Ephyre, l’art et la matière

Ephyre-Leon-Bambou
Sac Léon en cuir de veau lisse coloris lie de vin avec poignée en résine, prix boutique conseillé 395€.

Emmanuelle Barre, créatrice de la marque de maroquinerie femme premium Ephyre, laisse libre cours à sa passion des matières et de l’artisanat à travers des collections intemporelles et urbaines façonnées dans des ateliers français et portugais. Ses sacs au style minimaliste sont rehaussés d’une touche rock par la présence d’un fermoir en forme de bijou-piercing doré à l’or fin devenu la signature de la griffe.

Diplômée de l’école de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne et des Arts Décoratifs de Paris, Emmanuelle Barre, styliste prêt-à-porter et accessoires, a fait ses armes au sein de plusieurs maisons de mode. Si sa spécialisation textile ne la prédestinait pas à créer sa marque de maroquinerie, sa sensibilité pour le cuir, « une matière qui véhicule une histoire, propice à s’exprimer », l’a amené à franchir le pas. Avec pour leitmotiv la mise en avant de savoir-faire maroquinier français et européen. En 2015, la jeune femme lance sa griffe baptisée Ephyre, confectionnée dans un atelier en France, dans la région de Toulouse, qui réalise actuellement 3 modèles – Octave, Léon et Gustave – et un au Portugal, à partir de peausseries sélectionnées dans des tanneries françaises – Alran et Rémy Carriat-, italiennes – Bonaudo et Dani – et belge – Masure – pour les cuirs lisses de tannage végétal. Des modèles en veau, vachette ou chèvre mais aussi, pour la collection estivale, en lin, coton enduit et même, pour plus de fantaisie, en raphia pour des collections capsules destinées au marché japonais.

Ephyre-Emmanuelle-Barre
Créatrice de la marque Ephyre, Emmanuelle Barre met en avant le savoir-faire maroquinier français et européen à travers des collections intemporelles et urbaines.

Des sacs caméléon 

La marque, qui emprunte son nom au papillon de nuit, revisite les petits volumes ornés d’éclats métalliques tels des écrins aux lignes épures et graphiques. Les modèles sont fonctionnels et pensés pour un usage urbain, à porter au quotidien comme en soirée. Ainsi le sac Claude, trois-en-un, se décline en bandoulière, à la main ou en sac-à-dos, et le sac Léon, avec sa chaîne dorée amovible, se transforme en pochette, porté à la taille, à l’épaule ou autour du buste.

À compter de l’été 2019, Ephyre va proposer un service de personnalisation : choix du rabat, de la bandoulière, du pompon, ou de la toile en jean ou à carreaux dans les coloris vieux rose, blanc, rouge, noir. Ces associations de matières et de textures, fidèles à l’ADN de la griffe, permettront à la consommatrice de composer son sac au gré de ses envies et besoins.

Ephyre va renforcer sa présence en boutique

Les modèles, nommés de prénoms masculins, « tels des compagnons de vie », sont commercialisés de 300 à 550 euros, prix boutique conseillé, au sein de grands magasins, de multimarques et de concept-stores en ligne – BHV Le Marais, Smallable, L’Exception et Sophie D’Annunzia à Paris, Yolande à Bordeaux, Accessories à Biarritz ou encore Echapédouce à Toulouse. Si 60 % des ventes sont aujourd’hui réalisées dans l’hexagone, la griffe est également bien représentée au Japon et dans les Caraïbes. Emmanuelle Barre entend développer sa distribution sur de nouveaux marchés, notamment aux Etats-Unis. Aussi, depuis 2017, la marque est soutenue et accompagnée par ADC (au-delà du cuir), dispositif transversal de la Filière Française du Cuir.

Ephyre-claude-denim-bandouliere
Nouveauté 2019, le sac rond transformable Claude Backpack mixe cuir de veau noir issu d’une tannerie française et toile de lin coton façon jean, prix boutique conseillé 495€.

Collaboration exclusive Ephyre x Premiere Vision Accessories

À l’occasion du salon Premiere Vision Paris, la marque a dévoilé 11 pièces uniques, réinterprétation de son iconique pochette Léon, à partir de cuirs et d’accessoires – poignées, chaînes, fermoirs … – sourcés auprès de plusieurs fournisseurs exposants. Ces versions exclusives seront, pour certaines, présentées lors de la fashion week parisienne dans quelques jours avant de figurer au catalogue de la saison automne-hiver 19-20 d’Ephyre. Grâce à cette collaboration avec le salon, la créatrice a pu expérimenter l’utilisation d’une poignée en résine qu’elle va décliner sur certains de ses sacs dès l’hiver prochain.

Enfin, la nouvelle collection automne-hiver 19-20 d’Ephyre sera présentée à Premiere Classe dans le jardin des Tuileries à Paris du 1er au 4 mars (tente Tuileries stand 231). Une nouvelle forme, dénommée Hervé, y sera dévoilée : un volume plus important en cuir souple disponible à moins de 400 euros, prix boutique conseillé.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Je découvre Cuir Invest

Consultez
le best-off
de la rubrique