Joseph Malinge, fabricant de souliers homme pour marques de luxe et créateurs

Malinge chaussures homme atelier
Le fabricant associe travail manuel et mécanisation afin de réduire les temps de réalisation sur des petites séries et de proposer des prix publics abordables pour une production 100% française.

Au cœur du Choletais, région historique de la fabrication de chaussures, Joseph Malinge perpétue un savoir-faire familial séculaire. Outre sa marque éponyme, l’entreprise accompagne de nombreux donneurs d’ordre dans la conception et la réalisation de leurs collections.

Des sabots de bois aux chaussures homme

C’est l’un des derniers ateliers artisanaux de souliers masculins haut de gamme dans l’Hexagone. Fidèle à son terroir d’origine, Joseph Malinge préserve avec passion les traditions dans le Maine-et-Loire. Depuis 1889, sa famille se transmet les gestes du métier de père en fils. En 1889 son arrière-grand-père concevait des sabots de bois à Chanteloup-des-Bois. À partir de 1924, son grand-père s’est orienté vers la cordonnerie. C’est lui qui lui inculquera le goût du travail bien fait alors qu’il passait toutes ses vacances à ses côtés, découvrant avec émerveillement les différentes étapes de conception. Son père diversifiera l’activité en développant des collections de chaussures masculines en cuir et des bottes sur mesure. Représentants de la quatrième génération, Joseph Malinge et sa sœur jumelle Chantal Soreau ont repris en 1986 les rênes de l’entreprise. Depuis le binôme fait rayonner l’expertise de la maison familiale en France et à l’international.

Fabricant partenaire des marques de luxe et créateurs

Fer de lance d’une production entièrement réalisée sur notre territoire (excepté quelques références de semelles caoutchouc provenant d’Italie), Joseph Malinge valorise son savoir-faire de fabricant « aussi bien auprès de marques de luxe que de labels émergents de créateurs français ou étrangers. Nous intervenons dans la globalité de leur projet. L’écoute, le conseil et l’accompagnement font partie de notre ADN. » Comprenez, chacun peut y trouver chaussure à son pied. L’un des atouts de l’artisan réside dans sa capacité à développer des prototypes et réaliser des micro et petites séries élaborées spécifiquement pour ses clients. « L’objectif est d’être en mesure de répondre à tout moment aux contraintes des cahiers des charges. Bâtisseur du rêve de ses clients » comme il aime à le rappeler, il fait preuve d’une certaine flexibilité afin « d’être le plus réactif possible » tout en composant avec la rigueur et les délais qu’exigent la mise au point et les pré-réglages avant le lancement d’une fabrication, « étape complexe et délicate ».

Joseph Malinge fabricant bottier luxe
Joseph Malinge maîtrise les complexités des techniques de constructions - cousus Goodyear, Norvégien, Blake, Kneipp ou encore Petits Points - qui confèrent une spécificité particulière à chaque soulier.

Le soulier masculin sous toutes les coutures

Référence en matière de chaussure homme Made in France depuis 130 ans, l’atelier compte 7 artisans polyvalents passés maître dans l’art de concevoir tous types de références. « J’ai été formé au travail manuel comme un bottier tout en intégrant la mécanisation via des machines-outils qui permettent de proposer un prix public abordable pour une fabrication 100% française. Cette approche réduit les temps de fabrication sur des petites séries, voire des modèles unitaires. Épaisseur du semelage, tension et épaisseur du fil à coudre …, tout est personnalisable. » À 60 ans, celui qui se définit comme « un artisan industriel » maîtrise les complexités des techniques de constructions – cousus Goodyear, Norvégien, Blake, Kneipp ou encore Petits Points – qui confèrent une spécificité particulière à chaque soulier. Étape minutieuse, l’assemblage de la tige avec la première et la semelle selon un montage cousu Goodyear assure longévité et imperméabilité et facilitera le ressemelage. Réservé aux chaussures résistantes tout-terrain, le cousu Norvégien s’appuie sur la technique du point de chaînette qui rend la couture plus élastique afin de suivre la flexion du pied. La couture Blake, elle, consiste à coudre la chaussure de l’intérieur vers l’extérieur.

Chantre du circuit court

« La qualité va de pair avec une sélection minutieuse des peausseries sourcées auprès des tanneries françaises du Puy, Degermann, D’Annonay et Rémy Carriat, des cuirs pleine fleur à tannage végétal. » Joseph Malinge utilise trois techniques dans la découpe du cuir : au tranchet, à la presse ou par conception assistée par ordinateur. Ces dernières saisons le phénomène des sneakers a conduit la structure à étoffer sa palette de créations à partir de matériaux innovants ou alternatifs au cuir comme des feuilles de bois ou des textiles délicats à manipuler. De la tradition à l’innovation, il n’y a qu’un pas !

Malinge fabricant bottier luxe
Spécialiste de la chaussure homme, Joseph Malinge propose ses services aussi bien aux marques de luxe qu’aux créateurs qu’il accompagne dans la globalité de leur projet.

Une marque signature

La fratrie a ajouté une corde à son arc en lançant en 1996 une marque éponyme de souliers premium. Vitrine des valeurs, de l’expertise et de l’héritage familial, le label Joseph Malinge s’inscrit dans un univers dandy chic ou plus casual. « Nous sommes spécialistes de la chaussure homme jusqu’à la pointure 50 avec néanmoins certains modèles unisexes proposés à partir du 35. L’activité de notre marque propre représente près de 30% de notre chiffre d’affaires », indique son dirigeant. Les collections intemporelles sont commercialisées via son e-shop, chez quelques multimarques en France et dans des department stores à l’international tel Isetan au Japon ou encore aux États-Unis et au Canada. En cuir de veau pour la finesse du grain ou en cuir lisse ou velours, les modèles – derbies, Richelieu, boots, bottines et plus récemment sneakers – sont proposés en différentes largeurs de 240 à 550 euros. Labellisée Artisan d’Art et membre de la Fédération Française de la Chaussure (FFC), la TPE s’inscrit dans une démarche de proximité et de développement durable dont la production locale est l’un des piliers. La transmission des gestes experts constitue un autre défi afin de permettre à l’aventure familiale de se poursuivre.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Magazine LFD nouvelle formule

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

leo quis, ipsum dapibus in ut ipsum odio libero

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite