée de collectionneurs de design, j’ai baignée dans l’univers de Gio Ponti ou Michele De Lucchi. Cette trame architecturale se retrouve dans la collection Vitti, baptisée en l’honneur de l’actrice et réalisatrice italienne Monica Vitti dont j’admire le talent. Elle possédait une maison étonnante, La Cupola conçue par l’architecte Dante Bini, sorte de dôme en béton à l’esthétique futuriste dont les courbes se reflètent dans la forme des modèles.

Pourquoi choisir de confier chaque collection à des stylistes différents ?

C’est une des spécificités du projet Particolare. Nous invitons des stylistes au parcours pluriculturel, je dirai plutôt des artistes, à qui nous demandons de retranscrire leur vision d’un « objet particulier » – le sac – tout en respectant l’ADN de la marque et son concept minimaliste. Elle ou lui a le privilège de s’immerger, le temps d’une collection, dans l’atelier de fabrication et de collaborer étroitement avec des artisans spécialistes du cuir tel Giovanni Piras, notre maître artisan. Le vrai luxe, c’est de réussir à créer des objets à la fois simples et beaux.

Comment cela se concrétise-t-il dans les créations ?

Nous ne suivons pas de calendrier saisonnier afin d’éviter la surproduction et la surconsommation. Je mise sur le caractère anti-tendances de la marque, préférant me concentrer sur le développement de sa personnalité : chic et « particolare ». Nos sacs sont intemporels dans le style mais aussi dans le temps : ils sont conçus pour durer. La première collection, Vitti, a été designée par la styliste américaine Petra Langerova (Everlane, Gap, Tommy Hilfiger…). Épuré, ce sac sceau de différents formats, adaptés au quotidien des femmes, est composé de deux pièces en cuir à l’intérieur desquelles vient s’intégrer une pochette en cuir nappa souple détachable. La plus petite version se ferme à l’aide d’un cordon coulissant. La deuxième collection, Brera, clin d’oeil au quartier bohème milanais où j’ai habité, dévoile un sac destructuré aux lignes asymétriques. Et une « Edizione Particolare » réinterprète notre best-seller Vitti medium en seulement 30 modèles numérotés. Les coloris pop (rose fuchsia, jaune, bleu électrique) de l’anse et de la pochette intérieure viennent contraster sa palette de couleurs sobres. La troisième collection va voir le jour prochainement sous la houlette d’une nouvelle signature dont je garde encore le nom secret.

« Des sacs design à l’esthétique intemporelle dénuée d'artifice. »

CONSTANCE PONTI

Quelles sont les « particularités » de la marque ?

Object Particolare est un label 100% Made in Italy, qu’il s’agisse du sourcing du cuir, principalement du veau, transformé dans des tanneries italiennes, ou des différents composants. La fabrication est réalisée à la main au sein d’une usine en Vénétie, région reconnue pour ses manufactures, qui travaille pour de grandes maisons de maroquinerie. La dizaine d’artisans oeuvre dans une totale alchimie. Notre démarche responsable nous conduit à recycler les chutes de cuirs pour concevoir la petite maroquinerie et les accessoires (porte-cartes, porte-clés…) à prix doux. L’écologie et les femmes sont des sujets qui me tiennent à cœur et je souhaite les mettre en valeur. Une égérie, une woman particolare, représente chaque collection. Une femme multifacette à l’image d’Inès Mélia pour la collection Brera, touche-à-tout talentueuse (artiste peintre, sound designer). J’apprécie travailler en symbiose avec des personnes comme c’est le cas avec Marine Sans, photographe et community manager d’Object Particolare.

Où peut-on se procurer vos sacs aujourd’hui ?

Dès son lancement, la marque a été distribuée au sein du concept-store À Rebours et aux Galeries Lafayette Champs Elysées. Étant donné le contexte actuel, elle est principalement commercialisée online, via notre e-shop, et dans quelques concept-stores et grands magasins. Elle va faire son entrée dans quelques jours chez El Corte Inglés à Madrid. La France représente notre premier marché avec 40% des ventes, suivie de l’Italie. Nos sacs se vendent également très bien aux États-Unis et en Europe du Nord où leur style minimaliste plaît beaucoup.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

quis Donec in id, dictum ut risus Phasellus

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite