Le Tanneur réveille son héritage

Le Tanneur, fondé à la Belle Époque, est l’une des plus anciennes marques de maroquinerie. Collaborations lifestyle et fabrication artisanale ont guidé son 125e anniversaire.

Manufacture maroquinerie Le Tanneur Belley 1898
La manufacture Le Tanneur est née à Belley dans l’Ain en 1898. Elle est l’une des premières marques de maroquinerie française.

À l’origine du Sans Couture

La manufacture française est née d’une rencontre décisive, celle de deux entrepreneurs, Charles Bonnardel et Francisque Bornex. Le premier est maroquinier à Lyon, le second, tanneur depuis trois générations à Belley, dans l’Ain. La création qui lance les deux associés relève du coup de génie. Le Sans Couture est primé à l’Exposition Universelle de 1900 puis à l’Exposition de Lyon quatre ans plus tard. Ce porte-monnaie en cuir résistant, qui se ferme par un bouton pression, se distingue par un assemblage innovant : son pliage évoque l’origami et les rivets remplacent les traditionnelles coutures. Un brevet est déposé. La société Sans Couture, née en pleine révolution industrielle, devient Le Tanneur. L’essor est rapide. Une manufacture employant plusieurs centaines d’ouvriers voit le jour à Belley, deux boutiques ouvrent sur les grands boulevards parisiens, des publicités assoient la renommée du maroquinier. Le Tanneur fournit même à l’armée française, besaces, guêtres et autres accessoires en cuir.

Porte monnaie cuir Sans Couture Le Tanneur version sac à main pliage montage rivets
Le porte-monnaie Sans Couture a lancé Le Tanneur à ses débuts. La version sac à main perpétue le savoir-faire du pliage et du montage sur rivets. Son cuir lisse existe dans divers coloris. 550€ prix boutique conseillé

Croissance et popularité

À la sortie de la guerre, l’entreprise entame un nouveau chapitre de son histoire. Les décennies 1920-60 sont marquées par Guillaume Gianinetto, ingénieur chimiste turinois, qui a repris les rênes de la marque. La maison se développe tant sur le plan de la création que de la distribution. L’élégance atemporelle, l’ingéniosité de l’artisanat « à la française » se diversifient, donnant lieu à une large famille d’objets en cuir conçus pour le quotidien et pour le voyage : trousse de manucure ou à couture, porte cigarette, étui à cigares, blague à tabac, réveil pliable, mallette de jeux, plumier, sans oublier les coffrets à montres et à bijoux, qui remportent un grand succès. Une vaste campagne d’affiches publicitaires bordant les routes de France dès 1955 renforce l’impact de ce segment porteur, vendu chez les spécialistes maroquiniers. Le slogan donne le ton. « Maison Le Tanneur : les beaux cadeaux en cuir ».

Le Tanneur mini sac seau pochette zippée cuir grainé collection Inès de la Fressange
Le mini sac seau avec sa pochette zippée en cuir grainé fait partie de la collection Inès de la Fressange. 530€ prix boutique conseillé.

Au féminin

Après Guillaume Gianinetto, les propriétaires se succèdent à la tête de l’entreprise française. Un groupe anglais lance notamment à la fin des années 70 les cartables Tann’s, nombreux dans les cours d’écoles… Suivent, en toute logique, les porte-documents et sacoches qu’adoptent aussitôt les hommes. Les sacs féminins font leur entrée dans les années 80 et séduisent une nouvelle clientèle plus jeune. La mode et le luxe sont alors en pleine mutation. Connue pour ses pièces de petite maroquinerie, la marque mise désormais sur ses collections féminines. Le Tanneur fait évoluer son savoir-faire traditionnel. Le colorama s’élargit, les détails de sacs font référence à la sellerie, la vachette pleine fleur se combine même à une toile enduite, caractéristique de la ligne Roland Garros, apparue en 1987. Mais la marque, qui a délocalisé sa production, perd de sa vigueur au fil du temps. La reprise par le groupe français Tolomei en 2017 amorce un nouveau virage. Les collections sont rapidement renouvelées et le classicisme minimal de la maison fait le jeu d’une plus grande modernité. Les nouveautés 2018 marquent un tournant. Le Tanneur adopte un logo aux armoiries de sa ville d’origine, Belley. Un cabas en cuir réversible s’inscrit dans la tendance des shopping bags tandis que le sac à main 1898 est la parfaite déclinaison du Sans Couture des débuts. Sa fabrication française est un premier pas pour renouer avec ses racines. Le Madeleine, né l’année suivante, est façonné artisanalement, à la Chartre-sur-le-Loir dans la Sarthe, en cuir de taurillon tanné à Espelette.

La collection 125 ans

Qualité durable et luxe accessible guident le repositionnement de la marque patrimoniale. Pour fêter son 125eanniversaire, Le Tanneur a mis en scène, dans le musée éphémère de son showroom parisien, trois nouveautés made in France. Le 125 porte bien son nom ! Ce cabas « anniversaire », en cuir semi végétal et taurillon, est identifiable à son écusson embossé, issu des archives. La collaboration avec Inès de la Fressange se présente comme un « vestiaire maroquinier » très stylé. Au total, douze références faciles à vivre, parmi lesquelles un cabas, un porte-documents, une besace, un sac seau, un sac week-end. La capsule Bureau 2.0 n’est pas la moins surprenante. Cet ensemble en cuir est la version contemporaine d’une parure de bureau adoptée à l’Élysée, dans les années soixante, par le Général de Gaulle. Réalisés en cuir lisse à tannage végétal et surpiqûres coloris craie, le dessous de main, le tapis de souris et la couverture d’agenda ont été rapidement en rupture de stock. Cette réédition haut de gamme conforte Le Tanneur sur le marché premium de la maroquinerie. « 90% des cuirs sont labellisés Leather Working Group (LWG), précise Alice Benoit, Responsable Marketing. L’objectif est d’atteindre 100% de nos produits certifiés en 2025. » Alors que d’autres collaborations s’annoncent, le maroquinier concentre ses efforts sur divers fronts : la seconde main, le réaménagement progressif de ses boutiques, l’export. L’entreprise corrézienne était historiquement une marque « franco-française ». Avec un e-shop aux États-Unis et une implantation émergente en Europe, Le Tanneur franchit les frontières, élargissant ses horizons.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir, toutes les deux semaines, un condensé de l’actualité de la filière cuir.

Rédaction Nadine Guérin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

leo id dolor. sed ipsum consequat. ipsum quis