Cuirs du Futur étend sa gamme
de stretch lavable en machine

Look du défilé Isabel Marant automne hiver 2018 2019
Défilé Isabel Marant automne-hiver 18 © Photo Alain Gil-Gonzalez

Je foule les podiums en cuissardes, je revisite le pantalon motard en version près du corps, je suis l’icône de Jitrois, je suis un mix de cuir, de fibres textile et synthétique, je suis, je suis…le cuir stretch !
Retour sur les innovations de Cuirs du Futur, mon créateur, qui n’en finit pas d’étendre les possibles avec une nouvelle gamme stretch lavable en machine.

Et Cuirs du Futur inventa le cuir stretch…

Tout commence en 1991 quand Manuel Saussol à la tête d’une société spécialisée dans le contre-collage de cuir sur coton, s’associe à DuPont de Nemours, l’inventeur de l’élasthanne, déposé sous la marque commerciale Lycra. Ensemble, ils tissent leur toile de coton et Lycra, le cuir stretch est né.
Et comme les bonnes idées sont toujours copiées, plutôt que de perdre du temps en batailles juridiques, l’inventeur du procédé n’aura de cesse de le perfectionner. Bientôt 30 ans et le cuir stretch a bien évolué. La société a pris le virage du luxe il y a une dizaine d’années et se fournit depuis uniquement des plus belles peaux d’agneaux en France (Lacaune) et en Espagne (Entrefino). Toujours plus fin et léger, les 0,1-0,2 mm de ce savant mix de cuir, coton et lycra, prisés par les motardes urbaines, peuvent rouler les mécaniques avec leur ligne aussi filiforme qu’un billet de banque ! Porté par la mode des leggings ajustés et du streetwear luxe, le cuir seconde peau franchit une nouvelle étape. Après un an et demi de recherches et développements, ça roule pour le nouveau cuir plongé stretch…

…lavable en machine !

Proposé exclusivement en noir, à l’occasion du salon ACLE à Shanghaï, le dénommé « pure » d’agneau plongé de Cuirs du Futur a une tenue infaillible. « Les colorants sont fixés de telle manière à ce que cela ne dégorge pas au lavage. On peut le laver à 30 degrés avec un tout petit peu de détergeant neutre comme pour le linge délicat » selon Laurent Bové, Directeur Commercial. « Séché à l’air libre, avec un petit coup de fer côté toile, là où l’agneau contrecollé classique pouvait, à force de lavages s’altérer légèrement en couleur, celui-ci est spécialement conçu pour être lavable en machine. » Quant aux adeptes de la couleur, ils peuvent reporter leur choix sur la gamme classique d’agneau velours ou d’agneau plongé également disponibles dans des finitions métallisée, craquelée, vieillie ou oxydée.

Agneau velours stretch de Cuirs du Futur - Photo © Corinne Jamet @ Taneka

Cuirs du Futur en données clés :

Marché : 80% prêt-à-porter et 20% chaussure.
Positionnement : haut de gamme – luxe.
Références clients : Jitrois, Chanel, Dior, Clergerie, Isabel Marant…
À l’export : États-Unis marché principal.
Prix des peaux : 3 à 7 € le pied carré.
Minima de commande : 100 peaux minimum pour la collection soit 500 pieds carrés. Compter 10% de majoration pour une à trois douzaines par rapport au prix de production.
Production : 3000 peaux par jour.
Localisation de la production : Graulhet dans le Tarn à une heure à l’est de Toulouse.
Sourcing peaux brutes : origines France et Espagne, spécialistes de l’agneau Lacaune et Entrefino.
Effectifs : 70 personnes.

Rédaction Juliette Sebille

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Sustainable Leather Forum

Consultez
le best-off
de la rubrique