La Patrie : peausseries précieuses, R&D et traçabilité

C’est dans la vallée de l’Arno, en contrebas du village perché de San Miniato surplombant le district du cuir de Santa Croce, à quelques encablures de Scandicci, fief de la maroquinerie de luxe, que La Patrie s’est stratégiquement établie. La jeune entreprise, inaugurée en 2016, se concentre sur un marché de niche, les précieuses peausseries d’alligator, qu’elle a à cœur de travailler dans le respect du bien-être animal et de l’environnement. L’an dernier, la tannerie s’est vue auréolée de la certification « Gold » par le Leather Working Group, une première en Italie récompensant une activité de cuirs exotiques. En pleine crise sanitaire, La Patrie n’a pas mis en pause ses projets de R&D, et nous a fait part de ses avancées en matière d’innovation et de durabilité.

La tannerie La Patrie, inaugurée en 2016 dans le district du cuir de Santa Croce en Toscane, est spécialisée dans l’ennoblissement des peausseries d’alligator étasunien.

La Toscane au centre de la production italienne de cuir  

Dans ce grand pays du cuir qu’est l’Italie, rares sont les sociétés spécialisées dans le traitement des peaux exotiques. En 2019, elles représentaient (reptiles, autruches, kangourous, cerfs, poissons…) 544 000 m² (soit 0,5% en volume) pour 109 millions d’euros en valeur (soit 2,5%) dans un marché global de 116 millions de m² pour 4,5 milliards d’euros tous types de peaux confondus selon les statistiques de l’UNIC, l’association des tanneurs italiens. Sur les trois pôles qui polarisent les 1 200 structures que compte l’industrie de la tannerie transalpine – De la Vénétie au nord à la Campanie au sud – la Toscane occupe une place centrale dans les filières d’approvisionnement de l’industrie du luxe. De fait, la maroquinerie, l’habillement, la chaussure, l’horlogerie (bracelets de montres) se hissent dans les premiers marchés de La Patrie (l’ameublement couvre une moindre proportion). Et la France, l’Italie et la Suisse, où siègent LVMH, Kering, Richemont et consorts, figurent parmi ses principaux clients à forte dominance Européenne. Aujourd’hui, la petite entreprise fondée il y a 5 ans par une poignée d’associés indépendants emploie une cinquantaine de salariés maniant l’art de l’ennoblissement de l’alligator étasunien, pour la quasi exclusivité (85% de la production de l’usine). Une stratégie de niche qui lui offre la latitude de renforcer la maîtrise de sa chaîne des fermes partenaires à l’arrivée des peaux salées jusqu’à la livraison du cuir fini (pour la majorité des clients, certains optant pour le crust, un cuir tanné sans finition comme c’est le cas pour certains fabricants de souliers qui réalisent des patines et effets très personnalisés) et de repousser son expertise technique toujours plus loin.

La Patrie se fournit strictement auprès des membres de l’association internationale des éleveurs de crocodiliens implantés en Louisiane, qu’elle visite plusieurs fois par an. L’ICFA fédère une douzaine d’entités qui se sont rapprochées en 2016 afin de satisfaire l’exigence de traçabilité et de qualité, fondée sur le bien-être animal.

La traçabilité des crocodiliens en certifications

S’il est un point capital en matière de politique de durabilité, la première des mesures de La Patrie consiste à collaborer avec des établissements structurés, membres de l’ICFA à l’unanimité. En effet, l’association internationale des éleveurs de crocodiliens (International Crocodilian Farmers Association) fédère une douzaine d’entités qui se sont rapprochées en 2016 afin de satisfaire l’exigence de traçabilité et de qualité, fondée sur le bien-être animal (et formalisée en un norme ICFA 1001:2019). Dès lors, La Patrie se fournit strictement auprès des membres de l’ICFA implantés en Louisiane, qu’elle visite plusieurs fois par an.
Travailler dans le respect des bonnes pratiques afin de contribuer à la reproduction et au repeuplement des espèces, n’aurait pas été possible sans la réglementation CITES, qui a forcé la filière à s’organiser dans les années 70 afin de protéger les espèces menacées d’extinction. Concrètement, La Patrie est en mesure de retracer toutes les étapes de transformation de la peau jusqu’à l’origine de la matière première et du lieu d’abattage. Charge aux marques d’informer les consommateurs, à travers les certifications ISO (pour la qualité), AQC (pour les bracelets de montre), et LWG (audits environnementaux des tanneries) dans le cas de La Patrie et bien sûr le CITES (garantie dans la mesure où il y a un marquage physique de la peau avec une bague scellée par l’administration).

R&D tannerie La Patrie
La Patrie mise sur la R&D pour limiter son impact environnemental visant à réduire sa consommation d’eau, produire une partie de son énergie sur place (30% in situ via le solaire) et écarter les produits à risques pour les opérateurs.

L’UNECE, plateforme politique multipartite pour la traçabilité

Évaluée au plus haut grade de performance environnementale par le protocole d’audit du Leather Working Group (LWG), La Patrie entend redoubler d’efforts afin de conserver sa certification valable pour deux années. Pour ce faire, elle veille et s’implique parfois même de manière indirecte à travers les marques pour lesquelles elle travaille comme c’est le cas pour le projet phare de l’UNECE. La Commission Économique des Nations Unies pour l’Europe, en lien avec des associations professionnelles comme COTANCE (Confédération des Associations Nationales de Tanneurs et Mégissiers de la communauté Européenne), des multinationales telles que Kering ou Nike, la société civile et le monde universitaire, élaborent actuellement une norme technique mondiale pour la traçabilité des chaînes de valeurs durables dans le secteur de l’habillement et la chaussure. D’ici 2022, l’UNECE partagera les orientations, normes de traçabilité et directives de mise en œuvre, à travers une plateforme politique multipartite. De son côté, La Patrie a fait le choix de regarder les problématiques en face de manière à leur trouver des solutions viables. Cette approche se traduit concrètement par l’amélioration des processus de tannage existants et l’optimisation des ressources afin de réduire au maximum son impact sur la santé et l’environnement.

« La CITES fonctionne. Un commerce régulé et durable fonctionne. La consommation durable fonctionne. Je pourrais citer de nombreux exemples, mais je vais en mentionner un. Les crocodiles étaient dans la liste des espèces menacées en 1975. L’industrie du crocodile représente maintenant plus de 100 millions de dollars par an, le commerce illégal a disparu et les crocodiles sauvages sont beaucoup plus abondants qu’il y a cinquante ans. » Inger Anderson, Directrice Exécutive PNUE (Programme des Nations-Unies pour l’Environnement), 18e conférence CITES, 19 août 2019, Genève.

La R&D au cœur des chaînes de valeurs durables

Cette dernière décennie voit se confirmer l’avènement de processus de tannage alternatifs aux traitements minéral, végétal ou synthétique. Pour l’heure la tannerie maintient la méthode traditionnelle aux sels de chrome, qui sous sa forme trivalente, ne présente pas de risque de toxicité pour le consommateur. Décriée, la teneur en chrome en vigueur pour l’industrie de la tannerie n’en demeure pas moins très limitée afin de se prémunir contre les mutations de type VI (moins de 3 mg/kg selon la norme ISO 17 075). En parallèle, La Patrie adresse la demande pour le cuir « metal free » qui offre des produits de qualité équivalente, mais a cet avantage de consommer moins d’eau, et, par la même, de retraiter moins d’eaux usées, redirigées vers la station d’épuration Cuoiodepure, l’une des plus modernes d’Europe. Si les deux ont cette capacité de s’adapter au besoin prégnant de réduire notre empreinte sur l’environnement, c’est sans compter sur les avancées technologiques et le système de traçabilité interne à la mégisserie qui lui permet de tracer tous les produits chimiques et la bonne conformité des substances avant leur intégration dans la chaîne de fabrication. Depuis 2019, l’intégralité des composants est passée au crible grâce à un laboratoire interne de pointe, plutôt inédit pour une usine de ce type (analyses chimiques par spectroscopie, microscopie et spectrophotométrie notamment afin d’identifier la composition d’une formulation et son évolution).

Au fond, entre l’investissement en R&D et l’exigence de traçabilité, l’exemple de La Patrie incarne les grands défis que l’industrie du cuir va devoir relever au sortir d’une crise sans précédent.

Cuir alligator metal free tannerie La Patrie
La Patrie adresse la demande pour le cuir « metal free » qui offre des produits de qualité équivalente au tannage minéral, mais a cet avantage de consommer moins d’eau, et, par la même, de retraiter moins d’eaux usées, redirigées vers la station d’épuration Cuoiodepure, l’une des plus modernes d’Europe.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Juliette Sebille

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

porta. ut tristique mi, amet, elementum vel,

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite