Snobe, prêt-à-porter cuir à forte personnalité

Snobe customisation perfecto
ADN de la marque, la customisation de perfectos permet à chacun de choisir des mots clés et messages peints par Paris Malungu pour des pièces uniques.

C’est l’amour de la mode comme moyen d’expression individuel qui a rapproché Paris Malungu et Mélissa Deffense. C’est l’envie de partager leur vision d’une mode unique, forte, mais que chacun peut s’approprier qui leur a donné envie de créer leur marque, Snobe, en 2016. Partis d’un travail de customisation de perfectos en pièces uniques, ils ont depuis su faire évoluer leur univers vers un prêt-à-porter haut de gamme à la personnalité bien trempée.
Paris Malungu et Mélissa Deffense vivent la mode comme une passion et c’est cette passion qui a donné à ces deux autodidactes l’élan pour se lancer dans l’aventure Snobe. Paris a forgé son œil de styliste en travaillant au merchandising visuel de marques de fast fashion et Mélissa s’est, quant à elle, spécialisée dans les relations presse. À eux deux ils forment une équipe complémentaire, Paris à la direction artistique et Mélissa en charge de la communication de la marque.

Snobe street
Marque de prêt-à-porter haut de gamme à la personnalité bien trempée, Snobe mise sur des formes graphiques et géométriques avec des détails d’empiècements et des patchworks contrastés.

De l’upcycling au prêt-à-porter haut de gamme

Ils se font remarquer en 2016 lors d’un événement mode bruxellois dédié à l’upcycling, « Customisez-Moi », avec une première collection composée de perfectos peints par Paris, rebrodés, ornés de sequins, entièrement réalisée à la main. Ils posent les bases de ce qui va constituer l’esprit Snobe : la personnalisation, le sens des détails, une réappropriation élégante des codes du streetwear, des pièces uniques fabriquées artisanalement dans des cuirs souples et colorés.
Puisant son inspiration dans son histoire familiale, entre les quartiers de Bruxelles nord et le Congo ainsi que dans les souvenirs de l’abondante garde-robe de sa maman, Paris Malungu a développé, dès sa troisième collection, une narration touchante, riche et personnelle. La souplesse du calf et de l’agneau lui permettent d’imaginer des robes t-shirt et des sweats bordés de larges bords côtes, des robes chemises ou salopettes ainsi que des pantalons à pinces et bien entendu de multiples variations autour du perfecto, pièce fétiche des débuts. Les couleurs primaires sont soutenues, avec des détails d’empiècements et des patchworks contrastés, les formes sont graphiques et géométriques évoquant alternativement Mondrian ou le mouvement Memphis. La dernière collection estivale propose une vision adoucie, avec des teintes de sorbets.

Une fabrication artisanale belge

Très vite Paris Malungu a recherché un cuir de qualité, provenant d’Europe et s’est tourné vers de la vachette et du veau à tannage végétal acheté chez Chadefaux à Paris, pour ses premières collections. C’est avec ce cuir qu’il va vraiment prendre la mesure des possibilités de la matière, dont la qualité lui permet de réaliser peinture et impressions sur ses blousons, avec un rendu plus riche, et de développer des collections plus construites.
Les prototypes et la production des collections sont confiés à un atelier basé à Liège. Pour la fabrication des créations plus complexes, le duo s’est désormais tourné vers l’atelier du grand spécialiste belge du cuir, Manufero. Basé à Forest, ce fabricant artisanal très haut de gamme travaille depuis les années 80 pour les plus grandes maisons, de Saint Laurent à Nathan et propose à ses clients une vaste sélection de cuirs italiens dans lesquels Snobe puise désormais sa matière première.

Une reconnaissance des professionnels

Cet essor de la marque autour de collections plus construites, fabriquées dans des matières luxueuses par des artisans chevronnés, s’est accompagné d’un retour vers les origines du projet autour de la customisation, qui reste un marqueur de l’ADN Snobe, cher à Paris Malungu.  Une collection permanente nommée #Hashtag a récemment vu le jour. Elle permet à chacun de choisir des mots clés et messages qui seront ensuite peints dans des couleurs vives par le créateur sur des perfectos réalisés en pièces uniques.
Car les deux créateurs l’ont bien compris, il est important pour eux de rester ancré dans ce qui fait l’unicité de leur marque et qui a séduit une clientèle férue d’exclusivité, mais aussi la presse et les professionnels, leur assurant un soutien indispensable à leur essor.
Ainsi, Snobe fait partie des jeunes marques de mode bénéficiant de l’expertise de MAD Bruxelles (Mode And Design Bruxelles), un organisme régional soutenant la filière créative locale. Snobe y est accompagné dans son développement, coaché par des consultants et créateurs reconnus et aidé pour la participation à des salons et showrooms, permettant la rencontre avec des acheteurs internationaux. La marque a d’ailleurs récemment été repérée grâce à Première Classe par Jean-Louis La Nuit, le concept hybride novateur entre boutique, showroom et club, ouvert rue Jean-Jacques Rousseau à Paris par Xavier Clergerie, qui y propose une sélection de pièces.
Snobe progresse pas à pas et propose ses collections en made to order, tout en constituant un vestiaire de pièces pérennes, composé de capsules, plutôt que de s’astreindre à une saisonnalité. La marque devrait se développer pour ajouter dans les prochains mois des accessoires et des pièces en chaine et trame fabriquées au Portugal, proposées à des prix plus accessibles que les pièces des collections principales qui oscillent entre 450 euros pour un short et 1 415 euros pour un perfecto. Une démarche qui sans aucun doute saura séduire de nouveaux distributeurs.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Hélène Borderie

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique

venenatis, ante. leo ut dictum massa accumsan neque. Donec Phasellus