Le cuir passe au rose

Défilé Drôme printemps-été 2019.
Défilé Drôme printemps-été 2019.

On ne se lasse pas de son éclat chic et solaire ! Le rose nous fait les yeux doux et offre aux accessoires de mode en cuir un terrain d’expression féminin et audacieux.
Si le rose n’était guère apprécié pendant longtemps en Occident, ce n’est plus le cas aujourd’hui ! La mode lui accorde régulièrement une place de choix et multiplie ses gammes à la recherche de nuances toujours plus séduisantes. Les dernières collections plébiscitent sa palette radieuse, rassurante, entre calme et puissance.

Emblématique rose shocking

Chez Drôme, spécialiste italien du cuir, l’ensemble short-veste ceinturée fuchsia magnétise le regard. Intense, saturé, le rose tyrien est né vers 1860 grâce à un colorant, la fuchsine. Si les Anglais lui ont donné le nom de magenta, Elsa Schiaparelli fera de cette couleur forte une marque d’extravagance. Le « rose shocking » est inventé en 1937, deux ans après l’ouverture de la maison Schiaparelli, à Paris, place Vendôme. Cette couleur sophistiquée, insolente, voire provocante, est d’une grande originalité. Plébiscitée par Yves Saint Laurent, elle traverse les décennies de mode par son caractère affirmé, avant-gardiste. Elle vivifie les accessoires de la saison en leur insufflant une ardeur limite fluo. Le sac géométrique en cuir cousu main de Paul Jouan et le sac à dos rétro pop de Lipault reflètent les propositions variées offertes par la maroquinerie urbaine. Les styles sont tout aussi divers en matière de chaussure, se déclinant parmi d’autres en cuir miroir chez Free Lance, en cuir d’anguille chez Amélie Pichard ou en veau velours et volume oversize chez Hogan.

Sac Valentin en cuir cousu main en France, Paul Jouan, 290€ prix boutique conseillé.

En version poudrée

Moins vif, plus assourdi, le rose sucré a pris le relai en douceur du rose millennial. Ce rose neutre et chaud, apparu en 2016, s’est répandu du sportswear au luxe. Trois ans plus tard, on apprécie sa douceur naturelle, toujours flatteuse et facile à marier. La délicatesse des teintes pétale, dragée ou blush font bien sûr le jeu d’une élégance toute légère : mules atemporelles Jules&Jenn, cabas Jamin Puech en écailles de cuir subtiles… Repetto décline le rose dans un large choix de formes – plates ou à talons – et de nuances : rose bébé, rose caniche, rose icône…. Quant à J.M. Weston, le chausseur français revisite son fameux Moc en nubuck rose fané, dans une version féminine, assouplie et plus décolletée. Le courant sportswear ne résiste pas davantage à l’attrait lumineux de ce pastel tendre. Les attributs des années 90 font une cure de jouvence… Telles les baskets « techno glam » et la pochette logotypée à dragonne, signées Puma x Buffalo London ou See By Chloé… Le « light pink » gomme assurément les genres.

Mules à talon trotteur en veau velours, Jules&Jenn, 105€ prix boutique conseillé.

Rédaction Nadine Guérin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Première Vision

Consultez
le best-off
de la rubrique