Espace sonirique :
pièce maîtresse
d’un nouvel art de travailler

Matali Crasset espace sonirique
Écho au poème de Lautréamont, “beau comme la rencontre fortuite …” un pavillon, s’inspirant des formes des dispositifs d’amplification des premiers gramophones, s’est posé sur le bureau, comme un papillon.

Back to work ! Maison&Objet l’a annoncé, le salon de la rentrée sera le « laboratoire d’expression d’un nouvel art de travailler », c’est dire si le thème résonne parmi les amateurs de design.

Avant de prendre leurs quartiers d’été, la Galerie Mica leur présentait à l’occasion de l’événement dédié à l’Art et au Design PAD Paris, un bureau d’un nouveau genre conçu comme un espace propice à la réflexion. Imaginé par Matali Crasset, le plateau soutient une corolle inspirée des premiers gramophones, détournant son rôle d’amplificateur en modérateur de sons. De quoi capter l’attention, faire une pause avec les sursollicitations, se reconnecter à son propre intérieur, tout en gardant une ouverture sur le monde extérieur. Intimité et résonance cohabitent dans cet objet oxymore, avec pour seule frontière la couleur. Incursion dans un monde onirique, le dessin du bureau n’en est pas moins minimal, et bien ancré sur le sol. La Galerie rennaise éditrice du projet s’attache « à mettre en lumière des talents autour des savoir-faire en Bretagne en collaboration avec des designers tels que Matali Crasset, Sam Baron, Pierre Charrié… ». Alliant esthétique et technique, la pièce maîtresse est intégralement gainée de taurillon en provenance de la tannerie Rémy Carriat, tout comme le pavillon constitué de panneaux de cuir tendu sur une structure circulaire en laiton. Partenaire exclusif d’Hermès, c’est le département cuir de France Inter Mode (FIM) situé à Fougères, qui a relevé le challenge d’habiller la structure en chêne réalisée par Prototype Concept. Le travail du laiton est signé de Crézé, atelier centenaire labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), composé d’artisans Compagnons.

Matali Crasset galerie mica
Partenaire exclusif d’Hermès, c’est le département cuir de France Inter Mode (FIM) situé à Fougères, qui a relevé le challenge d’habiller la structure en chêne réalisée par Prototype Concept. Le travail du laiton est signé de Crézé, atelier centenaire labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), composé d’artisans Compagnons.

Rédaction Juliette Sebille
Photos © Lise Gaudaire

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Participez au Sustainable Leather Forum

Consultez
le best-off
de la rubrique