Pas Kap ou le pari
du made in Aquitaine

Pas Kap chausson enfant Alexandre
Chausson layette Alexandre couleur cognac de tannage végétal, modèle emblématique de la marque Pas Kap, doté d’une ouverture au niveau du talon pour faciliter le chaussant. La version pour filles est baptisée Alexandra.

Préserver le savoir-faire local et une production artisanale, tel est le leitmotiv de la marque française Pas Kap dont les chaussons enfants et les sacs à main sont imaginés et conçus selon une approche locale. Implanté dans les Landes, le petit atelier de Karine Coutière voit son offre s’étoffer au fil des saisons.

En 2014, Karine Coutière se lance le défi de « relocaliser la fabrication de chaussures souples bébé – couché – en France et de recréer une petite unité de production ». Dans le village landais de Labrit, bourgade de 900 habitants où cette activité était présente depuis 1936, la styliste-modéliste reprend alors un atelier spécialisé, perpétuant ainsi un savoir-faire local. Le nom de sa marque, Pas Kap résonne d’ailleurs comme un clin d’œil à l’expression enfantine, « T’es pas cap !», le K du prénom Karine ayant remplacé le C. La marque propose ainsi un éventail de chaussants, en cuir de tannages végétal et minéral, avec fermeture velcros ou lacets : baby, nu-pied, basket, bottine, chausson en laine bouillie… Des modèles faciles à chausser telle la basket Alexandra tout cuir, ouverte sur le talon.

Pas Kap bottes Lucas
En mouton retourné, la botte Lucas signée Pas Kap possède, elle aussi, une ouverture au niveau du talon, prix boutique conseillé 70€.

Un approvisionnement made in France

Optant pour un développement de ses gammes selon ses coups de cœur matières, la créatrice propose des collections intemporelles. Les cuirs de bovin et d’ovin proviennent de tanneries française – Rémy Carriat au Pays basque – et portugaise, de la région de Vila Verde, les lacets de Cholet – Société Choletaise de Fabrication -, les étiquettes griffées Pas Kap de Mont-de-Marsan…De fabrication 100 % française, les produits sont entièrement conçus et fabriqués au sein de l’atelier de 200 m² par Karine Coutière, secondée par une stagiaire scolarisée au Lycée Porte d’Aquitaine de Thiviers en Dordogne. Les modèles pour filles et garçons, ou mixtes, tous identifiés par un prénom, sont proposés en tailles 16-17 et 18-19, et jusqu’au 20 pour certains d’entre eux, entre 52 et 70 euros, prix boutique conseillé. Commercialisés via la boutique en ligne du site, ils sont également en vente dans quelques concept-stores dans les Landes et les Pyrénées, comme Adishatz – littéralement « Bonjour » en patois landais -, et à l’occasion de ventes éphémères.

Sac à main Pas Kap
Sac à main Pas Kap modèle Audacieux en cuir lisse marine et cuir de poisson marine à paillettes, prix boutique conseillé 110€. Existe également en version bleue Lapon en cuir grainé et cuir de poisson à paillettes.

Une nouvelle ligne de maroquinerie

Présente chaque année à l’occasion du salon MIF Expo à Paris, l’entreprise a par ailleurs diversifié son offre l’an dernier avec une ligne de maroquinerie en cuir – toujours de Rémy Carriat mais aussi du groupe italien Mastrotto, basé en Vénétie, griffée Pas Kap. Outre la collection de 8 modèles de sacs à main proposés au prix boutique moyen de 120 euros, sa clientèle peut choisir le type de cuir et la forme désirés pour un modèle personnalisé. « J’aime relever les défis techniques, aussi bien en matière de fabrication de chaussures que de sacs, de choix des peausseries, de l’approche créative », souligne la styliste-modéliste.

Sandales La Pylataise
Sandale La Pylataise, dans différents coloris du 36 au 41, prix boutique conseillé 180€.

Pas Kap s’associe à Femer pour développer La Pylataise

Par ailleurs, voilà deux ans, une collection de sandales et sacs signée La Pylataise a été lancée en collaboration avec la société Femer. Installée sur le bassin d’Arcachon, cette dernière est spécialisée dans les cuirs de peau de poissons à tannage végétal. Depuis deux ans, alliant leurs compétences et savoir-faire respectifs, Pas Kap et La Pylataise proposent des modèles conçus à partir de matières éco-responsables. Souhaitant faire perdurer les traditions du territoire aquitain, les deux entreprises associent leur passion du travail du cuir afin de donner naissance à une marque Made in Aquitaine dont l’appellation fait écho à la région – la dune du Pilat, se situe à quelques encablures de l’atelier de Femer. Positionnée mère-enfant, La Pylataise propose une sandale femme en cuir de saumon et cuir d’ovin, déclinée dans différentes variantes couleurs à 180 euros, prix boutique, et un chausson bébé à lacets en cuir et cuir de saumon du bassin d’Arcachon tannage 100 % végétal couleur rose saumon ou bleu marine au prix de 118 euros en vente sur le site web de La Pylataise.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Participez au Sustainable Leather Forum

Consultez
le best-off
de la rubrique