Grand Rue, maroquinerie made in Nancy

maroquinerie grand rue 5
Made in Nancy, la gamme de maroquinerie Grand Rue se compose de modèles durables à l’instar du cartable État-Major en cuir de vachette tanné végétal, 290€ prix boutique conseillé.

« Nos produits sont authentiques et se veulent durables. » C’est ainsi que Leonel de Oliveira présente Grand Rue, la marque de maroquinerie made in Nancy qu’il a créée avec sa compagne Olga. On vous dit tout.
Après un parcours professionnel dans le secteur bancaire et la distribution, le couple a fait « un nouveau choix de vie » pour se consacrer à sa passion pour le cuir. Autodidacte, Leonel travaille le cuir depuis toujours et fait revivre l’héritage familial de son grand-père cordonnier. « Nous souhaitions donner du sens à nos activités. Nous avions besoin d’appréhender la matière… comme une sorte de retour à l’essentiel. Dès l’origine, nous avons opté pour le travail du cuir pleine fleur à tannage végétal. »

ceinture Grand Rue cuir
Les ceintures sont personnalisables : le client peut choisir entre différents modèles de boucles, la couleur du cuir ou encore l’ajout d’initiales. Ce service réalisé à la main est pratiqué sur un collet de bovin tanné végétal sourcé auprès d’une tannerie vosgienne.

La revendication du local

En 2014 leur boutique ouvre ses portes dans leur ville d’origine. Ils y commercialisent alors leurs propres créations aux côtés de quelques marques de maroquinerie françaises et étrangères. Les ceintures sur mesure deviennent rapidement leur signature grâce à une large combinaison de couleurs (1 200 versions possibles) et de choix de boucles provenant d’Italie ou de la maison française Poursin. Disponibles à partir de 69 euros, prix boutique conseillé, elles représentent aujourd’hui 80% des ventes de la marque. Un corset féminin complète l’offre. Clin d’œil aux larges ceintures marquant la taille : ce modèle enveloppant se ferme à l’aide de boutons de col avant d’être ajusté grâce à des sangles latérales (149 euros).

L’atout de la personnalisation

Si l’atelier de fabrication, au sein duquel œuvrent Leonel et son maroquinier Julien, est situé à une dizaine de kilomètres de là, la clientèle peut néanmoins suivre la finalisation de sa commande au sein de la boutique grâce à la personnalisation de son modèle. Et elle a l’embarras du choix entre la bouclerie, la couleur du cuir ou encore l’ajout d’initiales ! « Ce service à façon, entièrement réalisé main, vient répondre à une demande de notre clientèle, ce qui nous a amené à proposer également des ceintures grandes tailles (jusqu’à deux mètres). Nous utilisons un collet de bovin tanné végétal. La ceinture est réalisée d’une seule peau épaisse et ferme qui ne se fend pas, ne se déchire pas et dont les trous ne seront pas lacérés par la boucle. À cette matière très brute, nous ajoutons une finition de tranche soignée où les bords sont arrondis et peints. Nous nous approvisionnons dans notre région, auprès de la tannerie Sovos Grosjean située dans les Vosges afin de limiter notre empreinte environnementale. »

ceintures grand rue
Les ceintures sur mesure, jusqu’à 2 mètres, sont la signature de Grand Rue grâce à une large combinaison de couleurs et de choix de boucles, à partir de 69€ prix boutique conseillé.

Une aventure de marque

Au fil des saisons, une collection de sacs et d’accessoires en cuir est venue enrichir la gamme initiale proposée sous la marque Grand Rue, clin d’œil à l’adresse de la boutique-showroom située face au Palais des Ducs de Lorraine, l’un des axes les plus touristiques de la vieille ville. L’offre de maroquinerie se compose de sacs cabas en cuir vachette pleine fleur (290-349 euros), d’un porte-documents (360 euros) et d’un cartable État-Major style années 30 (290 euros). La ligne d’accessoires comprend des porte-clés (19 euros), des étuis à lunettes (39 euros), des carnets en cuir (49 euros), des portefeuilles (69 euros) ou encore des protections pour tablettes ou ordinateurs (49-69 euros). « Ces objets du quotidien en cuir » comme aime les définir son créateur devraient voir leur famille s’agrandir avec le lancement d’ un sac à main, d’un sac à dos et d’un sac de voyage.
Afin d’accroître ses capacités de production, l’atelier va prochainement déménager dans un local plus spacieux équipé de nouvelles machines. Leonel de Oliveira entend ainsi franchir un nouveau cap avec le développement de sa marque en boutiques multimarques et concept-stores.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest, le fonds d'investissement de la filière cuir

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

Kate Lee sac mini Ophelia
12 Nov

Kate Lee, la maroquinerie French touch

Intemporels, les sacs signés Kate Lee se jouent aussi bien des codes de l’élégance BCBG des années 70 que de l’esprit rock d’aujourd’hui. Créée ...

ante. nec luctus consequat. leo. ipsum accumsan amet, dolor

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite