S.24 Bossi a marché d’un bon pas pendant la pandémie

La PME familiale S.24 Bossi, qui fabrique des chaussures de sécurité, a davantage digitalisé et développé son activité pendant la pandémie. Elle prévoit des investissements importants dans son atelier français en 2023.

S.24Bossi découpe automatique matières
S.24 Bossi a conservé un atelier complet de fabrication de chaussures à la Roche-Chalais qui emploie 27 personnes.

Modernisation de la chaine de fabrication

La pandémie, la guerre en Ukraine et l’inflation ? Même pas peur, répond S.24 Bossi. Car presque trois ans après l’arrivée du Covid 19, la PME de 37 salariés, qui fabrique et commercialise des chaussures de sécurité premium sous la marque S.24, a encore consolidé ses positions. Non seulement elle a réalisé un chiffre d’affaires de 9,4 millions d’euros en 2021, en forte croissance (+11% par rapport à 2019 à 8,5 millions d’euros) et maintenu une bonne dynamique en 2022 en dépit d’une période critique, mais elle projette en plus un investissement de presque deux millions d’euros en 2023 destiné à la modernisation de sa chaîne de fabrication. Alors que les semelles de ses chaussures étaient jusqu’alors injectées directement sur les tiges (via l’injection de matière dans des moules), celles-ci vont désormais être soudées. Cette technologie, déjà utilisée dans la mode et le sport, permettra la création de modèles de sécurité collant davantage aux tendances actuelles.

S24Bossi préparation cuir chaussure
S.24 Bossi va investir 2 millions d’euros en 2023 pour notamment moderniser sa chaîne de fabrication.

Fabrication française

Créée en 1979 par Francette et Constant Bossi à la Roche-Chalais (Dordogne), S24.Bossi est restée depuis familiale et indépendante. Son offre diversifiée de modèles – baskets, bottes, mocassins…- cible tous les types de métiers, de l’industrie au BTP en passant par l’agro-alimentaire, la maintenance, la logistique, etc. L’entreprise se distingue de ses concurrents par un double atout : sa fabrication en partie française et son caractère innovant. Si 70% de ses modèles sont fabriqués par un partenaire chinois en Chine et au Cambodge, 30% le sont encore entièrement en France. Une rareté. Elle a en effet conservé un atelier complet de fabrication de chaussures à la Roche-Chalais qui emploie 27 personnes. Côté innovation, S.24 Bossi mise sur le confort avec l’allégement des chaussures de sécurité et la prise en considération de l’anatomie et de l’ergonomie du pied.

Aides régionales

Pendant le premier confinement (du 17 mars au 11 mai 2020), la société avait dû stopper la totalité de ses services (atelier, bureaux, expéditions). Outre le souhait de ne pas faire courir un risque sanitaire à ses salariés, elle était aussi confrontée à la fermeture de tous ses clients. L’arrêt des activités artisanales et industrielles avait interrompu la consommation de chaussures de sécurité. À partir de mi-mai 2020, la société a rouvert ses services administratifs, commerciaux et marketing et, partiellement, sa production. Elle s’est alors réorganisée autour de petites équipes dotées de masques et dans le respect des gestes barrières. Des séparations en cellophane ont aussi été installées dans l’atelier. Petit à petit, l’activité a repris pour retrouver son rythme de croisière début 2021. Mais surtout S.24 Bossi a profité de la pandémie pour améliorer sa communication digitale sur les réseaux sociaux et via le référencement naturel. Elle a par ailleurs continué de développer des chaussures de sécurité innovantes. Le tout s’est fait majoritairement avec ses propres ressources. Elle a certes eu recours au PGE (Prêt Garanti par l’État) « par sécurité », mais elle n’a pas bénéficié du plan de relance proprement dit. Une demande est en revanche en cours pour obtenir des aides de la région pour ses investissements liés à la modernisation de son atelier d’une part, et des développements digitaux (nouveau site e-commerce, extranet…) d’autre part. Avant le Covid, elle avait déjà participé en 2019 au deuxième programme Usine du Futur et bénéficié d’audits (environnement, informatique) financés par la région Aquitaine. Elle avait aussi obtenu l’accompagnement de l’ADI (Agence de Développement et d’Innovation) Nouvelle-Aquitaine en 2018-19, pour réaliser un audit et une réflexion sur sa stratégie de marque et son positionnement. « La région Aquitaine est très active pour aider les entreprises comme la nôtre à se développer », souligne Jérémie Bernard, le Directeur Marketing de la société.

Jérémie Bernard S24Bossi Directeur Marketing
Spécialiste des chaussures de sécurité premium, S.24 Bossi réalise 30% de sa production en France, souligne Jérémie Bernard, son Directeur Marketing.

Interruption pour cause de grêle

Quant à l’actualité plus récente – recrudescence du Covid en Chine, guerre en Ukraine et inflation galopante -, elle ne semble pas impressionner le responsable marketing. « Le transport est encore compliqué mais il l’était davantage pendant la période aigüe du Covid. Nous nous sommes adaptés. Et la Chine continue de nous approvisionner de la même façon. » En revanche, l’atelier hexagonal de S24.Bossi a connu une longue période d’interruption pour un autre cas de force majeure, soit un violent épisode de grêle cet été. Après cinq mois de travaux, l’atelier a redémarré le 21 novembre dernier. « Nous sommes en cours de reconstitution des stocks. Mis à part quelques ruptures, nous nous sommes plutôt bien débrouillés pendant cette période », explique Jérémie Bernard. Quant à la hausse de prix de l’énergie, le directeur marketing admet que l’entreprise sera contrainte de la répercuter sur l’ensemble de ses produits « si elle met en difficulté notre exploitation ». Pour autant, elle s’attachera à limiter la majoration de ses étiquettes.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Sophie Bouhier de l’Ecluse

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

venenatis massa suscipit tempus Lorem ipsum Nullam sem,

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite