Land to Market™, la révolution régénérative

Plus de 8 millions. Il ne sagit pas ici du compteur de vues dune nouvelle vidéo pop virale mais du nombre de personnes ayant visionné le Ted Talk « Comment lutter contre la désertification et inverser le changement climatique ». Enregistré en 2013, Allan Savory, écologue zimbabwéen, y dresse un état des lieux de la situation climatique et de l’état de la biodiversité, soulignant la désertification denviron deux tiers des prairies de la planète, et promeut la stratégie holistique dont il est figure de proue depuis de nombreuses années.
Le bétail a longtemps été accusé d’être à l’origine de la désertification, Allan Savory défend sa capacité à avoir un impact positif sur l’environnement en insistant sur le fait que le problème nest pas la présence de bétail, mais la manière dont celui-ci est géré.

Paturage holistique planifié Land to Market
Pâturage holistique planifié.

Pratiques régénératives

Lapproche sappuie justement sur une gestion pensée de bout en bout pour au contraire « inverser le changement climatique ». Là où certaines certifications et initiatives répondent à des critères de culture ou d’élevage diminuant ou compensant les impacts environnementaux, ici les pratiques visent à aller au-delà en régénérant des terres arides. Le programme Land to Market fondé par le Savory Institute, assure l’évolution et lamélioration de différents paramètres apportant des preuves de la régénération à travers des résultats mesurables et quantifiables.

Sortir du tunnel de vision carbone

Land to Market est une solution d’approvisionnement reliant acheteurs, marques et détaillants directement aux fermes et aux ranchs engagés dont les terres ont été vérifiées en régénération.
David Amar, Responsable Développement Europe de Land to Market, enjoint à sortir dune vision polarisée sur le CO2. « Le carbone nest pas un ennemi quand il est bien géré. Lorsquil est en trop grande quantité, trop longtemps au mauvais endroit, cest ici quil devient une source de problèmes majeurs. La problématique aujourdhui est quil est prisonnier dans latmosphère, là où il ne devrait pas être. »
Le dérèglement climatique tient à de multiples facteurs. Perte de biodiversité, déforestation, pollution des eaux, raréfaction des ressources sont notamment à prendre en compte. Les solutions adaptées aux challenges environnementaux ne doivent pas être focalisées uniquement sur le CO2, ce qui reviendrait à ne régler quune partie du problème.
Land to Market cherche à capturer dans le sol ce CO2 trop présent dans latmosphère tout en apportant des bénéfices écosystémiques globaux.

Protocole EOV Land to Market régénération
Protocole EOV, Ecological Outcome Verification, Land to Market™, solution d'approvisionnement régénératif basé sur les résultats.

« On ne réduit pas limpact négatif, on crée de limpact positif »

Au cœur de lapproche, le protocole scientifique EOV, Ecological Outcome Verification, mis au point avec les travaux communs du Savory Institute, l’État et lUniversité du Michigan, Texas A&M, Ovis 21 et The Nature Conservancy.
Land to Market accompagne les exploitants fermiers via les « Savory hubs », fermes de référence avec professionnels accrédités pour enseigner la stratégie holistique. En France le premier groupe de travail vient d’être créé par Caroline Odoz et Louise Elsworth sous le nom Patûrégénéré. Il faut compter entre 12 et 36 mois pour attester dune régénération et de 3 à 5 ans pour obtenir les premiers chiffres robustes sur la séquestration du carbone.

Land to Market restauration prairies Land to Market restauration prairies régénération régénération
Restauration de prairies.

Un protocole adapté aux régions écologiques

Une carte des régions, résultat de l’étude de la biodiversité de la flore, de la faune, du climat, de la géologie et de la topographie, en collaboration avec The Nature Conservancy (aux États-Unis jusqu’à 105 écorégions sont recensées), permet de contextualiser les mesures à adapter par région.
Loin de systèmes extensifs, la gestion holistique consiste à gérer la complexité et prend en compte le vivant dans sa globalité, au travers du pâturage planifié, de la gestion des terres, de la planification financière et de la surveillance écologique.
D’une année sur l’autre de multiples services écosystémiques sont suivis tels que la santé des sols, le carbone du sol, les taux d’infiltration de l’eau et la capacité de rétention d’eau du sol, ou la biodiversité. Les exploitants apprennent ainsi à lire leurs terres et à adapter leur gestion en conséquence. Les pratiques s’apparentent à l’agroécologie, avec compostage, paillage, rotation des cultures, cultures de couverture, ou réduction du travail du sol. Le pâturage holistique planifié aide à faire pâturer le bétail au bon moment, au bon endroit.

Le rôle du bétail

La présence de bétail permet de briser les sols durs avec les sabots, favorisant la pénétration de l’eau et l’air dans le sol, le piétinement de l’herbe fournit une couverture contre l’effet desséchant du soleil et du vent, et les excréments des animaux viennent enrichir les sols. En l’absence de surpâturage, le mouvement des sabots travaille le sol de manière suffisante, l’essentiel étant de faire tourner le pâturage pour laisser le temps nécessaire aux sols pour se régénérer.
La clé du succès n’est pas simplement d’utiliser les animaux comme un outil, « les gens pensent qu’il suffit de regrouper les animaux et de les déplacer, mais ils ont fait cela pendant 1 000 ans et cela ne fonctionne pas », rappelle Allan Savory. Le secret réside dans un processus de planification et de suivi des indicateurs. Les rendements pourraient être multipliés par quatre, porteurs de bénéfices autant pour l’environnement que pour l’exploitant fermier.
Ne pas développer l’un au détriment de l’autre, optimiser l’ensemble de l’économie, aligner les actions sur les rythmes du monde vivant, prendre des décisions équilibrant bien-être animal, résultat environnemental, financier et social, les caractéristiques des approches régénératives Land to Market™ tiennent à elles seules l’intégralité des fondamentaux de toute bonne stratégie RSE.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir, toutes les deux semaines, un condensé de l’actualité de la filière cuir.

Rédaction Marina Coutelan
Photos © Land to Market™

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

tristique sem, venenatis, velit, felis elit. Nullam id,