Quelles sont les attentes shopping des Français ?

Français shopping plateforme Faire
Les commerçants indépendants peuvent se démarquer grâce à leurs sélections plus personnalisées et authentiques - Photo © Charles Deluvio.

À l’ère de la personnalisation et de l’expérience client, trois Français sur quatre estiment que les marques ont perdu en authenticité. C’est l’un des constats révélés par l’enquête de l’institut OpinionWay pour Faire, plateforme de mise en relation entre commerçants indépendants et marques et artisans. Créée en 2017 aux États-Unis, la place de marché, valorisée 12,4 milliards de dollars, entend dynamiser le commerce local. Elle recense aujourd’hui près de 400 000 retailers à travers le monde à qui elle propose quelque 60 000 marques de mode, beauté/bien-être, alimentation, décoration intérieure, bijoux et puériculture. Présente dans l’Hexagone depuis septembre dernier, la marketplace BtoB, à l’instar de la licorne française Ankorstore, y compte plus de 3 000 magasins indépendants et une offre de plus de 150 000 articles, dont plus de 70 000 produits français. « La France est un territoire clé pour notre plateforme en raison du tissu dense d’indépendants. C’est d’ailleurs le pays qui connaît le plus fort démarrage depuis le lancement », reconnaît Olivier Buffon, son Directeur International.

Marketplace Faire shopping français
Après deux années de crise sanitaire, 72% des Français jugent que la majorité des produits sont standardisés - Photo © Arturo Rey.

Les consommateurs à la recherche de marques locales et originales

Le postulat ? D’un côté les commerçants indépendants font face depuis plusieurs années à une concurrence accrue du e-commerce ; de l’autre les clients privilégient de plus en plus une consommation responsable de proximité. « Les deux années de crise sanitaire ont rebattu les cartes, perturbant les chaînes d’approvisionnement autant que les valeurs des consommateurs. Ces derniers sont plus que jamais attachés aux produits en adéquation avec leur personnalité (30%). » D’où la nécessité pour les marques et les enseignes de proposer une sélection la plus adéquate possible. En effet 72% de nos compatriotes jugent que les produits disponibles sur le marché ont tendance à se ressembler, pointant du doigt la standardisation grandissante du commerce. 67% se plaignent du manque d’occasions de découvrir des nouveautés. Les catégories les plus standardisées concernent, selon le panel interrogé, les vêtements et accessoires de mode (54%), l’alimentaire (51%), les cosmétiques (produits d’hygiène et de beauté, 40%), le mobilier (37%) ou encore les jouets (33%).
75% reconnaissent l’importance de soutenir les marques indépendantes, considérant leurs produits de meilleure qualité comparés à ceux des grands réseaux. 86% estiment même qu’elles contribuent à préserver le savoir-faire local. « La pandémie a grandement contribué à valoriser le commerce local et indépendant auprès des consommateurs français, notamment car il leur permet de dénicher des articles en phase avec leurs principes et leurs valeurs », poursuit Olivier Buffon. « Utiliser la plateforme permet de découvrir à distance de nouveaux labels français et étrangers et ce, avec des conditions avantageuses », reconnaît Dan Thuy Nguyen, fondatrice de La Maison by Nad Yuh, boutique-appartement parisien dédiée à l’art de vivre. La jeune femme privilégie les marques coups de cœur, des pièces uniques ou en petites séries, avec la volonté de replacer l’expérience client individualisée au coeur du parcours d’achat.

Sélection shopping produits personnalisés Faire
L’enquête OpinionWay pour Faire, plateforme de mise en relation entre commerçants indépendants et marques, révèle l’appétence des Français pour les produits en phase avec leur personnalité - Photo © Ashim Silva.

De nouveau le vent en poupe pour le commerce indépendant ?

Si la majorité des Français continue à privilégier les grandes chaînes de magasins pour leurs achats d’alimentaire (62%), d’hygiène-beauté (56%), de mobilier (54%), décoration (51%), vêtements et accessoires (43%), le fait qu’un produit soit vendu par un commerçant indépendant importe désormais pour 39% de nos concitoyens. « Les retailers peuvent se démarquer grâce à leurs sélections moins standardisées. C’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit d’objets plus personnalisés comme les bijoux, les accessoires de luxe ou la décoration intérieure. » Ils ont une carte à jouer grâce à leur capacité d’adaptation et à leur sélection plus à même de répondre aux desiderata des Français qui achètent spontanément ce qui leur plaît quand il s’agit de décoration (31%) ou de vêtements (26%). « Cette étude fait apparaître un déséquilibre majeur entre les produits proposés par les marques et les attentes des Français. La demande croissante d’originalité, d’authenticité, de personnalisation, de nouveauté ou encore d’éthique commence d’ores et déjà à laisser entrevoir ce à quoi ressemblera le commerce de demain. Les commerçants indépendants ont l’opportunité de tirer leur épingle du jeu », conclut Olivier Buffon.

* Enquête effectuée les 9 et 10 février 2022 auprès d’un échantillon de 1 019 personnes représentatif de la population française, âgées de 18 ans et plus.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

dictum commodo sit eget felis massa quis mattis ipsum adipiscing ut risus.

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite