Le cuir de rhubarbe,
ingrédient d’une mode responsable

Gamme de couleurs du cuir de rhubarbe
Mocca, champagne, olive, taupe, opale, noisette, anis…la gamme de couleurs de cuirs est issue de pigments naturels.

Vous avez sans doute entendu parler de cuir d’ananas*, champignon et raisin, matières issues de fibres végétales*. Nous avons rencontré Anne-Christin Bansleben, membre de l’association internationale des textiles naturels (International Association Natural Textile Industry), co-créatrice de la marque de mode Deepmello et du cuir de rhubarbe Rhabarberleder®, à l’occasion du salon Première Vision Leather. S’inscrivant également dans une démarche durable, elle revient avec nous sur le cuir de rhubarbe, méthode de tannage végétal alternative au cuir de tannage minéral.

Comment est né le cuir de rhubarbe ?

La plupart des cuirs sont aujourd’hui encore tannés aux sels de chrome. Nous souhaitions proposer une méthode alternative de tannage, sans métaux lourds, s’inscrivant dans une démarche durable. De formation scientifique en botanique, nous avons développé un procédé de tannage à la rhubarbe. C’est une plante très répandue chez nous en Allemagne, beaucoup de personnes la consomment et l’adorent. Nous utilisons un extrait des racines, de différentes variétés et destinations. Certaines sont destinées à l’industrie alimentaire, d’autres sont utiles au développement de nouveaux produits ou des projets de jeunes scientifiques de notre université, à base de rhubarbe. Notre mode de production est vertical, local et traçable. Tout est implanté et produit en Allemagne, que ce soit de l’extraction des tannins issus des plantes, de la culture des herbacées, de l’origine des peaux et des cheptels et de la tannerie. Nous avons un réseau de partenaires locaux, à qui nous confions la récolte, une université avec laquelle nous travaillons pour développer l’extrait de tannin à la rhubarbe et une tannerie à qui nous fournissons l’agent tannin à la rhubarbe.

Quelles sont les particularités du cuir tanné à la rhubarbe ?

De tannage végétal, il n’en demeure pas moins très souple. Nous proposons une gamme de couleurs issue de pigments naturels certes plus restreinte que les cuirs à tannage minéral, mais durable. Après le premier tannage à la rhubarbe, le cuir est très clair, beige presque blanc, ce qui correspond à notre coloris champagne. Nous n’ajoutons pas de traitement de surface, les cuirs sont uniquement huilés et cirés pour faire ressortir le grain naturel. Nos produits sont accessibles à la pièce à partir de 59€ le m² sachant qu’une peau fait 5 m².

À quels secteurs s’adresse votre produit ?

Nous avons des clients dans le secteur de l’automobile, la décoration intérieure, la chaussure et la maroquinerie. Notre ambition est de développer notre gamme de couleurs pour que le cuir à tannage de rhubarbe puisse être utilisé dans tous les segments de marché comme le cuir de tannage traditionnel et de transmettre nos valeurs à des entreprises qui ne sont à priori pas encore engagées dans une telle démarche. Nous avons également créé une marque de mode écoresponsable, Deepmello, à partir de ces cuirs. Elle se compose d’une collection d’une dizaine de looks de vêtements, chaussures et maroquinerie haut de gamme qui s’étoffe au fil des saisons. C’est une excellente vitrine qui nous permet de montrer l’application du cuir de tannage à la rhubarbe, véhiculée par une boutique en propre à Leipzig et un réseau de revendeurs multimarques en Allemagne et en Autriche.

*Le décret 2010-29 du 8 janvier 2010 portant application de l’article L.214-1 du code de la consommation à certains produits en cuir et à certains produits similaires précise bien que « L’utilisation du mot « cuir » […] est interdite dans la désignation de toute autre matière que celle obtenue de la peau animale au moyen d’un tannage ou d’une imprégnation conservant la forme naturelle des fibres de la peau. »

Rédaction Juliette Sebille
Photos © Corinne Jamet @Taneka

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Sustainable Leather Forum

Consultez
le best-off
de la rubrique