Duren : le cuir froissé venu du Japon

duren cuir maroquinerie fake
Déclinaison de sacs Fake, inspirés de la scène d’ouverture du film Breakfast at Tiffany's, qui détournent les codes et logos de grandes maisons de luxe.

Fondée en 2013 par Masaki Matsukawa avec le styliste Kohei Okamato, Duren est une marque de maroquinerie entièrement fabriquée à la main au Japon. Son signe de reconnaissance ? Le cuir froissé qui fait sa particularité.

Choisir un sac Duren, c’est choisir la singularité et l’épure. De fait, la marque a pris dès le début le parti d’innover. En effet, au cœur des collections, le « crinkle leather » ou cuir froissé confère aux sacs un aspect à part, hautement ludique et malléable. L’histoire raconte qu’un jour Masaki Matsukawa tomba sur un bout de papier froissé jeté sur le sol. En observant cet objet pauvre, il ne put s’empêcher de penser, malgré le caractère banal de ce dernier, qu’il possédait en lui une beauté particulière. C’est ainsi qu’est né le crinkle leather. L’autre atout est une fabrication 100% japonaise « que ce soit pour le cuir qui provient de vaches élevées sur place, en passant par le tannage, jusqu’à la teinture », explique Masaki Matsukawa, personnalité reconnue au pays du Soleil-Levant ne serait-ce que par son parcours.

Un créateur touche-à-tout

De fait, née à Kyoto en 1977, le créateur débute une carrière de mannequin très jeune avant de reprendre des études en 2001. Passionné de mode, il ouvre alors sa propre boutique baptisée « FR-T ». Puis il fait connaître aux Japonais férus de mode Ben Westwood, l’aîné des fils de la créatrice Vivienne Westwood. Tandis qu’en 2010, il inaugure un autre concept store « Alle Area ». En 2014 il lancera même la fabrication d’un jean en papier made in Japan faisant parler de lui dans de nombreux médias locaux et étrangers. Créatif et prolifique, il lance dans l’intervalle, en 2013, sa marque de maroquinerie Duren, alliant technique traditionnelle et allure design, qui se fait très vite remarquer par de nombreux prix en Italie, au Japon et en Allemagne.

Un cuir qui imite le papier

Au cœur du concept de la griffe, Masaki Matsukawa questionne la virilité en proposant des sacs au look androgyne avec une certaine touche de classicisme. « L’idée est de combiner la douceur du cuir à celle plus innovante de l’aluminium, explique le créateur. Concrètement, toute la chaîne est japonaise : le cuir qui fait 0,4mm d’épaisseur est fusionné avec une feuille d’aluminium. Toutes les étapes sont réalisées à la main dans un petit atelier. Le résultat est un cuir à mémoire de forme qui possède les mêmes effets que le papier froissé. Il se découpe et se prête à toutes les interprétations dans l’espace. C’est ce qui fait l’originalité de notre produit. »

Des collections responsables

L’aspect traçabilité et éco-responsabilité est aussi très important chez Duren.

« Il y a divers problèmes dans le domaine de la mode tels que les excès de stocks, l’utilisation de produits chimiques qui peuvent être dangereux pour la santé des ouvriers, les rejets d’eaux usées et de déchets non traités et une main d’œuvre peu rémunérée dans les pays en voie de développement », souligne Masaki Matsukawa. « Chez Duren, nous considérons que l’industrie du cuir et des peaux est proche de celle de l’agriculture. Ce que nous produisons ne serait possible sans les dons de la nature. Pour nous, la relation entre les humains et le cuir existe depuis des dizaines de milliers d’années ; les deux sont indissociables. La puissance de la nature est indispensable dans le design de Duren. Une prise en compte des perspectives macroéconomiques à l’échelle mondiale, ainsi que l’attention portée à la vie quotidienne, à ce qui nous entoure, est essentielle. Chaque jour, nous réfléchissons à ce sujet afin que les consciences futures s’orientent dans la bonne direction. »

Des associations artistiques

Et pour faire connaître davantage Duren, la marque prend très vite le chemin de l’export et des collaborations. Ouvert aux marchés américain et européen depuis le printemps 2016, elle s’associe en parallèle à de nombreux designers et artistes tels que Shantell Martin (artiste londonienne connue pour ses grands dessins en noir et blanc), David James alias DJA (Directeur Artistique de Prada, il fait partie du fameux classement BOF 500), Emmanuelle Vernoux (brodeuse haute couture) ou encore Benoit Pierre Emery (styliste, Directeur de Création pour Hermès). Tandis que de nouvelles collaborations sont en projet pour 2020.

L’aura de Duren grandit et s’appuie sur une distribution sélective qui compte deux boutiques (une à Kyoto et une à Paris, rue Debelleyme ouverte en 2018), un e-shop et environ une quarantaine de revendeurs dans le monde. « Nous voulons développer davantage notre présence », conclut Masaki Matsukawa. « À travers la marque et ses produits, nous souhaiterions être les initiateurs d’échanges culturels et faire le pont entre le Japon et les autres pays. Plus que tout, nous aimerions que le Japon soit reconnu pour son savoir-faire dans le cuir de luxe. »

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Céline Vautard

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest, le fonds d'investissement de la filière cuir

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

Maison Baum Semelle
19 Oct

Maison Baum, confort et talons hauts

Quelle femme n’a pas, un jour, souffert perchée sur des escarpins ? Mêlant harmonieusement esthétique et confort, Christof Baum et Sophie Tréhoret ont ...

astre collier ledog cognac chien
14 Oct

Astré, maroquinerie dog-friendly

Inspirante et inspirée, Astrée Demulder conjugue ses passions pour le cuir et les chiens afin d’imaginer une maroquinerie fonctionnelle et élégante. À ...

ut pulvinar tempus dapibus libero velit, felis sem, nunc accumsan porta. et,

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite