La Fondation Loewe : art, design, culture et artisanat d’aujourd’hui

Collaboration avec l’artiste japonaise Asako Sato/Arko
Collaboration avec l’artiste japonaise Asako Sato/Arko, ayant reproduit un tapis tout de cuir, originellement en paille de riz.

Véritable référence dans le domaine du cuir, la maison de luxe madrilène connaît un essor sans précédent sous la houlette du talentueux Jonathan Anderson. Avec ses it-bags que le monde s’arrache (NDLR – le Puzzle et le Gate), le Directeur Artistique a propulsé les ventes de la marque.
Plus dynamique que jamais, l’entreprise puise au plus profond de son ADN de savoir-faire d’excellence pour célébrer l’art, le design, la culture et l’artisanat d’aujourd’hui, mis en lumière par la Fondation Loewe. Lors de la Milan Design Week, au printemps dernier, l’exposition des Loewe baskets, polarisait tous les regards sur les techniques de tissage main, appliquées au cuir. Le challenge relevé par quelque 11 artisans internationaux, travaillant traditionnellement le bambou, la paille ou le rotin, a donné corps à une série de pièces exclusives dans le cadre de l’événement, réinterprétés pour créer une collection de sacs, accessoires et objets pour la maison, commercialisés au sein de points de vente Loewe, finement sélectionnés.

Suspension nid en veau tressé présenté lors de l'exposition Loewe baskets à la Milan Design Week en 2019.

Quelques semaines après, l’équipe de la Loewe Foundation, présentait sous la coupole du grand Palais à Paris, à l’occasion de la biennale des métiers d’art Révélations, le fameux Craft Prize. L’ambitieux projet valorise depuis 2016 l’artisanat contemporain, dans tous les domaines, et motive la fondation à s’exposer hors frontières. Chaque année, une trentaine de finalistes sélectionnés parmi 2 500 projets émanant des quatre coins du globe par un comité d’experts multidisciplinaire renouvelé (journalistes, artistes, professionnels, institutionnels, influenceurs), présentent leur travail sous forme d’exposition organisée par la Fondation. Après le Design Museum de Londres en 2018, les œuvres des finalistes étaient scénarisées dans le jardin en pierre d’Isamu Noguchi à Tokyo situé dans l’école d’Ikebana Sogetsu Kaikan du 26 juin au 22 juillet dernier. « De la céramique au mobilier en passant par la verrerie, la vannerie, la bijouterie et la forge, le spectacle illustrait la quête des artistes pour réconcilier l’ancien avec l’avant-garde ». Outre la visibilité et reconnaissance du prix pour les nominés – le gagnant perçoit quant à lui une somme de 50 000€ -, ils peuvent espérer valoriser leurs œuvres telle la sculpture de Simone Pheulpin conçue à partir de coton et d’épingles que le Victoria & Albert Museum a acquis en 2018. « Pour moi c’est la plus belle histoire parce qu’il a créé sa propre technique. Après le prix, Simone a participé à beaucoup d’expositions et présenté cette pièce dans de nombreuses galeries. Elle est constituée d’une quantité incroyable d’aiguilles, c’est un véritable chef d’œuvre », nous confiait un membre de l’équipe lors de Révélations.

Exposition Loewe Baskets Milan Design Week
Lors de la Milan Design Week, au printemps dernier, l’exposition des Loewe baskets, polarisait tous les regards sur les techniques de tissage main, appliquées au cuir.

Très populaire en Espagne, la fondation récompense des artistes dans des domaines aussi variés que la poésie, et collabore avec la Compagnie Nationale de Danse d’Espagne, le théâtre Real de Madrid, le musée d’art contemporain de Barcelone ou encore Photo Espaňa qui cette année met à l’honneur le photographe français Hervé Guibert.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Juliette Sebille

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Les Portes du Cuir : 27-29 Sept.19

Consultez
le best-off
de la rubrique