Le cuir est dans le pré mise sur la transparence de sa chaîne de fabrication

Pour répondre aux attentes des consommateurs concernant la traçabilité (origine de la matière, conditions de fabrication…), Auriane de Saint Albin a choisi de lancer, avec ses quatre enfants, sa marque d’accessoires de mode 100 % française, Le cuir est dans le pré. « Nous privilégions les pratiques respectueuses de l’environnement et des animaux, les circuits courts et les acteurs locaux. » L’entreprise familiale travaille exclusivement avec du cuir de vaches nées et élevées dans des fermes de la Mayenne, de la Sarthe et de l’Orne, passant au moins 6 mois de l’année dans les pâturages. Des bêtes adultes, au minimum 4 ans, abattues à proximité de leur exploitation selon des méthodes conventionnelles, par étourdissement préalable, par L’abattoir Teba-Pail à Pré-en-Pail, référencé par l’OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs). La société ACPM – Alpes Cuir & Peaux du Midi – se charge ensuite de collecter les peaux correspondant au cahier des charges de la marque, identifiées par marquage afin d’assurer leur traçabilité. Elles sont ensuite transformées dans le Maine-et-Loire par la Compagnie Européenne de Tannage Fiscuir, ou dans le Tarn à Graulhet par la tannerie Ciulli.

ceintures cuir dans le pre
Ceintures en cuir pleine fleur à personnaliser avec différents modèles de boucles en laiton poli main ou poli bille, finition dorée vernis ou nickelée de la Maison Poursin, 50€ prix boutique conseillé la lanière, 20-30€ la boucle en laiton.

Les accessoires en cuir pleine fleur sont dès lors fabriqués en petites séries par la Sellerie Percheronne à Saint-Agil (Loir-et-Cher), labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). Un Établissement d’Aide par le Travail, situé dans le même département, se charge d’expédier les commandes. Intemporels, les porte-clés, bracelets, pochettes, ceintures et sacs, de 20 à 190 euros prix publics, sont unisexes et personnalisables grâce à des boucles en laiton doré ou argenté, des chaînes et des mousquetons amovibles. Comptez 50 euros la ceinture hors bouclerie et 20 à 30 euros la boucle de la maison Poursin. Née en mai 2019, la marque est commercialisée sur internet « afin de maintenir des prix accessibles et fixes toute l’année ».

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction Laëtitia Blin

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Expo Riva Schuh

Consultez
le best-off
de la rubrique