Défilés accessoires homme
printemps-été 19 :
cuir mains libres

Sac en cuir Lanvin
Sac en cuir petit format défilé homme Lanvin printemps-été 2019

Le printemps-été 2019 voit apparaître une nouvelle génération d’accessoires pour hommes. Plus pratiques et moins encombrants, ils n’en demeurent pas moins traditionnellement en cuir.

Depuis plusieurs années, les hommes disposent de rayons accessoires fournis dans de nombreuses marques. Mais le printemps été 2019, sous l’influence avérée du streetwear jusque dans les hautes sphères du luxe, apporte de nouvelles typologies d’accessoires. Initiée par le sac à dos, cette inflexion des contenants vers plus de mobilité et de praticité, se confirme cette saison avec une multitude de sacs et pochettes de formes et de tailles variées, attachés ou accrochés de différentes façons laissant toujours les deux mains parfaitement libres.

Innovation formelle et cuir traditionnel

Très en vogue dans les années 1990, le porté croisé revient en force, pour tout type de sac, du petit format comme chez Lanvin (photo ci-contre), Neil Barrett ou Louis Vuitton (photo ci-dessous) au grand volume, comme chez Paul Smith (photo ci-dessous).

Sac en cuir Hermès
Sac saddle en cuir porté banane défilé homme Dior printemps-été 2019

La banane fait également son retour, ceinturée à la taille, « à l’ancienne », comme chez Fendi, mais également en bandoulière à l’épaule, à la façon des jeunes de banlieue et aussi comme chez…Hermès (photo ci-dessus) ! Des déclinaisons existent avec des formes nouvelles, comme chez Dior Homme (photo ci-dessous), ou des conceptions éclatées en plusieurs petites « boîtes » comme chez Louis Vuitton (photo ci-dessous). Troisième variante : tel un collier, la pochette ou le porte-cartes ostensiblement accroché autour du cou fait fureur. Chez Fendi, sobrement noir, chez Valentino (photo ci-dessous), griffé des quatre consonnes désignant la marque, chez Jacquemus ou chez Louis Vuitton, plus imposant, on retrouve diverses alternatives de ces nouvelles « parures ». Côté matière, par contre, la tradition reste de mise avec des cuirs lisses ou grainés plutôt classiques. Quelques maisons optent plus hardiment pour des couleurs vives. Hermès y va même d’une finition turquoise et jaune dégradée plutôt inattendue. Et Louis Vuitton (photo ci-dessous), comme pour finir de nous convaincre, abat la carte du crocodile. Irrésistible. Mais attention aux vols à l’arraché !c

Rédaction François Gaillard
Photos © Alain Gil-Gonzalez

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Suivez-nous sur Instagram !

Consultez
le best-off
de la rubrique