Premiere Classe : 3 marques nouvelle génération à découvrir

Daniel Essa, streetwear minimaliste pour un look décontracté

Marque de sneakers haut de gamme, Daniel Essa associe design épuré et confort du chaussant à de subtils détails – logo en relief doré, mot secret gravé derrière la languette…- Diplômé d’ESMOD International à Damas (Syrie), le créateur s’est installé en France, au sein de Maisons de Mode à Roubaix, où il a lancé sa marque éponyme en 2017. Mixtes, ses sneakers ton sur ton, bicolore ou tricolore, sont en cuir lisse pleine fleur ou cuir vernis, agrémentées d’une large bande élastique de couleur sur l’empeigne ou de lacets asymétriques. Fabriquées à la main en Italie et en Croatie, ses chaussures à la ligne minimaliste et aux coutures invisibles se distinguent par leur sophistication. Nommés Bonheur, Bisous, Liberté, Toi et Moi, les modèles sont commercialisés au prix boutique moyen de 335-375 euros, dans une dizaine de pays, au sein de grands magasins et de concept-stores – en France au Printemps Haussmann à Paris, chez Hejalo à Lyon, Opium à Ajaccio – mais aussi à Dubaï chez Harvey Nichols ou Bloomingdale’s au Koweït.

Retrouvez Daniel Essa stand 134.

Sneaker Bisous en cuir de bovin intérieur - extérieur monochrome rosé sur semelle fine en caoutchouc, coutures invisibles et petit mot secret gravé derrière la languette, du 35 au 46, prix boutique conseillé 380€.

Sophie Cano mise sur l’artisanat indien

Basée à Paris, Sophie Cano a lancé voilà près de deux ans sa griffe éponyme de maroquinerie, enrichie d’une ligne de foulards – une dizaine de modèles -, suite à sa rencontre avec des façonniers en Inde. « Le sac est une pièce primordiale du vestiaire », considère la styliste et designer qui a travaillé pour différentes maisons de mode féminine – Chloé, Givenchy, Kenzo -. Elle collabore également avec le cabinet Martine Leherpeur Conseil en tant que styliste indépendante. Sa griffe à l’ADN couture, en lien avec sa passion des voyages, fait la part belle aux modèles en cuir de vachette ou en agneau provenant d’Inde, et de quelques cabas en toile de coton l’été avec anses en cuir. L’univers graphique de la marque, alimenté d’une iconographie inspirée des voyages – Tibet, Australie – est mis en valeur par le savoir-faire de l’artisanat indien. Ses collections, mixtes de matières, motifs et couleurs, sont fabriquées dans la région de Delhi par une cinquantaine d’artisans, brodeurs et façonniers. Les modèles sont commercialisés au prix boutique moyen de 250-300 euros à travers un réseau d’une dizaine de boutiques multimarques en France – à Paris chez Blanche de Castel, Arlette, Joée, au Printemps Haussmann ou encore chez Joe & Jane à Rennes. Ainsi qu’en Italie, en Grèce ou en Angleterre.

Retrouvez Sophie Cano stand 113.

Maison Promax, retour vers le futur

Marque de sacs à dos haut de gamme, Maison Promax dévoile des modèles inspirés d’un univers hyper créatif sorti tout droit d’un vaisseau spatial. Née en 2007, Maison Promax puise son inspiration délirante « dans l’élégance nonchalante et les visions audacieuses de Paris et la fantaisie mode de la haute couture », d’où son nom à consonance française. Ses pièces surprenantes, fabriquées en Chine, associent cuir, toile enduite et nylon, commercialisées entre 140 et 1 000 euros, prix boutique conseillé. La griffe réalise également régulièrement des éditions limitées. Propriété du groupe hong-kongais Prosperous Industrial Limited, la marque n’est pas encore distribuée en boutiques en France, et compte sur sa présence sur le salon pour concrétiser des contacts en cours.

Retrouvez Maison Promax stand 105.

Maison Promax
Issu de la collection capsule Villain Squad, ce sac à dos petit format est inspiré du cosmos et des films de science-fiction. Ses créatures étranges sont fabriquées main à partir de cuirs premium.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Suivez-nous sur Instagram !

Consultez
le best-off
de la rubrique

Accessoires Aizéa
01 Jan

Aïzea, des accessoires dans le vent

Pratiques et élégants, les accessoires pour hommes d’Aïzea expriment avant tout l’amour du cuir de leur créateur. Sentiment désormais partagé avec ...