Commitment (re)donne de la valeur aux stocks dormants

Commitment Carole Debris Julie Coulot
Julie Coulot et Carole Debris ont créé Commitment afin de transformer et valoriser les stocks dormants de matières et/ou produits finis.

Vêtements, sacs, chaussures, matières non utilisées s’accumulent dans les entrepôts. Que faire ? Ces stocks dormants ou de produits finis représentent une problématique récurrente pour les entreprises de mode et un coût financier majeur. « Aujourd’hui la chaîne de valeur d’une marque de mode ou de luxe est encore trop linéaire. Qu’en est-il de la gestion des invendus ? Des articles défectueux ? Des prototypes ? Des retours clients ? »

Quoi ?

Transformer des stocks de produits finis en une nouvelle matière créative, réduire les coûts de stockage… Commitment propose de valoriser les stocks dormants de matières ou de produits de marques et maisons premium et luxe en leur trouvant des destinations « seconde vie » tout en créant de la valeur. Désormais soumis à la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) qui vise à accélérer le changement de modèle de production et de consommation afin de limiter les déchets et préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat, ces invendus ne peuvent plus être détruits.

Qui ?

Fortes de leurs parcours respectifs complémentaires dans les secteurs de la mode, du luxe et de la RSE, Julie Coulot et Carole Debris, diplômées du MBA Global Fashion Management de l’Institut Français de la Mode, mettent à profit, depuis 2020, leurs compétences et expertise pour accompagner les marques de mode dans cette voie.

Commitment perles verre valorisées
La start-up gère des projets pilotes sur tous types de matériaux : cuir, textile, packaging, métal… Ici des perles de verre valorisées.

Comment ?

Commitment gère le projet dans sa globalité. La collaboration commence par une étude de faisabilité de transformation en fonction de la composition des produits. La procédure se déroule ensuite en trois étapes : la réalisation d’un audit des stocks afin d’identifier les typologies de gisements : matières (coton, soie, mix matières…) et produits (finis, rouleaux, chutes…). Les articles sont alors triés selon leur potentiel de valorisation : ils sont soit recyclés, utilisés pour de nouvelles créations, donnés ou revendus. Enfin Commitment propose une solution de valorisation clé en main adaptée à la problématique et l’ADN de ses clients en s’appuyant sur un réseau de partenaires experts : ingénieurs matières, industriels filateurs, recycleurs, designers, organismes d’insertion sociale…

Recycle or reuse ?

Plusieurs solutions de « seconde vie » sont possibles. Le client est libre de choisir le processus de valorisation de ses matières : soit par le recyclage soit par la valorisation responsable qu’il s’agisse de solutions industrielles ou créatives et ce, dans le respect de l’identité et de l’esthétisme de sa marque. Dans le cadre d’une économie circulaire et/ou artistique, les stocks sont transformés pour être réintégrés dans la chaîne de valeur de l’entreprise cliente. Le produit fini peut devenir à nouveau de la matière première (fil, semelle…), servir à la conception de nouveaux articles ou aboutir à la création d’objets commercialisables (série limitée, collection capsule…).
En cas d’impossibilité de recyclage en raison du type de matières, les stocks sont transformés en une nouvelle matière première utilisable pour d’autres industries, voire même pour un projet esthétique durable comme une œuvre d’art, du mobilier pour une boutique… Les possibilités de créations sont multiples.

Quels matériaux ?

La start-up est en mesure de gérer des projets pilotes sur tous types de matériaux : textile, perles de verre, packaging, métal (boucle-zip en maroquinerie). Le cuir n’a pas encore fait l’objet de traitement mais le duo souhaite vivement se consacrer à cette matière.

Quel coût ?

L’entreprise propose des forfaits « package » sur-mesure correspondant à une prestation globale. Commitment réalise un reporting final sur l’empreinte environnementale des transformations et développe, en collaboration avec un organisme de certification, un « certificat seconde vie » des produits traités. Et afin de boucler la boucle en toute transparence, elle peut fournir à ses clients des contenus et outils de communication. La structure organise également des ateliers de sensibilisation aux enjeux de l’économie circulaire.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

Phasellus tristique tempus adipiscing Praesent Donec libero. Sed odio consectetur

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite