Héritier Frères, entre héritage et modernité

Créée autour d’un produit hybride pour téléphone mobile, Héritier Frères s’inscrit dans son époque et ses besoins pratiques. Mais elle revendique aussi des valeurs traditionnelles de qualité et de proximité, comme son nom l’indique.  

Héritier Frères coque téléphone 1
La coque de téléphone portable hybridée à un porte-cartes est le produit phare de la marque.

Les belles histoires commencent parfois par des anecdotes. Celle d’Héritier Frères a débuté avec un incident et pourrait bien s’avérer longue et heureuse. Un jour de l’année 2015, Sophie Goldsztejn rencontre une de ses amies pour la réconforter d’une blessure au dos. Face à l’impossibilité pour la malheureuse invalide d’utiliser un sac à main ou un sac à dos, celle-ci se montre d’abord compatissante. Mais rapidement l’idée lui vient d’un accessoire minimal combinant l’utilisation des deux ustensiles les plus incontournables de la vie moderne : la carte de crédit et le téléphone mobile. Ni une ni deux, cette professionnelle de l’événementiel se reconvertit et imagine une coque de téléphone greffée d’une petite poche zippée qu’elle dépose dans la foulée, ainsi que la marque, dans plusieurs pays. « Je me suis lancée sans expérience dans la mode, dans le cuir ou dans l’accessoire. Mais je souhaitais un objet un peu luxueux tout en étant fonctionnel, avec une approche artisanale. À l’époque, il y avait de la place dans l’offre masculine pour des produits beaux et abordables », explique l’intéressée. L’entrepreneuse se met donc en quête d’un fabricant et, après d’infructueuses recherches en France, c’est en Italie qu’elle trouve tous ses fournisseurs, pour les doublures, la métallerie, le cuir et bien sûr la façon.

Le succès en quelques mois

Après une première participation encourageante au salon Tranoï en juillet 2017, elle lance son site internet et démarche feu le concept-store Colette, qui devient son premier client. « Cela m’a ouvert des portes et permis de rentrer chez Isetan à Tokyo et Tsum à Moscou, raconte notre autodidacte. En six mois, j’avais quelques beaux points de vente comme Harrods à Londres ou Opening Ceremony à New York. Les Français sont venus plus tard, le drugstore Publicis des Champs-Élysées, la boutique de l’hôtel Ritz et celle de l’hôtel Crillon. » Avec l’aide du designer Bastien Beny, recruté sur LinkedIn, elle développe la gamme et y ajoute petit à petit un porte-cartes, un étui pour tablette, un porte-documents, une serviette et deux sacs baptisés Lario et Athlète. Au total, Héritier Frères propose une quarantaine de références en noir, bleu marine et vert sombre pour les grosses pièces et des couleurs plus fantaisies, comme le corail, l’anis, le kaki ou le taupe pour la petite maroquinerie. À des prix accessibles, allant de 175 euros pour le porte-cartes à 1 560 euros pour le plus grand sac en passant par 930 euros pour le porte-documents, 1 220 euros pour la serviette et 265 euros pour la coque de téléphone – portefeuille.

Héritier Frères serviette 6
Briefcase Treccia en cuir de veau pleine fleur coloris vert forêt, 930€ prix boutique conseillé.

Déjà des ambitions

Très attentive à la qualité, Sophie Goldsztejn opte pour des matériaux haut de gamme comme le palladium pour la métallerie et du cuir de veau pleine fleur lisse, à tannage chrome, avec un finissage protecteur, tant pour la petite maroquinerie que pour les sacs. « Pour le printemps-été 2021, j’aimerais lancer une gamme en toile et cuir. Je souhaite également proposer certains produits en cuir à tannage végétal et de la petite maroquinerie en cuir exotique – du crocodile dans un premier temps – pour aborder certains marchés comme le Moyen-Orient. » D’ici là, deux nouvelles références vont s’ajouter au catalogue. Même si la coque de téléphone reste le best-seller de la marque, sa fondatrice ne souhaite pas dédier celle-ci aux nouvelles technologies. De même que l’esthétique sobre des produits ne doit pas la limiter à la seule clientèle masculine. Pour l’instant, le chiffre d’affaires provient essentiellement de la douzaine de points de vente de la griffe en France et à l’étranger, l’e-shop ne générant que 15 % des ventes. Mais une boutique en propre pourrait ouvrir « quand l’offre se sera étoffée et avec l’appui d’investisseurs ». À bon entendeur !

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction François Gaillard 

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique

dolor Sed velit, neque. quis ut felis adipiscing eleifend justo consequat. libero.