À la découverte du musée
du cuir et de la tannerie
de Château-Renault

Musée Tannerie Cuir Château Renault
Installé dans l’ancienne usine Peltereau-Tenneson, le musée du cuir et de la tannerie dévoile un vaste panorama de l’activité industrielle qui a fait le renom de la ville.

Le musée du cuir et de la tannerie de Château-Renault est abrité dans les bâtiments d’une ancienne tannerie du XVIe siècle et fait revivre les différentes étapes de la fabrication du cuir selon les méthodes traditionnelles. Quatre siècles d’histoire à découvrir au travers d’une collection unique de machines, d’outils et d’archives au sein de la ville surnommée la cité du cuir.

Un site inscrit à l’inventaire des Monuments historiques

De nombreuses tanneries se sont succédées à Château-Renault, commune d’Indre-et-Loire, de 1597 à 1985. Longtemps artisanales, ces activités ont pris un essor industriel au cours du XIXe siècle grâce à la fabrication massive de cuir à semelles. Installé dans l’ancienne usine Peltereau-Tenneson, fondée en 1597 par les maîtres tanneurs Peltereau, le musée du cuir et de la tannerie dévoile un vaste panorama de l’activité industrielle qui a fait le renom de la ville baptisée « Cité du cuir ». Une riche collection de machines, d’outils, de documents d’archives, de photographies et de cuirs et peaux, se répartit dans 8 salles aménagées au cœur de l’ancienne usine réhabilitée. Plus de 1 000 objets sur les cuirs et peaux représentent toute la chaîne de fabrication : cuves, bassins, ateliers, pelains et séchoirs. L’ensemble du site est inscrit depuis 2004 à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Par l’intermédiaire de l’association Les Amis du Musée du Cuir, des visites guidées et diverses manifestations sont proposées en saison, du 1er mai au 30 septembre.

Les tanneries de Château-Renault, toute une histoire

Les premières tanneries ont vu le jour au Moyen-Âge vers 1480. La situation géographique de la Touraine état idéale pour développer une telle activité, la région comptant de nombreux cours d’eau. La Loire, avec son lent débit, favorise les échanges commerciaux, notamment avec la proximité de la ville portuaire de Nantes. Les eaux les plus rapides sont privilégiées pour faire fonctionner les moulins à tan mais aussi pour le travail de rivière. L’arrivée de l’activité à Château-Renault est aussi le résultat de l’odeur nauséabonde que certaines tanneries de Vendôme dégageaient à 30km de là. Elles incommodaient Diane de Poitiers, favorite d’Henri II. C’est au XVIeme siècle que la tannerie apparaît sous la forme d’une véritable industrie. En 1543, le maître tanneur Bertrand Peltereau reçoit les lettres patentes royales l’autorisant à implanter sur le Gault une manufacture de ce genre. Château-Renault présentait de nombreux avantages : la ville est située au carrefour de deux rivières la Brenne et le Gault ; au cœur des forêts de chêne, en Gâtine, idéales pour les écorces – le processus de fabrication est des plus traditionnels avec un tannage à l’écorce de chêne -.

L’essor du cuir sur fond de crise textile

Vers 1786, une importante crise du textile a poussé les fabriques de draps à se reconvertir dans le cuir. Petit à petit d’autres tanneries se sont installées. Ce sont surtout les peaux de veau et de vache qui sont travaillées à ce moment-là. La clientèle était constituée de cordonniers, bourreliers et selliers. L’une des raisons de l’essor de la tannerie est liée à l’introduction par Placide Peltereau de la mécanisation dans la fabrication des cuirs, puis au développement des moyens de transport avec l’arrivée du chemin de fer en 1867. Ces cuirs étaient reconnus mondialement, notamment sur le tannage extra lent : entre 24 et 30 mois pour passer d’une peau brute à un cuir tanné.

Diversification de la fabrication : cuir à semelles

En 1812 Jacques-Henri Peltereau oriente la production vers la fabrication du cuir à semelles, permettant un développement de l’usine, renforcé au cours des années 1840 par son neveu Auguste Peltereau dont les qualités de négociant vont accroître la notoriété de l’entreprise. Après plus de 380 ans d’existence, la tannerie cesse son activité en 1978 sous la direction d’André Tenneson.

105 ter, rue de la République
37110 Château-Renault

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Les Portes du Cuir : 27-29 Sept.19

Consultez
le best-off
de la rubrique