Ethiwork, l’accompagnateur de RSE

Céline Dassonville fondatrice Ethiwork
Céline Dassonville, fondatrice et CEO d’Ethiwork, studio d’impact.

La responsabilité des marques devient une préoccupation majeure des consommateurs et un sujet complexe pour les entreprises. Pour aider ces dernières à gérer cet enjeu crucial, Ethiwork conseille et forme leurs collaborateurs à tous niveaux, en toute objectivité.
Pendant ses dix-huit années dans la communication chez TBWA, Céline Dassonville « voit émerger » les sujets de responsabilité sociale et environnementale et se passionne pour ces thématiques. Elle intègre alors la griffe Cartier pour en prendre la direction Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Mais c’est dans sa propre structure de conseil et formation qu’elle pense le mieux œuvrer pour cette noble cause. En 2018, elle crée Ethiwork d’abord pour conseiller les marques de mode et luxe sur ces questions encore nouvelles mais déjà sensibles. « Nous nous adressons aux grands groupes mais aussi aux nouvelles marques qui placent le développement durable au cœur de leur concept », explique la consultante. Ethiwork intervient dans le cadre de missions courtes, comme l’audit de la stratégie RSE ou la formalisation d’une charte, ou plus longues, comme l’aide à l’obtention d’une certification ou l’accompagnement d’une direction RSE, mais toujours sur mesure. Et dans un état d’esprit d’innovation, pour profiter de ces contraintes afin d’apporter un changement positif à la marque.

Former pour mobiliser

Au cours de ces deux dernières années, l’activité Ethiwork s’est diversifiée grâce à un second volet : la formation « pour démocratiser les connaissances liées aux enjeux environnementaux, sociaux et culturels de la mode et du luxe ». « Je me suis rapidement rendu compte qu’il était aussi important de former les salariés de tous les départements de l’entreprise pour la mettre réellement dans une dynamique responsable », remarque Céline Dassonville. À commencer par les dirigeants, d’une génération souvent plus ancienne et moins sensibilisée à ces problèmes. Les vendeurs, en première ligne et confrontés aux interrogations des clients, doivent aussi être éduqués. « Il ne faut pas non plus oublier les sous-traitants sur lesquels les griffes font reposer beaucoup de charges, souligne la dirigeante. Nous voulons encourager les marques à mieux soutenir leurs façonniers, notamment avec une meilleure répartition de la marge. Pour que le luxe soit vraiment durable, il faut améliorer les pratiques sur toute la chaîne d’approvisionnement et de fabrication et arriver à davantage de solidarité ». Ethiwork a déjà formé plus de 400 collaborateurs de la mode et du luxe dans des sessions – bien sûr toutes certifiées Qualiopi – variant entre quatre heures et deux jours.

Le cuir, avec lucidité

« Nous travaillons également beaucoup avec les marques sur le sourcing car les groupes de luxe ont calculé que 70% de leur empreinte environnementale provient des matières », ajoute Céline Dassonville. Parmi les matériaux étudiés, le cuir occupe une place considérable et mérite donc une attention spécifique. Dans son module de formation d’une durée de quatre heures, Ethiwork aborde le cuir sous quatre grands chapitres : son histoire, ses usages et ses marchés, les leviers de la transformation, la chaîne de production et l’étude des alternatives. « Le cuir possède un patrimoine immatériel très fort dont il faut tenir compte. Dans l’horlogerie par exemple, nous menons une réflexion sur le cuir, en particulier exotique. Nous devons pouvoir donner le choix au client avec des matières alternatives. Mais également être conscients que les nouveaux matériaux censés remplacer le cuir ne sont pas forcément tous aussi écologiques qu’ils le prétendent et mettre en garde les acteurs des marques contre de fausses bonnes solutions. Un cuir de bovin bien tracé permettra une garantie du respect du bien-être animal, de ses conditions d’élevage (si possible régénérative) et d’abattage. » Le cuir a bien sa place dans les démarches responsables.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Rédaction François Gaillard
Photo © Claire Grandnom

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

sem, nunc amet, Praesent commodo ut adipiscing accumsan

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite